ECOLO | Les gestes écolos simples et responsables à adopter au quotidien !

Posted on

On entend de plus en plus parler de mode de vie zéro déchets. Un idéal à atteindre pour ceux qui souhaitent réduire leur impact écologique et limiter au maximum leur production de déchets. Dans les faits je suis persuadée que ce sont des habitudes à adopter petit à petit. Vouloir tout changer, tout mettre à la poubelle et passer directement d’un extrême à l’autre c’est comme faire un régime beaucoup trop drastique. Le meilleur moyen de se dégoûter et de ne pas apprécier les changements bénéfiques en se concentrant sur le “manque” et la “frustration”. Personnellement cette philosophie me touche beaucoup, je suis convaincue qu’un mode de vie plus minimaliste, permettant de se concentrer sur l’essentiel et une dynamique de réduction de son impact écologique sont totalement corrélés.  Les déchets sont aussi des “choses” qui nous polluent avant de polluer la planète. Ce sont souvent des objets inutiles, qui nous prennent de la place, du temps, de l’énergie.

Néanmoins tout changer du jour au lendemain est difficile. Qui plus est dans une société de consommation où l’on est sans cesse sollicité, où adopter un mode de vie différent peut parfois marginaliser. En toute transparence, alors que certains gestes sont dorénavant devenus normaux et totalement intégrés dans mon quotidien, d’autres représentent des défis un peu plus compliqués. Mais ça, on en parlera plus tard.

Commençons par le commencement, ces petits gestes écologiques du quotidien que tu peux facilement changer, sans que cela ne te coûte un copeck en temps ou en thunes.

 

LES GESTES ÉCOLOS FACILE, A ADOPTER DÈS MAINTENANT !

Pour commencer en douceur… | Etre attentif, constamment

Je dirais que le premier réflexe à adopter,  c’est avant tout de prendre conscience de l’impact que peuvent avoir la multiplication de ses gestes du quotidien. D’être attentif aux petites choses. Cela permet dans un premier temps de modifier facilement certains comportements et de les intégrer rapidement comme réflexes de vie. D’être fier de ces changements, voire de vivre cela comme un jeu ( aujourd’hui je passe moins de 3 minutes sous la douche GOOO) et non comme une contrainte. Et la plupart du temps, ces petites manies ont d’autres impacts positifs sur notre vie, ils peuvent nous faire gagner du temps, ou de l’argent par exemple.

De nombreux petits gestes que l’on répète jours après jours peuvent être rapidement changés pour devenir plus écolo :

  • Penser à éteindre la lumière, et à éteindre ses appareils ( ordinateur, télévision). Ils consomment 10 % d’électricité en plus lorsqu’ils sont en veille.
  • Fermer le robinet lorsqu’on se brosse les dents. C’est simple, mais le nombre de personnes qui laissent couler l’eau pour RIEN est absolument affolant
  • Eviter de rester 10 ans sous la douche. Et privilégier les douches plutôt que les bains ( personnellement je m’ennuie au bout de 5mn dans un bain )
  • Ne pas surchauffer son logement ( pour ma part c’est celui que j’ai le plus de mal à adopter #culgelé )

Et puis il y a d’autres gestes écologiques, qui restent assez simples mais demandent un peu plus d’organisation…

Gestes écolos 2 | Ne pas gaspiller la nourriture

J’ai été sensibilisée très jeune à l’importance de ne pas gâcher la nourriture. Que ce soit par conscience humaniste « il y a des gens qui ne mangent pas à leur faim dans le monde » ou par respect de l’environnement. Avec un mode de vie intense je me suis parfois retrouvée avec un frigo vide. Et parfois avec un frigo plein…d’aliments périmés. La catastrophe de jeter tous mes légumes bio totalement défraîchis ou de devoir me débarrasser d’œufs passés de date. Cela arrive bien entendu,et autant éviter de gober un oeuf périmé si on veut se dispenser de passer une sale journée… Mais pour prévenir aux maximum ce type de gâchis j’essaie d’anticiper au mieux mes repas de la semaine, ceux que je prendrais dehors et ceux que je me préparerais moi-même.

Gestes écolos 3 |Cuisiner, enfin essayer de cuisiner dans mon cas

Car oui, c’est l’objectif suivant. Cuisiner ses repas le plus possible. Il m’a fallu un peu de temps pour prendre le pli. Pour me motiver à apporter mon propre déjeuner. Me mettre aux fourneaux le soir après une dure journée de boulot, j’ai eu énormément de mal à me « l’imposer ». Surtout quand j’avais clairement la flemme, et beaucoup mieux à faire. Soyons clair, je n’aime pas cuisiner. Ce n’est absolument pas un plaisir. J’écoute avec patience ceux qui me soutiennent que “ oui mais si, tu vois ça détend, il faut que tu prennes le temps”. Moi franchement mon temps je préfère le passer à faire autre chose qu’éplucher des carottes et couper des patates douces. MAIS, je suis totalement consciente que préparer mes repas n’a que des avantages. Le fait de pouvoir “contrôler” ce que je mange et éviter tous les additifs, sucres et autres trucs pas terribles qu’on te rajoute dans tes plats préparés ou tes salades Sodebo. Et le geste écologique bien entendu. Selon RecycleWorks.org, les déjeuners jetables génèrent plus de 45 kilos de déchets par personne et par an. Imagine. C’est juste énorme. Et ils ne parlent QUE du petit déjeuner. Pas du Delivroo que tu commandes le soir pour te faire un petit jap devant le film du dimanche, ou du buddha bowl que tu prends vite fait parce que ton frigo est vide. Il ne sert bien entendu à rien de culpabiliser lorsque tu en meurs d’envie et de se transformer en gestapo des petits plaisirs et des déjeuners à l’arrache. Juste prendre conscience de l’impact que certains actes peuvent avoir répétés jour après jour, à l’échelle collective.

Apporter son propre déjeuner au travail permet donc de réduire considérablement ses déchets. On évite les récipients en carton en ayant son propre tupperware réutilisable, les couverts en plastique et leur emballage (en plastique) et le trajet du livreur ( sauf s’il débarque en vélo, là on aura juste fait tourner ses cuissots. C’est tout bénéf, ça permet même d’économiser de l’argent et cela demande simplement un peu d’organisation !

gestes écologiques - cuisiner
gestes écologiques – cuisiner

Gestes écolos 4 |Passer à la gourde

Soyons honnêtes, ce n’est pas l’Inde profonde ici. L’eau de ton robinet tu peux la boire. Ou la filtrer bien entendu. La plupart des entreprises ont une bonbonne d’eau. Les fontaines sont assez nombreuses dans les villes. Tu n’as pas vraiment d’excuse pour acheter ta Cristalline en 50cl à tout va. Alors bien sûr, pas la peine de tomber dans les extrêmes et de faire avaler son bouchon à la première personne que tu vois avec une bouteille en plastique à la main. Il m’arrive aussi d’avoir une envie folle de St Yorre et de craquer ( j’aimerais d’ailleurs qu’ils fassent un format 5L qui serait pas mal pour les lendemains de trail ). Mais la plupart du temps j’essaie d’avoir une gourde à portée de main, au boulot bien entendu, chez moi et lors de mes déplacements.

Gestes écolos numéro 5 |Eviter les sacs plastique et papier

Les magasins n’en proposent plus, mais clairement ce ne sont pas quelques centimes d’euros qui sont totalement dissuasifs. Et pourtant, il est si simple d’anticiper et de prendre un sac avant de faire ses courses.

De même, pour les fruits et les légumes. Ramener ses propres petits sachets histoire d’éviter l’espèce de sac en plastique insupportable que tu n’arrives de tout façon jamais à ouvrir du premier coup, c’est un geste assez facile et qui évite tout de même beaucoup de gaspillage. Surtout que ce petit sac plastique aura eu une utilité assez réduite puisque la plupart du temps il t’aura servi de l’étale à légumes du magasin à ton frigo pour finir dans ta poubelle ( partie recyclable j’espère). Grosso modo il aura vécu quelques heures. Dur.

L’idéal dans un second temps est bien entendu de passer au vrac. C’est à dire d’acheter tes aliments en vrac, en amenant toi même tes contenants. C’est un geste plus impliquant, de nombreux magasins proposent certains produits ( riz, pâtes, céréales…) mais il faut bien entendu adopter une logistique un peu différente. Ne pas forcément prendre les produits souhaités et s’adapter à l’offre. Et prévoir les contenants ( des bocaux en verre la plupart du temps ) pour pouvoir les conserver.
il faut entre 15 et 1 000 ans pour qu’un sac en plastique se décompose. Et, malheureusement, les sacs en papier ne sont pas bien meilleurs non plus. Les États-Unis coupent 14 millions d’arbres par an pour en faire assez. C’est pourquoi il est plus important que jamais d’emporter votre propre sac réutilisable ou même d’utiliser le même sac du magasin encore et encore. Si vous passez définitivement aux sacs réutilisables, vous pourriez économiser 22 000 sacs en plastique rien que pour vous. Imaginez maintenant ce qui pourrait arriver si tout le monde le faisait également.

Gestes écolos 6 | Tendre au zéro papiers

900.000.000 kg

« Au bureau, les Français produisent chaque année 900 000 tonnes de déchets de papiers, dont plus de la moitié n’est toujours pas collectée ni recyclée. Dans le même temps, seul 5 % du papier ramette acheté est fabriqué à partir de papier recyclé. Ce taux est bien trop faible au regard des enjeux importants que constitue le recyclage des papiers pour l’économie, l’emploi et l’environnement. »

Tout est dit. Que ce soit au boulot, ou dans ta vie perso évite au maximum d’imprimer à tout va. Maintenant on peut notamment télécharger son billet en e-billet, ne pas forcément imprimer chaque mails…

C’est bien mignon, mais tu n’as pas le choix. Ce foutu papier tu dois l’imprimer.
Ok mais essaye de…

  • Privilégier au maximum l’impression en noir et blanc
  • Imprimer en recto/verso
  • N’imprimer que la partie qui t’intéresse (et pas 10 pages de mails)
  • Réutiliser les feuilles imprimées comme papier brouillon

nb : La communication par voie électronique a elle aussi des impacts environnementaux (étude réalisée par l’Ademe en 2011). Par exemple, la lecture d’un document à l’écran a un impact environnemental non négligeable: si le temps de lecture totale dépasse environ 30 minutes, il est préférable d’imprimer un document de 8 pages en noir et blanc, plutôt que de le lire à l’écran ! Savoir trouver un juste milieu est important, sinon autre option on part tous en vacances et on arrête de lire nos mails ( joke ).

Gestes écolos 7 |  En parler !

Et oui. C’est bien d’agir pour soi…mais faire passer la bonne parole est aussi très important. Nous partageons tous la même planète, les gestes de ton voisin comptent (malheureusement pour certains) autant que les tiens. Alors, quitte à passer pour le   » relou  » de service, essaie autant que tu le peux de partager tes idées et tes gestes écolo du quotidien à tous ceux qui prêtent une oreille un tant soit peu attentive

Et surtout… | Rester positif…

Je pense qu’à un moment tout le monde se dit  « à quoi bon ». L’Inde est un scandale sanitaire, j’ai vu des villes recouvertes d’une chape de pollution à Taiwan, ton voisin vient de s’offrir un tank et Trump a été élu. A quoi bon… dans ces cas là je préfère me concentrer sur tous les actes positifs, tous ceux qui se démènent jour après jour pour « sauver » la planète, ces associations, ces passionnés et rester positif.

Sources : www.planetoscope.com

A propos de l'auteur :

Chaudière sportive, à l’ascenseur émotionnel qui plafonne à chaque nouveau challenge ! J’espère te donner la patate si tu n’as pas envie de bouger, ou te faire au moins rire dans ton canapé !

a écrit 245 articles sur le Blog.

8 Comments

  1. Flo says:

    Merci !!!!!!!!! Parlons en et agissons, petit à petit, comme l’on peut ! Et c’est déjà énorme ! Perso, je vais au boulot en vélo, je cuisine mes cookies pour mes filles, j’utilise mes sachets pour le vrac pour mes achats, bref, des petits gestes qui deviennent très vite une habitude et un mode de vie ! Vive le zéro déchet !!

  2. Morgane says:

    Article très intéressant et très complet Camille !
    Personnellement les sacs à vrac en tissus me suivent autant que possible !
    Et j’ai commencé les courses en vrac (surtout pour les aliments sec) mais ce n’est pas toujours simple car il n’y a finalement pas tant de boutique que ça dans les villages ou petites villes ^^ Mais on va y arriver !!

  3. Amélie says:

    Un très bon article. En effet il faut y aller petit à petit, ici cela fait quelques mois que nous pratiquons le zéro déchets (enfin nous essayons de pratiquer ).
    Confection de yaourt maison mais quand j’ai la flemme j’achète des yaourts dans des pots en verre uniquement, achat en vrac , je fais attention aux emballages plastiques. Je suis passée aux cotons lavables et aux savons et shampoing solides.
    Notre poubelle s’est réduite de plus de la moitié..
    Encore pas mal de choses à faire mais je suis assez satisfaite de nos petits efforts.
    Des bisous

  4. Alinette says:

    Ca fait bien (trop) longtemps que je n’étais pas passé par ici! J’aime beaucoup le ton mesuré de cet article, le côté gestapo ne fonctionne à mon avis pas du tout. De mon côté ce qui est difficile c’est le papier, j’aime trop ça! mais on ré-utilise beaucoup et on imprime peu. En fait, comme souvent, je crois que c’est le « bon sens » la clé…. l’histoire du petit sac en plastique qui ne vit que quelques heures, ça me rend malade. ou de l’emballage qu’on va jeter une fois arrivé à la maison. le bon sens et la modération en somme. j’ai toujours ma gourde, mais je suis aussi de la team Saint Yorre (youhou folie folie!) et je n’en fais pas une malade. (je suis aussi de la team « le kinder bueno dans le tgv » mais je ne voudrais pas saboter ton #nosugar 😉
    Le point sur lequel j’aimerai progresser c’est le num 7 « en parler ». Je crains toujours d’ouvrir des débats, d’avoir du trop ceci ou pas assez cela, de passer pour du jugement… Alors pour l’instant je me contente de faire, parfois ostensiblement, c’est mon côté colibri à moi… Et ça marche quand même un peu, coucou les copains qui me demandent où est mon sopalin et à qui je tends une serviette en tissu… ou les collègues qui trouvent mes sandwichs trop classe car emballés dans des beewraps hyper fashion!

    J’avais quand même tenté ce petit article avec quelques astuces
    https://ellecourtellecourt.com/2018/03/18/sport-et-zero-dechet/

  5. ILEK | Mon fournisseur d'énergie verte – Cam Dewoods says:

    […] années que je voulais passer à l’énergie verte… c’était l’un des engagements que je voulais prendre, un des petits gestes du quotidien qui me semblaient importants. Mais comme […]

  6. Greener Family, famille zéro déchet says:

    Bonjour,
    Oui ici aussi le zéro déchet a fait son chemin. Nous sommes même passé à l’écofrugalité, vaste programme 🙂
    Et dans le sport, on s’amuse aussi à chercher des alternatives plus responsables.
    Nos témoignages : https://greenerfamily.fr

  7. CLIQUE I NOTRE PARTENARIAT ÉCO-RESPONSABLE POUR LE TEXTILE OUTTRIP – Cam Dewoods says:

    […] t-shirts à la seconde, tu es tout de suite moins sexy) et qui soit aussi en adéquation avec mes valeurs, que je partage aussi sur outtrip a été long et fastidieux mais je suis ravie de te parler […]

  8. Formation aux huiles essentielles aux Jardins d'Espaladous says:

    […] parle ici, et là. C’est quelque chose que je perçois de plus en plus comme un mode de vie, une philosophie. On commence par mieux manger, regarder la composition de sa crème de jour, s’inquiéter de la […]

Leave a comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.