Aller au contenu

Le camino Frances m’a toujours un peu moins attirée. C’est le chemin le plus connu, très emprunté et j’ai pu le constater lors de mes derniers jours sur le Camino, puisque tous les chemins se rejoignent : le Camino Primitivo et le Camino de

Mes étapes sur le Camino Frances

Dans l’article précédent, je finissais mon 28ème jour…sur les rotules ! Un peu difficile parfois ce Chemin Primitif mais toujours aussi beau ! Il n’empêche que ma douleur au tibia qui était apparue au tout début, après Bilbao revenait de plus belle … et m’inquiétait donc fortement ! Aucune envie de devoir abandonner sur la dernière ligne droite ou de finir à cloche pieds, j’ai pu grâce à ma famille du Camino trouver un ostéopathe de dernière minute…

JOUR 32▪ FERREIRA à BOENTE▪

26 KM ▪ 459 D+ |

Le CR du jour | Journée très intense puisque mon camino primitivo rejoignait aujourd’hui le camino Frances…grosso modo imagine un petit chemin de campagne rejoignant l’autoroute du soleil 😰 Le changement a été assez brutal pour nous, primitifs des montagnes qui avons fait le choix d’un chemin plus intimiste, plus difficile et moins fréquenté et nous retrouvons après des semaines de rando (le norte étant peu fréquenté aussi) à la multiplication brutale de nos compatriotes.

Nous sommes donc arrivé, moi et mon petit groupe d’asociaux, aux environs de 11h dans une ville de plus de 10 habitants et avons été confronté au deboulement de centaines de pèlerins. Le choc 😂 En terme de proportion disons que sur le primitivo nous étions en moyenne 50. En étant généreuse. Il arrive plus de 1000 pelegrinos par jour à Santiago. Voilà voilà, fais le calcul tu comprendras le choc 😱

Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle - Camino Primitivo - Boente
Boente – Camino Primitivo

Les troupes se dispersent aussi 😑 De solitaire des premières semaines j’ai finit par évoluer au sein d’un groupe de solitaires apprivoisés. Additionne 8 randonneurs solo qui se retrouvent petit à petit au gré des kms et des albergues et ça fait de superbes souvenirs et une jolie famille multiculturelle. Sauf que Santiago approchant chacun retrouve petit à petit son chemin… Bref une journée forte en émotion, plus que 2 jours avant Santiago… le compte à rebours est lancé ⏳

Behind the Camino | Le choc aura été aussi brutal que prévu… nous nous sommes retrouvé avec ma petite famille totalement happé par un flot de pélerins. Tout d’un coup, nous étions plongé dans un univers proche de Disney où chaque ville et village recèlent de boutiques pour “pélerins touristes”, d’albergues … mais c’est aussi à ce moment que j’ai revu des personnes que j’avais perdu de vue depuis les premières semaines, qui avaient continué le chemin du Nord notamment alors que j’étais partie sur le Chemin Primitif. Tu ne peux pas savoir l’émotion que l’on ressent lorsqu’on retrouve au gré d’un sentier ou d’une terrasse de café un ancien ami du chemin. Le camino réserve toujours de belles surprises jours après jours !

JOUR 33▪ BOENTE à ANDAIANA▪

24 KM ▪ 544 D+ |

Le CR du jour | 7h. Je perçois un léger mouvement à mes pieds. Un petit oiseau🐦Totalement paniqué. Je succombe. Il est si mignon. Je ne sais pas quoi faire. A Paris on est peu préparé au sauvetage de piaf express. J’essaie de l’approcher de le poser délicatement sur une feuille, histoire de ne pas lui foutre mon odeur d’humaine 😅
▪▪Je suis accroupie là depuis 20mn à essayer de trouver une solution prête à lui faire une courte échelle sur l’arbre le plus proche. Quand 3 français retraités finissent par s’arrêter pour me demander ce que je fous à trifouiller dans les herbes 🙄
Je leur raconte le topo. Ils me devisagent.” il faut laisser faire la nature”. “ oui mais je veux pas qu’il se fasse bouffer moi” “ c’est la sélection naturelle”. Je m’en fous de la sélection naturelle, j’avais fini par lui trouver un nom. 15 mn plus tard je suis contrainte de laisser faire la nature par manque d’efficacité 😢Conclusion : je suis non seulement nulle en sauvetage d’oiseau mais surtout définitivement trop sensible. J’espère que Pioupiou s’en sortira…

Sinon… après 983km demain je serais sur Santiago pour boucler mes 1000 bornes. Dire que je ne réalise pas est un euphémisme 🤣

Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle - Camino Primitivo
Andaiana – Chemin de Compostelle

Behind the Camino | Alalala Pioupiou. Mon côté Brigitte Bardot m’aura fait faire bien des conneries mais pour le coup j’essayais du fond du cœur de l’aider. Au final ce petit piaf m’aura vraiment touché et je passerais la journée à en parler à ma famille du camino. Oui bon, que veux tu … à 24h de mon arrivée il faut croire que cela m’occupait finalement beaucoup plus l’esprit que l’objectif ultime !

Mon arrivée à Saint-Jacques-de-Compostelle, après 1 mois de randonnée !

JOUR 34▪🔛  Saint-Jacques-de-Compostelle 🔛 ▪

23 KM ▪ 421 D+ |

Le CR du jour | Après 34 jours sur le Camino Norte puis le Primitivo me voilà arrivée à  Saint-Jacques-de-Compostelle, Santiago pour les intimes 😍 Journée totalement dingue qui ne m’a pas laissé une seconde pour réaliser quoi que ce soit…
▪▪Une arrivée pleine d’émotions, de retrouvailles, mon 1000 bornes…tant de choses à vivre 😍
Je fête ça comme il se doit dès ce soir mais surtout… je repars demain pour 100kms. Je n’ai toujours pas réalisé que la fin de l’aventure approche et m’étais gardé quelques jours pour atteindre le bout du bout 😅 #Fisterra. La destination ultime pour ceux qui n’en ont pas eu encore assez et qui ont envie d’aller au delà de Santiago 😂 Demain je rempile donc pour un dernier bis repetita… mais en attendant place à la fiesta 🥂

Chemin de Compostelle - Cathédrale de Saint Jacques de Compostelle
Cathédrale de Saint Jacques de Compostelle

Behind the Camino | Cette arrivée aura été… folle.Pleine d’émotions. De retrouvailles au pied de la cathédrale. J’y ai pleuré, ri mais surtout j’ai eu beaucoup de mal à réaliser. A vrai dire Santiago n’était pas le but ultime. Je visais Fisterra depuis le début. Et je trouvais que tout allait de toute façon trop vite. Les derniers jours étaient trop pollués de gens, de villes … Tout allait trop vite. Alors j’ai vraiment adoré atteindre Saint Jacques de Compostelle, admirer la cathédrale, retrouver mes amis, faire la fête, manger des glaces et m’acheter une robe mais au final je sentais que j’avais encore besoin d’aller plus loin… Santiago n’était finalement qu’une étape, la plus excitante, mais pas une fin en soit !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

S'inscrire à ma newsletter

Toute l’actualité par ici