RANDO| Tre Cime di Lavaredo, la randonnée mythique des Dolomites

Posted on

LES TRE CIME DI LAVAREDO (DREI ZINNEN) 

Rêvant de retourner dans les Dolomites depuis mon séjour éclair l’année dernière, me voilà à la recherche il y a quelques semaines des “incontournables” des Dolomites. Parmi la longue liste de paysages incroyables à découvrir les Tre Cime faisaient bien évidemment partis du TOP 3 des randonnées à faire. Pourquoi?  Les Tre Cime di Lavaredo sont l’un des emblèmes des Dolomites, trois montagnes très caractéristiques qui surprennent par leurs formes uniques et magistrales et offrent une vue imprenable sur le paysage alentour et les lacs du parcours.

Histoire des TRE CIME DI LAVAREDO 

Le Parc naturel des Tre Cime se trouve à la frontière entre la région Trentino Alto Adige (le Tyrol du Sud) et la Vénétie en Italie du Nord. Cette région a connu de nombreux affrontements pendant la Première Guerre mondiale entre les empires austro-hongrois et italiens, comme en témoignent certains vestiges des affrontements passés ( voir la randonnée de Monte Piana notamment où le parcours historique fut impressionnant).

Le massif des Tre Cime di Lavaredo se compose de 3 cimes distinctes : la Cima Grande, « grande cime » d’une hauteur de 2999 mètres, la Cima Piccola, la « petite cime » ( 2857 mètres ) et la Cima Ovest, « cime ouest » ( 2973 mètres).

Tre Cime di Lavaredo_randonnée Dolomites
Tre Cime di Lavaredo_randonnée Dolomites

Pourquoi les Tre Cime di Lavaredo sont les stars régionales?

That’s the question ! Pourquoi une montagne plutôt qu’une autre et celles-ci en particulier… Si les montagnes des Tre Cime ont un relief et une forme bien particuliers, je dirais que c’est avant tout le cadre époustouflant du massif qui m’a le plus marqué. Le paysage alentour est incroyable et vaut vraiment le détour. Même si, je reviendrais là dessus, la foule et l’aspect sur-touristique “gâche” un peu le tableau. Pour en revenir aux trois stars, icônes des Dolomites, leur beauté ne laisse bien entendu pas de marbre, ou plutôt d’argile puisque les parois sont composées d’un mélange d’argile et de calcaire dolomitique. Majestueuses, fines et semblant presque taillées à la main.

LE DISNEYLAND DE LA RANDONNÉE

Dans l’organisation très sommaire de cette escapade, consistant simplement à dire “ tiens et si on allait voir les Tre Cime” j’avais légèrement omis d’éplucher les guides de randonnées et les sites bien renseignés… auquel cas j’aurais certainement compris dès le départ que ce ne serait pas une randonnée loin de tout et en profonde reconnexion avec la nature… du coup, difficile de se plaindre lorsque l’on se trouve devant un parking taille xxl, après avoir payé un péage 30€, à observer les cars de touristes arriver.

Tre Cime di Lavaredo_randonnée Dolomites
Tre Cime di Lavaredo_un parking digne de Disneyland

Passé ce petit moment de panique “ putain je vais vraiment faire une randonnée avec des gens devant et des gens derrière” et cette sensation de revivre certaines heures sombres de trails encombrés j’ai été soulagée de constater qu’en empruntant des chemins plus difficiles et plus longs je retrouvais rapidement la tranquillité de paysages désertés. Ouf.

Alors oui, il faut s’attendre à voir beaucoup de monde sur cette randonnée des Tre Cime et à se sentir plus comme un “touriste” que comme un randonneur. Mais les paysages et le parcours en valent tout de même vraiment la peine. 

La solitude appartient à ceux qui se lèvent tôt?

Mon conseil est mitigé là-dessus… Oui plus le réveil piquera, plus tu seras tout seul à admirer les trois cimes. C’est un fait. Après si elles sont dans les nuages, et non dégagées ( ce qui était le cas vers 10h lorsque nous sommes arrivés) tu auras juste écourté ta nuit pour admirer un tas blanc cotonneux.

LA RANDONNÉE DES TRE CIME DI LAVAREDO EN BREF :

Le massif offre de nombreuses possibilités et permet à chacun d’y trouver son bonheur… des randonneurs les moins aguerris qui souhaitent simplement admirer les Tre Cime et profiter d’une vue imprenable, aux plus sportifs qui voudront faire chauffer les cuissots.

Cela reste tout de même un parcours de montagne et demande donc l’équipement et l’organisation adéquate, pour pouvoir répondre notamment aux changements météorologiques. Le dénivelé est assez faible si l’on fait simplement le tour des Tre Cime mais peut rapidement s’élever à mesure qu’on s’éloigne et qu’on préfère au chemin “classique” des parcours un peu plus préservés. Il y a de nombreux refuges pour se ravitailler, mais pas de fontaines à eau gratuites pour remplir sa gourde il me semble.

Tre Cime di Lavaredo_randonnée Dolomites
Tre Cime di Lavaredo_balisage

Région : Dolomites, Italie

Distance : variable selon le parcours. Il y a de nombreux itinéraires qui permettent d’effectuer plus ou moins de kilomètres et de dénivelés. Dans cet article l’itinéraire que je présente fait environ 14 kms, mais il est possible de le rallonger ou de le raccourcir selon le temps, la forme physique…

Altitude : Le point de départ, le refuge Auronzo se situe à 2 320 d’altitude. Le point le plus haut de la randonnée que nous avons effectué est à 2 525 d’altitude.

Difficultés : pas de difficulté et un parcours bien dégagé, très facile pour les randonneurs et habitués des montagnes, attention pour les autres à ne pas sous-estimer l’équipement !

Matériel et équipement : l’équipement et le matériel à prévoir dépendent vraiment de votre programme de la journée… Partir pour une randonnée courte et peu engagée pour faire le tour des Tre Cime, allonger les kilomètres et le dénivelé en prenant des sentiers plus escarpés… ou encore profiter de la via ferrata. Pour la première option le chemin est très facile, peu accidenté et le tour simple des Tre Cime demande un équipement assez basique sans avoir besoin de se ruiner chez Décathlon. Attention à prendre tout de même des chaussures de randonnée, et un équipement “oignon” qui permette de pouvoir s’effeuiller si besoin. A plus de 2 000m d’altitude on peut effectivement facilement passer du mode doudoune au T-shirt selon le vent, le soleil et compagnie… j’ai personnellement passé 4 heures à enlever et remettre mes fringues.

Prendre de l’eau, même s’il y a de nombreux refuges sur le chemin. Concernant les bâtons cela va dépendre aussi du programme de la journée…et de votre condition physique. Pour le “ petit tour “, ils ne sont vraiment pas nécessaires. Pour des parcours un peu plus longs ils peuvent s’avérer utiles dans certaines montées et pratiques pour les descentes.

Balisage : impossible de se perdre. Des panneaux ou des indications peintes tous les 100 mètres…de nombreuses cartes bien détaillées. Même pour une buse de l’orientation pas besoin de s’inquiéter.

Durée : prévoir la journée !

COMMENT SE RENDRE AUX TRE CIME ?

Nous venions de Dobbiaco, dernière grande ville avant d’entrer dans le Parc Naturel des Tre cime. La veille, nous avions d’ailleurs effectué la randonnée du Monte Piana, qui offrait une vue imprenable sur les Tre Cime et était beaucoup moins, beaucoup beaucoup moins, empruntée que le parcours des Tre Cime ( et moins cher aussi, mais ça c’est un autre sujet).

A partir de Dobbiaco,après avoir longé le Lago di Lando,  impossible de rater les Tre Cime…qui sont indiquées des kilomètres à l’avance.

Pour se rendre au Tre Cime il y a alors plusieurs options selon votre choix d’organisation, de temps..

Option 1. Le chemin passe par Misurina, le dernier village avant de rentrer dans le site de Tre Cime. Il est possible d’y dormir ( hôtels, campings et emplacements pour camping car ) de s’y restaurer avec plusieurs restaurants, d’y faire quelques courses avec un mini supermarché ou même de profiter de toilettes publiques gratuites ( alleluia), bon ok des toilettes turc mais la gratuité dans les dolomites est un fait assez rare pour être célébré. Je disais donc option 1, il est possible de laisser sa voiture à Misurina et de prendre le bus.

Tre Cime di Lavaredo_randonnée Dolomites
Tre Cime di Lavaredo_lac de Misurina

Option 2. On monte encore un peu après Misurina, en continuant sur la route principale SP49. On croise alors quelques arrêts de bus sur la route et des randonneurs. Arrivés devant le péage, on réalise que pour se rendre à l’immense  parking du Refuge Auronzo il faut débourser pas moins de 30 euros par voiture. Oui oui, tu as bien lu…30€ pour te garer sur un parking, en pleine nature… et dire que les parkings parisiens me semblaient hors de prix. Bref option 2 il est possible de laisser ta voiture (ou ta moto, ta caravane)  avant le péage et de prendre le bus ou de monter à pieds. Il suffit d’emprunter le chemin parallèle à la route et qui arrive lui aussi au refuge de Auronzo…attention la montée pique un peu ( en tout cas elle semblait assez piquante de mon siège de voiture ) et prendra bien 2h minimum selon la forme ( il faut donc prévoir l’aller et le retour en conséquence).

Option 3. Accepter la douloureuse, digérer rapidement les 30€ de parking en se disant que ça fait quoi…3 mojitos, et se rendre à l’immense parking qui se trouve à côté du refuge Auronzo. 

C’est malheureusement l’option que nous avons dû prendre… faute de temps puisque nous avions un créneau montée/descente qui restait assez réduit. Faute aussi de renseignements puisque nous n’avions pas lu auparavant qu’il était possible de prendre des bus pour monter. Si c’était à refaire ( avec des si, on économiserait tellement de places de parking) je pense que je monterais à pieds. Plus par principe car j’apprécie moyennement de me sentir comme un pigeon lorsque je pars simplement randonner. Mais je ne recommanderais qu’aux personnes capables de faire plusieurs heures de randonnée et de belles montées de choisir cette option, au risque sinon de se retrouver déjà fatigués en haut et de ne pas profiter des paysages imprenables.

Nb : Il est  possible de rejoindre les Tre Cime par d’autres itinéraires beaucoup plus longs et avec un dénivelé plus soutenu, au départ des vallées environnantes.

ITINÉRAIRE DE RANDONNÉE DES TRE CIME

Il est temps d’y aller n’est-ce pas ? Même si je le répète le chemin est très bien balisé je te propose ci-dessous le parcours que nous avons emprunté…afin de ne pas passer à côté de ces superbes points de vue. Comme indiqué ci-dessus il est très facilement possible de rallonger ou de raccourcir pour voir plus ou moins de paysages, et de profiter des nombreux points de restaurations que les refuges du massif proposent.

Notre itinéraire en résumé, pour les plus pressés : 

14KM – 760 D+

Chemin 101 / Départ du refuge Auronzo en compagnie de tous nos amis les cars de touristes (sourire crispé).

Chemin 104 / Après le refuge Lavaredo, bifurcation à droite pour dire tchao la compagnie et retrouver la tranquillité des montagnes. Je précise que nous avons fait cette randonnée en septembre, un jeudi. Je ne garantis en rien la solitude absolue sur ce parcours en ! 

Chemin 101 / Qui redescent légèrement, puis remonte jusqu’au refuge Locatelli en profitant d’un magnifique point de vue sur plusieurs lacs.

Chemin 105 / Descente au Piano di Rienza et montée vers le Col Forcellina, où se trouve Lange Alm.Tour des Tre Cime pour revenir au parking.

En détail et en photo : 

Chemin 101 / Départ du refuge Auronzo, prendre la  direction du Refuge Lavaredo en partant sur la grande piste dégagée qui se situe derrière le refuge. Pas de difficulté à ce niveau, le chemin est plat et très facile. Il longe la face Sud des Tre Cime pour aller à Piano di Lavaredo, et permet d’admirer la jolie petite Chapelle Santa Maria Ausiliatrice.

Tre Cime di Lavaredo_randonnée Dolomites
Tre Cime di Lavaredo_départ du refuge Auronzo

Chemin 101 / La piste principale continue jusqu’au Refuge Lavaredo (  Rifugio di Lavaredo ), c’est là où le flot de randonneurs se dirige vers la gauche pour rejoindre la Forcella di Lavaredo puis le refuge Locatelli et où je te propose de retrouver un peu le calme des montagnes et de prendre à droite. Pas de panique, on retrouvera plus tard le refuge Locatelli.

Tre Cime di Lavaredo_randonnée Dolomites
Tre Cime di Lavaredo

Chemin 104 /  On quitte alors le chemin 101 pour se retrouver sur le 104, avec la même sensation de bonheur que de prendre un coupe-file à Disney. Fini les touristes, bonjour la liberté. Et le dénivelé !

Tre Cime di Lavaredo_randonnée Dolomites
Tre Cime di Lavaredo_randonnée Dolomites

Un peu de descente pour commencer et longer le Lago di Cengia puis jolie montée qui mène à un superbe point de vue :  Forcella Pian di Cengia, point haut de la randonnée (et point où avoir amené un coupe-vent ou une doudoune peut s’avérer utile). De là nous avons fait un petit détour à droite pour voir le Refuge Pian di Cengia (numéro 4 ) à 2 525m d’altitude puis sommes revenus sur nos pas pour prendre la descente se dirigeant vers le Lac.

Tre Cime di Lavaredo_randonnée Dolomites
Tre Cime di Lavaredo_randonnée Dolomites

Chemin 101 / Descente un peu technique, offrant de superbes points de vue, qui amène jusqu’à un premier magnifique lac et longe Les Laghi dei Piani.

Tre Cime di Lavaredo_randonnée Dolomites
Tre Cime di Lavaredo_randonnée Dolomites

Le chemin reste assez simple et bien aménagé, toujours moins emprunté que les accès principaux.

Tre Cime di Lavaredo_randonnée Dolomites
Tre Cime di Lavaredo_Les Laghi dei Piani,

Arrivés au Refuge Antonio Locatelli, on y retrouve pas mal de monde.

Tre Cime di Lavaredo_randonnée Dolomites
Tre Cime di Lavaredo_refuge Locatelli

A ce point, pour rejoindre le parking  du Refuge Lavaredo il est possible :

  • de reprendre le chemin à gauche pour retrouver le carrefour du Refuge Lavaredo en passant par la Forcella di Lavaredo.
  • de contourner les Tre Cime de l’autre côté, en empruntant le chemin 105 pour aller au refuge de Lange Alm. C’est l’option que nous avons choisi afin de voir un l’autre versant des Tre Cime.
Tre Cime di Lavaredo_randonnée Dolomites
Tre Cime di Lavaredo_randonnée Dolomites

Chemin 105/ La descente du Rifugio Antonio Locatelli se fait assez facilement, un escalier aménagé permettant de franchir la barre rocheuse. On descend alors au Piano di Rienza pour remonter vers le Col Forcellina. La montée n’est pas difficile mais pique un peu.

Au refuge de Lange Alm, possibilité aussi de s’arrêter, de profiter du magnifique point de vue sur les Tre Cime puis de continuer tout droit en direction du retour ! Le parking n’est plus très loin et les derniers kilomètres offrent encore de beaux points de vue !

Tre Cime di Lavaredo_randonnée Dolomites
Tre Cime di Lavaredo_joli champ de cairns

J’espère que cette rando vous plaira ! N’hésitez pas à me faire des retours ou à m’envoyer vos photos pour compléter cet article !

Arrivederci

A propos de l'auteur :

Chaudière sportive, à l’ascenseur émotionnel qui plafonne à chaque nouveau challenge ! J’espère te donner la patate si tu n’as pas envie de bouger, ou te faire au moins rire dans ton canapé !

a écrit 244 articles sur le Blog.

0 Comments

Leave a comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.