RANDO | Équipement de randonnée pour Compostelle

Posted on

Cela fait un petit bout de temps que je dois l’écrire cet article, pour te parler de mon équipement de randonnée pour Compostelle. Celui qui ne m’a pas quitté pendant ces 40 jours et 40 nuits.  Vu toutes les questions que l’on m’a posé sur instagram, choix des chaussures, choix du sac, comment faire léger etc etc je vais essayer d’être le plus clair possible.  A vrai dire préparer son sac pour une randonnée en itinérance est une contradiction à part entière : tu dois en prendre le moins possible, mais au final cela se révèle être un casse tête sans nom.

Pourquoi? Parce que l’être humain n’est pas minimaliste pour un sous et qu’il aurait plutôt tendance à sombrer dans la tragique accumulation d’objets et de vêtements  » au cas où ». Sauf que les « au cas où » que l’on peut entasser au quotidien ou dans ses valises de voyage lambda, en randonnée on les porte. Et ça pèse très lourd lorsqu’on les additionne ces « au cas où ». Il est donc primordial de faire une liste complète et exhaustive de tout ce dont on a besoin et de ne pas ajouter un gramme de plus. LE POIDS DU SAC EST TRÈS TRÈS IMPORTANT. Selon les recommandations, on conseille généralement de ne pas dépasser 15 à 20% du poids de la personne (parfois 10%mais là autant partir avec une petite culotte et rien d’autre). Par exemple, si tu es une femme de 50 kg, ton sac à dos ne devrait pas peser plus de 7.5 kg à 10 kg. Et franchement 10kg c’est beaucoup trop, j’aurais tendance à conseiller la fourchette basse de 15%, en tout cas pour les femmes et les petits gabarits comme moi.

 » ça va 8kg, je vais pouvoir prendre mon gel douche Tahiti et mon fer à lisser ». Ah oui mais non. Tu n’as pas compris. C’est 8kg. TOUT COMPRIS. Ne t’avise pas de rajouter un gramme de cacahuète après. L’eau, la bouffe, ton paquet de mouchoir rajouté à la dernière minute et la peluche de tata Janine…tout ça va peser sur tes genoux. Et même si en sortant de chez toi tu te diras  » ça va la Dewoods, elle exagère franchement c’est pas si difficile » on en reparle avec plaisir après quelques kilomètres et un peu de dénivelé !

Personnellement, parce que j’ai un chouilla tendance à être perfectionniste et surtout parce que je sais à quel point il est important vu mon gabarit de faire gaffe à ne pas me surcharger, j’ai fais le choix de (presque) tout peser avant de partir.

Équipement de randonnée pour Compostelle

Par la suite, j’ai renvoyé quelques affaires mais j’en ai acheté d’autres ce qui rééquilibrait le total.

Ci-dessous un peu plus de précision sur le matériel et l’équipement à prendre pour Compostelle

Les indispensables pour la randonnée itinérante: 

Qu’on se le dise, si tu oublie ta petite culotte, tu devrais pouvoir te débrouiller quelques jours. Si tu te balades sans tes papiers et sans thunes là par contre…ça risque d’être rapidement compliqué !

  • Carte d’identité ou Passeport : Selon la nationalité, personnellement passant de la France à l’Espagne je n’ai eu besoin que de ma carte d’identité. Elle est souvent demandé dans les auberges municipales et bien entendu à l’aéroport.
  • Carte bancaire
  • Liquide : Pour moi qui me balade toujours à sec au quotidien, j’ai eu beaucoup de mal à avoir le réflexe d’avoir toujours pas mal de liquide à disposition. Pourquoi? Tout simplement parce que dans de nombreuses auberges la CB n’est pas accepté. “Tant pis j’irais retirer du liquide”. Mais oui ma petite dame… il faudra juste attendre la prochaine ville pour ça…, dans 3 jours ! Je parle en connaissance de cause puisque j’ai eu la chance d’être assistée sur quelques étapes financièrement. Même si vivre au crochet des autres pèlerins en attendant le prochain guichet n’est pas insurmontable ce n’est pas l’idéal !
  • La crédencial
  • Le guide, papiers pour certains, sur applications directement pour d’autres

 

Le sac, primordial pour la randonnée itinérante ! 

Comme beaucoup des éléments que je vais détailler ci-dessous il mérite plus d’un article à lui même. Pour rester concise il doit répondre à plusieurs critères selon moi : être le plus léger possible, le nerf de la guerre. Être pratique et fonctionnel, certains ont beaucoup de poches et de rangements c’est assez intéressant. Ne pas être trop grand, pas besoin de prendre un 75litres lorsque l’on fait 1m50 comme moi…on va avoir envie de le remplir et forcément dépasser le poids.

Au risque de me répéter, il est très très important de bien anticiper le poids du sac, c’est un élément crucial qui peut rapidement devenir problématique pour  ceux qui se sont trop chargé. Alors bien sur on connait tous un Mr machin qui a tenu 8mois avec 20 kilos sur le dos. Tant mieux pour lui. Mais le commun des mortels ne doit pas se surcharger. C’est mauvais pour le dos, pour les genoux…et il faut bien penser que oui parfois cela semble “léger” quand on sort de chez soi et qu’on va jusqu’à la gare. Mais lorsqu’on marche des heures et des heures, en montée, descente etc etc… le poids du sac n’est plus le même ! 

De même il est important d’anticiper le poids de son sac en ENTIER. C’est à dire avec eau et nourriture. C’est bien gentil de tout mesurer au gramme prêt mais si on oublie les 1litre ou 2litre d’eau et les 500 grammes de cacahuète on va vite se retrouver surcharger

Personnellement j’ai opté pour un modèle Osprey, le plus léger possible à moins de 1kg. Le Levity 45, un modèle de 45l unisexe qui m’a vraiment bluffé par sa légèreté. Je cite « UN POIDS PLUME. Le Levity ultraléger réalisé en tissu NanoFly™ est équipé du système arrière de mailles trampolines ventilées AirSpeed™. Ce qu en fait un sac à dos idéal pour les randonneurs expérimentés qui cherchent à réduire le poids de leur équipement de quelques grammes lors des randonnées sur plusieurs jours ».

osprey_levity45_équipement randonnée compostelle
osprey levity45

Trousse à pharmacie & trousse de toilette

Soyons honnêtes, par rapport à la majorité des randonneurs ma trousse à pharmacie était vraiment très légère. Un mix entre mon optimisme de randonneuse du dimanche “non mais de toute façon il ne m’arrivera rien”, mon envie de m’alléger “ comment ça 100 grammes supplémentaires…c’est mort” et le fait… il faut bien le dire que le chemin de Compostelle passe souvent par des villes ou villages avec pharmacie. Je savais donc qu’en cas de drama médical je pouvais soit demander à un autre pélerin plus prévoyant que moi soit attendre la prochaine pharmacie du coin pour me dépanner.

Cette stratégie est donc viable si et seulement si tu pars sur de la randonnée itinérante présentant les mêmes principes que le chemin de Compostelle. Impensable sur de la randonnée itinérante en autonomie totale, de pleine montagne…

Comme tu peux le voir sur ma répartition de poids, les grammes finissent vite par compter petit à petit et la trousse de toilette/pharmacie est l’un des éléments qui pèsent le plus. On a vite tendance à se dire “oh ça va je prends ma crème bidule ça pèse pas lourd, et mon gel douche porte bonheur aussi, 200 grammes ça devrait aller…en oubliant qu’1kg c’est seulement 10 “petits trucs” de 100grammes.

Ne pas sous estimer le poids de la trousse de toilette non plus en elle même. Il y en a plusieurs sur le marché très pratiques, que l’on peut suspendre et avec compartiments. Privilégie un modèle léger bien entendu… (c’est le mot d’ordre de la randonnée itinérante au  cas où tu n’ai pas encore compris)

Trousse de toilette :

  • Brosse à dent et dentifrice
  • Pain de savon
  • Shampoing ( j’ai pris l’option solide)
  • Déodorant
  • Cotton tiges
  • Crème hydratante

Pour femmes:  protections (tampons/serviettes), rasoir. Personnellement je ne me suis pas maquillée pendant 40jours et cela ne m’a pas manqué mais certaines restent très “coquettes”. Qui dit maquillage dit démaquillant ce qui rajoute en plus du poids.

Pour hommes : nécessaires à raser ( rasoir et gel)

Trousse à pharmacie

Les basiques :

  • Nok
  • Paire de petits ciseaux
  • Pince à épiler
  • Mouchoirs jetables
  • Cotton tiges
  • Pansements
  • Bandes
  • Ruban adhésif
  • Désinfectant
  • Gel antibactérien
  • Pansements spéciaux pour ampoules : je suis obligée de le mentionner MÊME SI je me suis débarassé de mes Compeed au bout de quelques jours. Franchement, de l’avis général c’est souvent une grosse merde qui parfois empire la situation. A chacun de voir, personnellement je ne pense pas remettre de Compeed avant longtemps vu la manière dont cela avait dégénérer
  • crème arnica
  • boule quiès et si besoin masque de soleil ( personnellement cela m’a toujours dérangé pour dormir mais certains l’utilisent et cela évite de prendre la lampe torche de son voisin de dortoir à 3h du mat quand il part en pause pipi)

 

Les médocs

  • Ibuprofène, Paracétamol etc
  • Traitement contre la diarrhée et / ou  contre la constipation : personnellement je n’en avais pas pris mais c’est vrai que ça peut toujours servir !
  • anti-inflammatoire

 

Les crèmes, dermato

  • crème solaire, personnellement j’avais pris une petite crème pour le visage, qui malgré quelques semaines de pluie a bien servi. Il est très important de se protéger, quelque soit sa carnation… et pour les plus sensibles d’appliquer de la crème sur le corps ( je me suis pris un énorme coup de soleil au mollet, c’est assez douloureux !)
  • crème hydratante, visage et corps : soit sous format solide ( plus compact) soit en tube… à toi de juger mais après quelques jours sous le soleil, le vent, la pluie en étant dehors une bonne partie de la journée tu verras que ta peau va vite tirer. Alors ne fait pas l’impasse sur un produit d’hydratation
  • baume à lèvres

Option :

  • tout ce qui est anti moustique pendant/après. Je n’en ai pas eu besoin cette année contrairement à l’année dernière. Je recommande vivement les bracelets Parakito qui se portent facilement jours et nuits sans se tartiner de crème qui pue.

 

Le matériel de couchage :

  • Sac à viande ou drap  de sac (en soie c’est mieux)
  • et / ou sac de couchage

 

Le randonneur 3.0

Alors pour être totalement transparente j’ai là aussi privilégié la légéreté. C’est à dire que mon téléphone me servait grosso modo de : carnet de voyage ( vs certains pélerins qui se baladaient avec leur petit carnet), de musique, d’appareil photo etc etc … Cela a des avantages et des inconvenients.

Certains prennent :

  • Appareil photo ou Caméra + chargeur + batterie + cartes mémoire
  • Lecteur MP3  + chargeur

Moi j’ai seulement du penser à mon téléphone et mon chargeur. Je n’ai même pas eu besoin de batterie de secours ou de chargeur solaire puisque chaque soir je retrouvais une auberge avec Electricité.

De même je n’ai pas eu besoin d’adaptateur, mais selon le modèle de téléphone pense y !

 

Équipement de randonnée pour Compostelle : les indispensables

  • chaussures de randonnée : à chacun son modèle, sa marque préférée. Certains vont privilégier les montantes, d’autres les basses. Certains vont sur des modèles de randonnée, d’autres de trail. Gore tex ou non… Tout dépend de la saison, de ses préférences, du modèle avec lequel on se sent bien. Personnellement j’avais opté pour le modèle Merrell MQM Edge, gore tex, qui a été parfait tout du long

 

  • une paire de sandale : certains favorisent la légèreté et prennent des flipflop très simples. Sauf que dans certains cas de figure il est mieux de prévoir un modèle de sandale plus adapté à la randonnée : il peut arriver qu’il fasse très chaud et que les pieds gonflent au point d’avoir besoin de les laisser un peu respirer et de faire quelques kilomètres en sandale. Il est alors inconcevable de mettre des tongs Havanaias…et il vaut mieux privilégier un modèle vraiment adapté à la randonnée comme ceux de Merrell ou de Teva. Autre exemple, le deuxième jour après des heures sous le deluge le soleil est revenu. Mes chaussettes étaient trempées, mes pieds macéraient dans mes chaussures et je sentais bien les ampoules arriver. J’ai permuté avec des sandales pour laisser mes pieds respirer un peu et sécher.
  • 1 Coupe-vent imperméable ; j’ai repris ma veste Gore Tex hyper light !
  • 1 polaire ou 1 thermique
  • 1 cap de pluie
  • 1 ensemble de sous-vêtements thermiques 
équipement de randonnée pour Compostelle
équipement de randonnée pour Compostelle

Équipement de randonnée pour Compostelle : les essentiels

  • 4 sous-vêtements ( boxer, culottes, caleçons…) : personnellement j’ai privilégié le confort en reprenant mes boxer Anita qui sont vraiment top ! 
  • 4 paires de chaussettes, si possible pensées pour la randonnée: privilégier les modèles anti-ampoules 
  • 4  t-shirts ou débardeurs
  • 3  « bas » différents : j’ai capitalisé sur les shorts que j’ai porté le plus souvent 
  • pyjama or not
  • serviette : la fameuse serviette microfibre décathlon 
  • Lunettes de soleil

Le Matériel en option :

  • Ceinture : certains perdent beaucoup de poids et lorsqu’ils portent des shorts avec boutons pression ont besoin de ceintures
  • Chapeau de soleil/Casquette
  • Maillot de bain/ Tenue légère pour visiter, aller à la plage
  • Bonnet,Gants,Cache col
  • Mais aussi :
    • un petit sac ( type totebag) pour se balader l’aprem
    • un sac à linge sale

 

Pour ceux qui souhaitent camper

Je ne suis pas la mieux indiquer pour en parler, puisque je suis allé d’auberges en auberges. Le camping présente certains avantages sur le chemin de Compostelle. Néanmoins, en ne suivant pas le même quotidien, les mêmes rituels et hébergements que la majorité des pèlerins il éloigne un peu. Personnellement étant seule je n’ai pas envisagé cette solution puisque : camper seule me fait flipper et porter tente et compagnie seule était inenvisageable ^^

Le matos, grosso modo est assez simple

  • Tente ou hamac : j’ai rencontré certains campeurs qui avaient opté pour le système de hamace qui est plutôt pas mal
  • Tapis de sol
  • Sac de couchage
  • Corde pour étendre le linge

en option :

  • Matériel de cuisine ( réchaud…) : les campeurs suivent le même chemin que les autres, ils ne sont donc pas en pleine montagne et peuvent se ravitailler aux mêmes endroits voir parfois manger dans les auberges
  • Une paille pour filtrer l’eau non potable

 

Normalement le principal est là  N’hésite pas à me poser des questions si besoin, et n’oublie pas que ce récap est principalement axé sur mon expérience, à savoir une randonnée sur Compostelle de 40 jours du mois de mai au mois de juillet. Chaque randonnée itinérante est unique et le climat, la météo et les conditions vont forcément influer sur ton équipement et les précautions à prendre avant de partir !

A propos de l'auteur :

Chaudière sportive, à l’ascenseur émotionnel qui plafonne à chaque nouveau challenge ! J’espère te donner la patate si tu n’as pas envie de bouger, ou te faire au moins rire dans ton canapé !

a écrit 203 articles sur le Blog.

1 Comments

  1. Rohnny says:

    Bonjour, je découvre ton blog et le trouve vraiment intéressant.
    Et bien il en faut des affaires dans les bagages pour cette expédition et par la même occasion bravo pour ce voyage de 40 jours
    Je tiens moi aussi un blog sur ma passion le running, tu passes dire bonjour quand tu veux.
    https://www.joggingtime.be/
    Cordialement.
    Rohnny

Leave a comment

Your email address will not be published.