CONSEILS RANDO | Comment protéger son sac à dos de la pluie en randonnée?

Posted on

Si il y a bien quelque chose qu’on ne peut pas m’enlever…c’est que la pluie…je connais ! Je pense avoir parcouru plus de kilomètres sous la flotte en l’espace de quelques jours sur le chemin de Compostelle que certains en une vie. Je m’en serais bien passé, de toi à moi. Mais bon quand les cieux ont décidé de se déchaîner et que tu n’as pas 6 mois pour rejoindre Saint Jacques de Compostelle et bien tu serres les fesses et tu te dis que tu n’es pas en sucre.

Alors oui tu n’es pas en sucre, mais ton sac par contre…un peu quand même ! Si passer la journée sous le déluge est suffisamment désagréable, imagine arriver le soir et découvrir avec désespoir que tes affaires sont totalement trempées. Adieu l’espoir d’enfiler une polaire chaude. Bonjour les galères pour tout faire sécher. Sans parler des dégâts que peut causer la pluie sur des objets électroniques ou sur la nourriture.

A la question “ faut-il prévoir de protéger mon sac en randonnée, même si je pars en été ?” je réponds oui. “ même si je pars dans le Sud de la France et que la canicule est annoncée pendant les 3 prochains mois”. “Oui oui oui oui. En randonnée il vaut mieux prévenir que galérer par la suite parce qu’on aura pas anticipé des changements météorologiques.

Protéger son sac à dos de la pluie en randonnée, mes conseils

Maintenant qu’il est clair, net et indiscutable que tu dois protéger ton sac de la pluie… voyons comment !

Protéger l’intérieur ou l’extérieur de mon sac?

Généralement on distingue deux approches . Ce n’est pas compliqué de toute façon il n’y a pas 150 milles façons de protéger son sac de randonnée. Protéger directement le contenu et donc l’intérieur du sac ou protéger l’extérieur du sac. Personnellement, je recommanderais de combiner les deux. Pourquoi? Ne protéger que l’extérieur de son sac peut être suffisant bien entendu, mais imaginons que pendant la marche la protection ( housse anti-pluie ou poncho par exemple ) se déteriore et ne protège plus à 100% le sac… l’intérieur sera mouillé. A l’inverse, même si l’intérieur du sac est protégé je trouve cela très désagréable d’avoir un sac trempé par la pluie. Sachant que toute protection n’est pas infaillible autant mettre toutes les chances de son côté.

Protéger l’intérieur de son sac à dos

Chacun y va de sa technique en randonnée pour protéger ses affaires, c’est d’ailleurs très drôle de comparer le soir dans les auberges les trucs et astuces des vieux roublards. Sur le chemin de Compostelle j’ai personnellement préféré utiliser plusieurs sacs de congélation mais d’autres s’en sortaient très bien avec des sacs poubelle.

Les solutions faciles : Les sacs de congélation

J’ai opté pour l’option sacs de congélation pour deux raisons :
ils me permettaient d’organiser mes affaires en plusieurs petits sacs et donc d’organiser mon contenu. C’est beaucoup plus pratique pour vider son sac le soir : sachet t-shirt, sachet sous-vêtements, sachet électronique etc
le contenu était mieux protégé en privilégiant de petit sacs solides qui risquent moins de se percer

Si tu souhaites opter pour cette option, c’est très simple…. Il suffit de te procurer des sacs de congélation au supermarché du coin et d’y ranger ses affaires. Après 39 jours de randonnée je valide totalement cette approche, je n’ai eu aucun problème et mes petits sachets ont très bien tenu.

protéger son sac à dos de la pluie - randonnée
protéger l’intérieur de son sac à dos de la pluie – sacs de congélation

Les solutions faciles : Les sacs poubelles

Ah les sacs poubelles. La solution bien pratique quand on a besoin d’être dépanné en catastrophe. On peut effectivement opter pour un ou plusieurs sacs poubelle si besoin, mais cette solution n’est pas la plus pratique. Ni la plus fiable.

Les solutions spécialement pensées pour la randonnée : les sacs étanches

Certains marques spécialisées proposent des sacs étanches ultralight qui permettent de protéger les affaires. Ce sont souvent des sacs très légers, 100% étanches, qui assurent la meilleure des protections pour un prix très accessible. Pour ceux qui veulent être assuré que pas une goutte puisse passer, c’est la meilleure des solutions puisqu’ils sont plus résistants tout en restant légers. Ils existent différentes tailles, couleurs. Je recommande d’opter encore une fois pour plusieurs sacs imperméables cela permet d’organiser plus facilement ses affaires. Par exemple prévoir un sac spécifique pour le duvet, un autre pour les appareils électroniques, un autre pour les vêtements…

protéger son sac à dos de la pluie en randonnée

Les doublures étanches pour sac à dos

Le principe est le même que pour les sacs, il s’agit cette fois d’utiliser une doublure étanche ( un grand sac qui sera à peu près au format du sac à dos” d’y ranger ses affaires et de le glisses dans votre sac à dos pour apporter une protection supplémentaire contre les éléments.
Personnellement, ce n’est pas la solution que je recommanderais. C’est le meilleur moyen pour se retrouver avec un bazar digne de Clignancourt après quelques jours de marche. Je préfère utiliser plusieurs sacs étanches ou sacs de congélation pour bien compartimenter mes affaires.

Le sac « tapisse » l’intérieur du sac à dos et il suffit ensuite de le remplir, de le fermer et de fermer son sac à dos.

protéger son sac à dos de la pluie en randonnée Sac étanche Ultralight DrySack Osprey
Sac étanche Ultralight DrySack Osprey

Les accessoires dédiés :

il existe dorénavant pas mal d’accessoires pour protéger nos accessoires les plus précieux… notamment pour smartphone.

protéger son sac à dos de la pluie _ Porte-accessoires Etanche, Sea to Summit
Porte-accessoires Etanche, Sea to Summit

Protéger l’extérieur de son sac à dos

Comme je le disais plus haut, il est possible de protéger l’extérieur de son sac à dos pour faire face à la pluie en randonnée. C’est d’ailleurs la technique la plus souvent utilisé et qui est inévitable, que l’on parte pour une randonnée d’une journée ou sur trekking itinérant. Là aussi il existe plusieurs solutions, deux pour être exacte : protéger seulement le sac grâce à une housse anti-pluie ou le recouvrir du poncho qui te protège alors en même temps que le sac.

La housse anti-pluie  pour protéger son sac à dos

C’est simple, pratique et la plupart du temps la housse anti-pluie est fournie avec le sac. Elle s’utilise facilement, il suffit de l’enfiler par-dessus le sac et le tour est joué. C’est la technique que j’ai personnellement utilisé sur le chemin de Compostelle, et vu la météo j’avais tendance à la mettre tous les matins pour ne pas avoir à la déballer et l’enfiler en plein déluge. Les housses anti-pluie sont très légères, elles s’enfilent et s’enlèvent très rapidement et se rangent souvent dans des poches prévues à cet effet. Facile !

La housse anti-pluie a certains inconvénients… Difficile de savoir si elle est toujours étanche par exemple et cela peut réserver de mauvaises surprises ( d’où l’intérêt de doubler avec une protection intérieure, au cas où) et parfois l’eau s’accumule en bas de la housse, créant une énorme poche d’eau. Cela met arrivé plusieurs fois sur le chemin, et non seulement cela humidifiait fortement le bas de mon sac, mais créait aussi un petit ruisseau qui inondait sympathiquement mon short.

protéger son sac à dos de la pluie - sea to summit _ blog randonnée
protection sea to summit

La cape de pluie ou poncho

C’est très personnel mais j’ai beaucoup de mal à porter une cape de pluie en randonnée. Je trouve ça non seulement très désagréable mais en plus peu pratique. Cette espèce d’énorme tente en plastique qui te claque sur les jambes, te colle et t’empêche de respirer… Mais j’ai regretté tout de même de ne pas en avoir sur Compostelle, car cette option aurait été plus couvrante que ma veste imperméable.

De même que la housse de pluie, la cape est une solution très facile et rapide. Elle permet de te protéger et le sac avec. Mais elle n’est pas 100% fiable, puisque l’eau arrive toujours à se faufiler si la pluie est vraiment torrentielle ou qu’il y a beaucoup de vent… D’où l’intérêt là encore de protéger son sac avec une housse anti-pluie pour assurer une protection extérieure optimale et de protéger aussi ses affaires à l’intérieur.

Dans tous les cas je conseillerais de ne pas prendre qu’une cape de pluie pour pallier aux intempéries. Elles peuvent s’avérer étouffantes et dans le cas de petite pluie inoffensive, il peut être préférable de simplement mettre une petite veste ou même de profiter du crachin…Sauf que si la cape de pluie est la seule option de protection, là on est coincé !

Et voilà ! Maintenant tu es paré à affronter la pluie 😀  Même si je ne te la souhaite pas ^^

A propos de l'auteur :

Chaudière sportive, à l’ascenseur émotionnel qui plafonne à chaque nouveau challenge ! J’espère te donner la patate si tu n’as pas envie de bouger, ou te faire au moins rire dans ton canapé !

a écrit 225 articles sur le Blog.

1 Comments

  1. mounikats says:

    Les sacs de congélation s’est une riche idée ! je la mettrais en pratique à la prochaine rando.
    Concernant la cape de pluie j’ajouterais que : attention aux capes de pluie déjà utilisées plusieurs fois, souvent elles ne sont plus étanches au niveau des coutures.
    Par contre des avantages par rapport à une veste
    – on peut la mettre et l’enlever sans avoir à poser le sac à chaque fois (toujours un moment intéressant l’enfilage de la cape…)
    – on peut être éventuellement en t-shirt en dessous ce qui évite de transpirer comme un boeuf dans une veste imperméable
    Mais c’est clair qu’on ressemble à des quasimodo du chemin…

Leave a comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.