COMPOSTELLE 2018 | BEHIND THE CAMINO JOUR 30 à 34

Posted on

Me voilà de retour sur le blog après 39 jours sur le Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Le retour à la « vraie vie » commence à s’amorcer et j’avais bien envie de te partager quelques petites histoires avant de clôturer cette belle aventure. Bien entendu, pour des raisons de temps et d’espaces mes anecdotes resteront brèves… sinon je risque d’écrire un bouquin et non plus un article.

Dans l’article précédent, je finissais mon 28ème jour…sur les rotules ! Un peu difficile parfois ce Chemin Primitif mais toujours aussi beau ! Il n’empêche que ma douleur au tibia qui était apparue au tout début, après Bilbao revenait de plus belle … et m’inquiétait donc fortement ! Aucune envie de devoir abandonner sur la dernière ligne droite ou de finir à cloche pieds, j’ai pu grâce à ma famille du Camino trouver un ostéopathe de dernière minute…

Saint-Jacques-de-Compostelle, après 1 mois de randonnée !

JOUR 30 ▪BAREIRA à LUGO ▪

31 KM ▪ 552 D+ |

Le CR du jour | Ça c’était après… 31kms. Quand mes @merrellfrance ont fini leur journée 😪
Mais c’était surtout avant de passer 1h30 chez … l’ostéopathe. Quand j’avais encore le sourire ! Et oui même en vacances j’ai un abonnement osteo que veux tu 🙄 Je ne m’imaginais tout de même pas y passer 1h30… à me faire pleurer.
En espérant que cela portera ses fruits… mais peu importe la vendange je dirais qu’après 30 jours j’ai déjà beaucoup appris et vécu alors même si le camino s’arrêtait demain…

L’ostéopathe que j’ai consulté m’a beaucoup touché ( sans mauvais jeu de mots). Un homme aveugle, qui a accepté de me recevoir en urgence quand il a su que j’étais sur le Chemin de Compostelle. Une gentillesse incroyable. Alors franchement j’espère et je pense arriver au bout des 100kms qui me séparent désormais de Santiago et des 200kms jusqu’à Fisterra. Mais après cette rencontre qui m’a émue je réalise encore et toujours que c’est une chance d’avoir comme seul problème dans ma vie un tibia et un talon kapputt 😉

Un grand merci à tous ceux qui m’ont envoyé des messages depuis 24h. J’ai été peu présente ici car très fatiguée et préoccupée par mes petits soucis de carrosserie 🤕 Mais je savoure toujours autant mon chemin même si les kms sont parfois douloureux.

Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle - Camino Primitivo - Lugo
Lugo – Camino Primitivo

Behind the Camino | Cette rencontre était particulièrement dingue. Une de mes plus belles avec un peu de recul. Comment expliquer ce moment partager avec cet homme si gentil, qui m’avait ouvert son cabinet exceptionnellement en sachant que j’étais sur le chemin. Il m’avait touché, par son aura, sa simplicité, son rire, ses tentatives de parler français… bref il restera à mes yeux un exemple si touchant de ses rencontres si fortes et pourtant si éphémères qu’il est possible de faire sur le Chemin de Compostelle.

 

JOUR 31 LUGO à FERREIRA 

27 KM ▪ 578 D+ |

Le CR du jour | Je m’étais promis de ne pas me plaindre. De subir la canicule avec patience et dignité si un jour le soleil remplaçait la pluie 🤗 Soyons honnêtes lorsqu’il a fallut attaquer quelques jolies côtes sous un cagnard espagnol de 37 degrés j’ai eu un peu de mal à conserver cette positive attitude !
Quand ton corps se transforme en centrale à vapeur et que tu finis par regretter les semaines sous la pluie diluvienne il faut faire preuve d’un positivisme à toute épreuve 🤒

C’est bien une leçon du chemin… se dire que dans tous les cas il faut avancer. Step by step. Et que quitte à faire il ne sert à rien de chouiner. Car après tout si je suis là c’est bien que je l’ai voulu. Peu importe les degrés Celsius ou l’inclinaison de la pente j’en ai rêvé de ce camino… pour le meilleur et pour le pire 😏

Alors je continue à avancer et je me concentre sur l’essentiel. En espérant pouvoir déguster une glace à l’arrivée 🍦
A retenir… quitte à avancer autant le faire en retenant l’essentiel 😘

Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle - Camino Primitivo
Ferreira – Camino Primitivo

Behind the Camino | Alalala cette étape avait été particulièrement difficile. Longue, plus longue que prévue initialement puisque nous n’avions pas trouvé de logement à mi-parcours. Lendemain de ma séance chez l’ostéo miracle j’avais une seule peur… que la douleur revienne. Je guettais donc pas après pas les signes de bobo. Mais ça a tenu. Alors forcément j’ai pu me concentrer sur l’autre problème… la chaleur. A mourir. Nous étions vraiment tous très mal à l’arrivée, dégoulinants, et je me suis fait pas une…mais deux glaces. Enfin 3 si je compte la glace du soir !!C’était aussi notre dernier soir sur le Chemin Primitif avant que le Camino Frances nous rejoigne le lendemain… nous nous préparions donc psychologiquement au choc: nous devions être maximum 50 personnes en tout sur ce Camino Primitivo. Le lendemain nous finirions à plus de 1000. Imagine…

JOUR 32▪ FERREIRA à BOENTE▪

26 KM ▪ 459 D+ |

Le CR du jour | Journée très intense puisque mon camino primitivo rejoignait aujourd’hui le camino Frances…grosso modo imagine un petit chemin de campagne rejoignant l’autoroute du soleil 😰 Le changement a été assez brutal pour nous, primitifs des montagnes qui avons fait le choix d’un chemin plus intimiste, plus difficile et moins fréquenté et nous retrouvons après des semaines de rando (le norte étant peu fréquenté aussi) à la multiplication brutale de nos compatriotes.

Nous sommes donc arrivé, moi et mon petit groupe d’asociaux, aux environs de 11h dans une ville de plus de 10 habitants et avons été confronté au deboulement de centaines de pèlerins. Le choc 😂 En terme de proportion disons que sur le primitivo nous étions en moyenne 50. En étant généreuse. Il arrive plus de 1000 pelegrinos par jour à Santiago. Voilà voilà, fais le calcul tu comprendras le choc 😱

Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle - Camino Primitivo - Boente
Boente – Camino Primitivo

Les troupes se dispersent aussi 😑 De solitaire des premières semaines j’ai finit par évoluer au sein d’un groupe de solitaires apprivoisés. Additionne 8 randonneurs solo qui se retrouvent petit à petit au gré des kms et des albergues et ça fait de superbes souvenirs et une jolie famille multiculturelle. Sauf que Santiago approchant chacun retrouve petit à petit son chemin… Bref une journée forte en émotion, plus que 2 jours avant Santiago… le compte à rebours est lancé ⏳

Behind the Camino | Le choc aura été aussi brutal que prévu… nous nous sommes retrouvé avec ma petite famille totalement happé par un flot de pélerins. Tout d’un coup, nous étions plongé dans un univers proche de Disney où chaque ville et village recèlent de boutiques pour « pélerins touristes », d’albergues … mais c’est aussi à ce moment que j’ai revu des personnes que j’avais perdu de vue depuis les premières semaines, qui avaient continué le chemin du Nord notamment alors que j’étais partie sur le Chemin Primitif. Tu ne peux pas savoir l’émotion que l’on ressent lorsqu’on retrouve au gré d’un sentier ou d’une terrasse de café un ancien ami du chemin. Le camino réserve toujours de belles surprises jours après jours !

JOUR 33▪ BOENTE à ANDAIANA▪

24 KM ▪ 544 D+ |

Le CR du jour | 7h. Je perçois un léger mouvement à mes pieds. Un petit oiseau🐦Totalement paniqué. Je succombe. Il est si mignon. Je ne sais pas quoi faire. A Paris on est peu préparé au sauvetage de piaf express. J’essaie de l’approcher de le poser délicatement sur une feuille, histoire de ne pas lui foutre mon odeur d’humaine 😅
▪▪Je suis accroupie là depuis 20mn à essayer de trouver une solution prête à lui faire une courte échelle sur l’arbre le plus proche. Quand 3 français retraités finissent par s’arrêter pour me demander ce que je fous à trifouiller dans les herbes 🙄
Je leur raconte le topo. Ils me devisagent.” il faut laisser faire la nature ». “ oui mais je veux pas qu’il se fasse bouffer moi » “ c’est la sélection naturelle ». Je m’en fous de la sélection naturelle, j’avais fini par lui trouver un nom. 15 mn plus tard je suis contrainte de laisser faire la nature par manque d’efficacité 😢Conclusion : je suis non seulement nulle en sauvetage d’oiseau mais surtout définitivement trop sensible. J’espère que Pioupiou s’en sortira…

Sinon… après 983km demain je serais sur Santiago pour boucler mes 1000 bornes. Dire que je ne réalise pas est un euphémisme 🤣

Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle - Camino Primitivo
Andaiana – Chemin de Compostelle

Behind the Camino | Alalala Pioupiou. Mon côté Brigitte Bardot m’aura fait faire bien des conneries mais pour le coup j’essayais du fond du cœur de l’aider. Au final ce petit piaf m’aura vraiment touché et je passerais la journée à en parler à ma famille du camino. Oui bon, que veux tu … à 24h de mon arrivée il faut croire que cela m’occupait finalement beaucoup plus l’esprit que l’objectif ultime !

JOUR 34▪🔛  Saint-Jacques-de-Compostelle 🔛 ▪

23 KM ▪ 421 D+ |

Le CR du jour | Après 34 jours sur le Camino Norte puis le Primitivo me voilà arrivée à  Saint-Jacques-de-Compostelle, Santiago pour les intimes 😍 Journée totalement dingue qui ne m’a pas laissé une seconde pour réaliser quoi que ce soit…
▪▪Une arrivée pleine d’émotions, de retrouvailles, mon 1000 bornes…tant de choses à vivre 😍
Je fête ça comme il se doit dès ce soir mais surtout… je repars demain pour 100kms. Je n’ai toujours pas réalisé que la fin de l’aventure approche et m’étais gardé quelques jours pour atteindre le bout du bout 😅 #Fisterra. La destination ultime pour ceux qui n’en ont pas eu encore assez et qui ont envie d’aller au delà de Santiago 😂 Demain je rempile donc pour un dernier bis repetita… mais en attendant place à la fiesta 🥂

 

Chemin de Compostelle - Cathédrale de Saint Jacques de Compostelle
Cathédrale de Saint Jacques de Compostelle

 

Behind the Camino | Cette arrivée aura été… folle.Pleine d’émotions. De retrouvailles au pied de la cathédrale. J’y ai pleuré, ri mais surtout j’ai eu beaucoup de mal à réaliser. A vrai dire Santiago n’était pas le but ultime. Je visais Fisterra depuis le début. Et je trouvais que tout allait de toute façon trop vite. Les derniers jours étaient trop pollués de gens, de villes … Tout allait trop vite. Alors j’ai vraiment adoré atteindre Saint Jacques de Compostelle, admirer la cathédrale, retrouver mes amis, faire la fête, manger des glaces et m’acheter une robe mais au final je sentais que j’avais encore besoin d’aller plus loin… Santiago n’était finalement qu’une étape, la plus excitante, mais pas une fin en soit !

A propos de l'auteur :

Chaudière sportive, à l’ascenseur émotionnel qui plafonne à chaque nouveau challenge ! J’espère te donner la patate si tu n’as pas envie de bouger, ou te faire au moins rire dans ton canapé !

a écrit 205 articles sur le Blog.

1 Comments

  1. PERSO | Devenir influenceur… il est temps de casser les clichés v1 ! – Cam Dewoods says:

    […] finir cette première partie je dirais que mon expérience sur le Chemin de Compostelle est l’exemple parfait de ce que j’aime dans ce statut « d’influenceur » et de ce que […]

Leave a comment

Your email address will not be published.