NOTRE ULTRA-MAISON | Comment rénover écolo ?

Il y a quelques mois, nous prenions la décision d’acheter. Acheter à deux, pour vivre dans plus grand et anticiper l’arrivée de Rhéa notre petit poney chien très grand.

Je te passe les nombreuses péripéties qu’un achat amène dans une vie, à l’époque post confinement, en plein été mais pour résumer disons que je découvre des cheveux blancs tous les jours en ce moment ( #joiebonheur).

Voir cette publication sur Instagram

🇦🇨 NEW ADVENTURE IS COMING 🎉⁣ ⁣ 🇫🇷 PROPRIETAIRES !⁣ ⁣ Une nouvelle aventure commence, et je suis hyper heureuse de vous annoncer que depuis quelques semaines nous nous sommes lancés dans la rénovation de notre « Ultra maison ».⁣ ⁣ 💥 Ultra…parce que notre maison du bonheur fait 100m2 ( pour l’ex-parisienne que je suis…c’est l’équivalent de Disneyland)⁣ 💥 Ultra…parce que ça a été un gros challenge dans une période assez compliquée et qu’on en est arrivé à bout ⁣ 💥 Ultra…parce que l’aventure ne fait que commencer, et qu’on a beaucoup de boulot de rafraichissement à faire⁣ 💥 Et enfin ultra…parce que acheter ensemble a été un vrai travail d’équipe, et que dans la vie comme dans une course on a su se soutenir malgré les petits doutes et grosses inquiétudes 😏 ⁣ Le mois de septembre est donc sous le signe du bricolage, j’ai vraiment hâte de vous en montrer plus ! ⁣ #souriredetoutessesdentscommeuneneuneu

Une publication partagée par Cam_dewoods (@cam_dewoods) le

Notre ultra-maison, c’est aussi et avant tout, un coup de cœur. Pour le lieu en lui même, son architecture particulière, pour la petite mamie qui y a passé plus de 20 ans ( et a failli me faire pleurer chez le notaire, team hypersensibilité bonjour) et pour ce petit jardin tout mignonnet que Rhéa allait bientôt détruire en long et en large.

Notre ultra-maison c’était aussi le défi de remettre au goût du jour les pièces de vie en un temps record, afin de ne pas vivre dans le gravats et de pouvoir quitter rapidement notre appartement.

L’idéal : des matériaux éco-responsables 

Dès le départ, en réfléchissant aux rénovations que nous allions apporter, nous avons essayé de faire matcher deux éléments qui ne sont malheureusement pas toujours simple à accorder : l’envie d’utiliser les matériaux les plus éco-responsables possibles et des meubles éco-conçus ou de seconde main et le besoin de rester dans un budget légèrement allégé par nos frais de notaires. Un casse tête.

rénovation-écologique-maison-écolo- (2)
notre belle tapisserie

La vraie vie : se retrouver dans les rayons d’Ikea

Je n’avais pas prévu à l’origine de te parler de la maison ou des travaux sur le blog, faute de temps. Et puis je ne suis pas experte déco and co donc je n’en voyais pas forcément l’intérêt. Mais en me retrouvant vendredi à passer 3h au beau milieu de ce que j’appelle “le labyrinthe de l’enfer” Ikea à finalement passer 30’ à chercher une meuble TV en kit j’ai réalisé que nous nous étions un chouilla éloigné de nos idéaux premiers. Faute de temps, de temps et de temps mais aussi à force de se noyer dans les recherches le bon coin, nous étions en train de tomber dans ce que je ne voulais absolument pas : la facilité et le meuble pas cher. L’angoisse. 

Alors voilà, demi tour toute. J’ai la chance d’avoir un chéri plutôt patient qui pourra me rappeler pendant les 5 prochaines années qu’on a passé 3h chez Ikea pour ressortir avec 3 cintres et 6 verres et une crise existentielle offerte.

Bref, tout ça pour dire que personne n’est parfait ( sauf la police des écolos), qu’on retrouve vite nos travers surtout quand on manque cruellement de temps ( et qu’on a pas gagné à l’Euromillions ). Et que lorsqu’on a pas forcément la bonne information, il n’est pas toujours facile de rénover écolo, en fait. Alors me voilà avec un article roman pour essayer de te donner quelques conseils pour rénover de manière plus écolo ton intérieur !

rénovation-écologique-peinture-écolo-farrow & ball
Farrow & Ball – Oval Room Blue

La rénovation écologique

Chaque habitat est unique, alors quoi de mieux que de te présenter ce que nous avons essayé de faire dans le notre afin de le rénover du mieux possible. Attention j’insiste bien sur rénover puisque l’éco-construction est le fait de construire sa maison de façon la plus écologique en utilisant des matériaux, des équipements qui répondent à cette exigence. Dans notre cas la maison était déjà là, et on allait pas tout casser !

La rénovation écologique : choisir les bons matériaux, et trouver la bonne information.

1. Le revêtement du sol : 

Le sol ! L’un des premiers éléments auquel on pense. Choisir le parquet idéal est de base très compliqué, mais alors quand on essaie en plus de se renseigner sur les parquets écologiques alors là, c’est la cata. Je te prépare d’ailleurs un article à part entière là dessus.

Pas de surprise là dessus, le parquet le plus écolo c’est celui qu’on…ne change pas. Après avoir longuement réfléchi nous avons donc décidé de garder la plupart des parquets d’origine, un peu trop foncés à notre goût mais qui pourront être un peu plus éclaircis par quelques tapis.

Certes, mais le carrelage tout pourri du salon, merci bien… faut pas exagérer ! Un aller-retour chez Castoche, puis deux ( c’est un peu notre seconde maison en ce moment ) nous options enfin pour le modèle suivant.

parquet écologique - castorama
Parquet Castorama

Petite aparté, rénover une maison à deux c’est un bon test pour ton couple je te garantis ! L’occasion de voir si le compromis est un concept ou une réalité et si l’un de vous va finir par empaler l’autre avec une lame de parquet après des négociations interminables. Efficace.

Le BABA pour s’assurer que son parquet est un minimum écolo ? 

1. Checker les labels privés PEFC ou FSC qui attestent de la bonne gestion forestière. Ces certifications permettent de s’assurer que l’exploitation de la forêt est durable. Le parquet que nous avons choisi ayant le label PEFC c’était le minimum syndical. Néanmoins en creusant un peu plus loin, notamment sur le spécial Cash Investigation de Green Peace il semblerait que “ le label FSC présente davantage de garanties, même s’il n’est pas exempt de reproches et pose de réels problèmes dans certains pays, notamment en Afrique.” Bref on en revient toujours au casse-tête des labels et à ce sentiment que même lorsque tu essaie de faire bien… cela reste compliqué ! 

2. Privilégier des essences communes comme le chêne, le pin, le châtaignier ou le hêtre. si jamais tu tombes sur le parquet de tes rêves avec du bois de licorne pense à vérifier que ce n’est pas un arbre dont le commerce est interdit ( concrètement si comme 99% des gens tu vas l’acheter en grande distribution, il y a peu de chances mais sait-on jamais). 

Ah ! ça c’est plus facile…puisque nous avons opté pour un parquet en bois massif et chêne verni.

3. Se renseigner sur l’origine du bois. Le made in France permettant bien sûr de limiter les dépenses d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre liées au transport mais aussi de prioriser l’emploi. C’est beau, mais dans les faits encore très dur à trouver dans les rayons. Sans parler du fait que l’origine du bois n’est pas clairement mentionnée et il faut donc enquêter. Dans tous les cas, il est mieux de privilégier du bois européen.

rénovation-écologique-parquet-écolo
Ces petites balades sympa du samedi matin

Notre note écolo :

2/3. Certes notre choix de parquet n’est pas optimal MAIS en gardant intact les parquets d’origine dans les principales pièces nous relevons un peu notre note 😀

2. La peinture écolo : 

Encore un sujet qui mérite un article à part entière. C’est impressionnant de constater à quel point l’univers de la rénovation – bricolage est encore très opaque sur l’écologie alors que certains produits de consommation comme l’alimentation et les cosmétiques sont dorénavant passés au crible.

Les peintures utilisées habituellement peuvent contenir des ingrédients nocifs pour la santé et l’environnement. Les COV notamment (composés organiques volatiles issus du pétrole) sont des particules qui servent à fluidifier la peinture, mais qui peuvent laisser des traces dans l’air et sur les textiles pendant des mois. Elles  libèrent des polluants dans l’atmosphère lorsqu’elles sèchent et peuvent être cancérigènes.

Respectueuse de l’environnement et de la santé, la peinture écologique ne contient donc pas ou très peu de résines ou de solvants d’origine pétrochimique. Elles sont remplacées par des composants d’origine végétale ou minérale (chaux, argile, huiles de lin, de ricin…).

L’idéal étant d’avoir un taux de COV ne dépassant pas 5 g/l (alors que la réglementation autorise jusqu’à 30 g/l). Chaque pot de peinture a dorénavant un étiquetage qui indique la teneur en COV et le niveau d’émission en polluants volatils de la peinture, de la classe A+ (caractère très sain du produit) à la classe C (caractère pas très sain du produit).

Au delà de la composition du produit, l’emballage et le lieu de fabrication sont eux aussi importants, afin de limiter au maximum son impact sur l’environnement.

rénovation-écologique-peinture-écolo farrow & ball
Farrow & Ball – Breakfast Room Green

Notre choix : la marque Farrow & Ball.

Je reviendrais sur ce choix plus en détails sur un prochain article mais nous avons eu un réel coup de cœur pour cette marque. Non seulement parce que les couleurs Farrow & Ball et la qualité du rendu sont très réputées, mais aussi parce que ses engagements, produits et méthodes de fabrication étaient vraiment écolo.

Farrow & Ball fut la première marque à revoir ses formulations pour proposer une gamme élaborée intégralement à base d’eau, en 2010 ( oui avant que l’écologie soit sexy). Les peintures sont certifiées à teneur faible ou nulle en COV (Composés Organiques Volatiles), et dépassent de loin les normes réglementaires pour ces catégories. Un exemple, le pot Oval Room Blue qui est dans la catégorie A+.

En parlant de pot, leurs pots de peinture emblématiques sont recyclables à l’infini. Leur production est faite Royaume-Uni, en conformité avec le programme Energy Saving Opportunity (ESOS) pour l’économie d’énergie. La marque utilise aussi du papier certifié FSC® pour confectionner nos documents papiers tels que les nuanciers ou brochures. Et recyclons les déchets liquides à 97% grâce à son système de traitement des eaux ( bientôt 100% ). Bref, la totale ! 

Notre note écolo :

3/3 et en bonus…le rendu est canon ! bref on est ravis !

3. Les meubles 

3. Les meubles 

Et pour les meubles ?! 

Et bien finalement après notre coup pour rien chez Ikea… nous sommes à l’affût ( traduction on y passe nos soirées) pour trouver notre bonheur sur le bon coin puisque l’achat de seconde main est le top du top pour éviter le gaspillage ! Il y a peu de brocantes sympa vers Annecy et nous regardons parfois la brocante en ligne Selency mais les produits y sont souvent très coûteux.

Pour acheter neuf et  responsable nous surfons aussi sur :

Il y a encore du boulot…et pleins de beaux articles à venir ! Stay tuned !

3 Comments

  1. ECOLO | Succomber aux peintures écolo de Farrow & Ball – Cam Dewoods says:

    […] semaine dernière, je te parlerais de notre volonté de rénover notre ultra-maison de la manière la plus écologique qu’il soit. Un défi à part entière dans un domaine que je […]

  2. Mobilier éco-responsable : Où acheter ses meubles d’occasion ? says:

    […] sans te parler de nos pépites à nous ! Nous nous sommes concentrés ces derniers mois sur la rénovation de la maison mais nous regardions déjà un peu les offres de meubles d’occasion ( traduction on se […]

  3. Nuance de Bois says:

    Bonjour,

    Très bel article ! Il y’a tellement de belles choses à réaliser avec le recyclage, et le naturelle! Nous sommes tout à fait d’accord avec vous sur ses points. D’ailleurs, sur notre site nous avons également créer une page conseils, afin de montrer aux gens des astuces 100% naturelle pour la maison 🙂 = http://www.nuancedebois.com
    N’hésitez pas a jeter un coup d’oeil 🙂

Leave a comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

S'inscrire à ma newsletter

Toute l’actualité par ici