LIVRE | Dites non à une voie toute tracée – Le marathon de la reconversion

Je suis ravie de vous parler aujourd’hui du livre d’Anna Coutton : Dites non à une voie toute tracée – Le marathon de la reconversion. 

Ravie, car c’est un livre que j’ai personnellement aimé lire et que je vais feuilleter dans les semaines à venir pour reprendre certains points et annotation. Ravie car c’est un sujet qui me tient à cœur ( je parle un peu de mon parcours par ici ) et qui touche beaucoup de personnes qui me suivent. C’est il me semble un sujet plus que d’actualité, à l’heure où l’on se pose énormément la question de « sens », qui plus est après une année 2020 qui nous a particulièrement ébranlé. Je ne compte plus le nombre de messages que je reçois de personnes en quête de changement, qu’ils veulent tout planter et me demandent des conseils.

A vrai dire, je pense que la reconversion est un cheminement très personnel et il est difficile de donner des conseils avisés car chaque parcours est unique, mais avec ce livre Anna Coutton nous donne des pistes, des outils, des idées pour se “ravitailler sur ce marathon”. Elle nous permet surtout de nous déculpabiliser et de suivre pas à pas son propre marathon, à travers un récit humain dans lequel beaucoup se reconnaîtront.

Bien entendu, et Anna le précise très bien elle-même, vous n’êtes pas obligé de tout quitter du jour au lendemain et de repartir à zéro. Cela risque de vous mettre en danger financièrement, professionnellement et même mentalement car se retrouver devant une page blanche ( et des factures à payer ) peut rapidement devenir anxiogène.

Mais entamer un process de réflexion sur sa reconversion peut vous apporter plusieurs choses :

  • Découvrir de nouvelles passions, centres d’intérêt qui vous permettent de trouver une soupape parallèlement à votre travail
  • Définir un plan de carrière sur le long terme, afin de voir où vous en êtes aujourd’hui et où vous souhaitez être plus tard
  • Rencontrer les bonnes personnes et les bons interlocuteurs qui pourront vous aiguiller et vous permettre d’y voir plus clair
  • Et enfin, peut-être repenser votre carrière à court, moyen, long-terme

Anna a fait le choix d’y aller à fond et de tout plaquer du jour au lendemain. Chaque reconversion est bien entendu unique, mais Anna apporte des pistes et des outils pour … et c’est surtout très rafraîchissant de suivre cette jeune femme qui reprendre courageusement le contrôle de sa vie professionnelle

Bref, je me tais et suis ravie d’accueillir sur le blog Anna, pour nous en dire plus :

reconversion professionnelle_Dites non à une voie toute tracée le marathon de la reconversion

La reconversion professionnelle d’Anna

Hello Anna, et merci de répondre à ces quelques questions qui je l’espère inspireront mes lecteurs !

1.Tout d’abord peux-tu te présenter ? ton parcours, qui tu es ?

Bonjour Camille, ravie que tu me laisses la parole sur ton blog ! Je m’appelle Anna, j’ai 30 ans, j’aime la mer, le chocolat noir et la course à pied !

Je suis l’auteure du livre « Dites non à une voie toute tracée – Le marathon de la reconversion » paru aux Editions Kiwi en Juillet 2020. J’y retrace le parcours de ma reconversion que je mets en parallèle avec le marathon, et sa préparation, que j’ai couru dans le même temps. En 2018, j’ai pris la décision de me reconvertir après 5 années de bullshit jobs (selon moi) dans le marketing dans 5 entreprises différentes, et de m’inscrire à mon premier marathon. J’ai fait de nombreuses expériences et apprentissages que j’ai voulu partager dans mon livre.

Quand j’ai entrepris ma reconversion, je pensais m’engager dans une réflexion purement professionnelle, je suis en réalité partie à ma rencontre, un beau voyage initiatique !

reconversion professionnelle_Dites non à une voie toute tracée le marathon de la reconversion

2.Peux-tu nous parler de ton déclic, du jour où tu as décidé de tout quitter ?et de lancer dans ce marathon de la reconversion professionnelle ?

J’étais assise à mon bureau en train de faire des tableaux excel qui m’ennuyaient profondément quand mon regard a croisé le square qu’il y avait en face. Là, j’ai vu un autre tableau, celui d’une nature qui avait fleuri sans que je m’en sois rendue compte. Ces quelques arbres m’ont rappelé que le temps passe, il ne se rattrape pas, et que la vie continue sans m’attendre. Je me suis alors interrogée sur ma propre vie, qu’étais-je en train d’en faire ? J’ai pris conscience que je n’étais pas à ma place, que je ne pouvais pas continuer à m’ennuyer et à faire des tâches qui me semblaient inutiles. C’était pour moi évident que j’aspirais à autre chose et que je devais quitter ce quotidien dont j’étais devenue prisonnière même si je ne savais pas ce que je voulais faire de ma vie !

reconversion professionnelle_Dites non à une voie toute tracée le marathon de la reconversion

3.Je vois déjà le regard affolé de mes proches…lorsque j’ai quitté mon CDI pour lancer ma boîte, j’imagine un peu la tête des tiens quand tu leur as dit que tu plaquais tout pour “réfléchir à ta reconversion”. Comment as-tu vécu cette pression sociale ?

Je vois exactement de quoi tu parles ! C’est vrai que lorsque tu décides de ne plus suivre la voie toute tracée et de faire un pas de côté ça peut déranger. Pour moi, le regard des autres a été l’une des plus grosses difficultés de mon chemin de reconversion. J’ai eu la chance d’avoir mon cercle proche qui m’a beaucoup soutenue ! Même si, au début, j’ai crié sur tous les toits que je me reconvertissais, j’ai rapidement déchanté parce qu’on me demandait régulièrement où j’en étais alors que je venais à peine de commencer. Quand tu n’as jamais réfléchi à ce que tu veux faire de ta vie, les questionnements sont parfois vertigineux et prennent du temps ce que l’extérieur ne comprend pas forcément. J’ai ensuite essayé d’éviter le sujet, mais difficile d’échapper à la fameuse question « tu fais quoi dans la vie ?». Ensuite, j’ai compris que les autres me renvoyaient leurs peurs (sous-entendu leurs peurs s’ils étaient à ma place). Moi, même si j’avais peur, je faisais confiance à mon intuition qui me disait que j’avais pris la bonne décision. J’ai alors adopté un nouveau discours, « je suis sur le chemin de ma reconversion, j’expérimente, je fais des rencontres, j’apprends et j’ai confiance ». Face à ma détermination, mon interlocuteur ne trouvait souvent rien à redire. Et surtout, je me suis souvenue qu’il s’agissait de ma vie, que la seule personne à qui je devais rendre des comptes, c’était moi ! La pression sociale ne devait pas être une excuse pour m’empêcher d’avancer. Impensable d’avoir des regrets à la fin de ma vie à cause de l’importance que j’avais accordée aux regards des autres.

reconversion professionnelle_Dites non à une voie toute tracée le marathon de la reconversion

4. Passer d’un rythme métro boulot dodo à des journées à repenser est aussi un gros changement…en de rythme notamment. Comment s’est passée l’adaptation ?

J’étais ravie ! En fait, je ne supportais plus les deux heures et quart de trajet quotidien et la routine des excel et power point ! Au début, j’ai eu un peu de mal à trouver mes marques et puis surtout, j’avais besoin de souffler un peu, temps que je me suis accordée ! Puis, petit à petit, je me suis fixée un cadre, une organisation (avec un planning) de ma semaine pour pouvoir avancer. J’ai testé différentes manières et j’ai trouvé mon rythme (le livre Miracle Morning m’a beaucoup aidée). J’ai adopté une routine matinale que je suis toujours – composée d’écriture et de méditation – et qui me fait énormément de bien. Voilà comment je composais mes semaines : temps de réflexion, d’introspection, d’échanges, de rencontres et mes séances de sport bien sûr (non négociables) ! Et aussi des moments de repos !

reconversion professionnelle_Dites non à une voie toute tracée le marathon de la reconversion

5.Le marathon de la reconversion, un jeu de mot intéressant puisque tu fais le parallèle entre ce premier marathon de 42,195km et ce…premier marathon de la reconversion professionnelle.

Quels sont les points communs entre les deux ?

Il y en a de nombreux ! Pour moi, le premier est la connaissance de soi. En fait, en me lançant dans une reconversion, je suis partie me rencontrer. J’avais besoin de répondre à une question plus globale, celle de savoir ce que je voulais faire de ma vie. Et pour cela, j’avais besoin d’apprendre à me connaître ! J’’ai commencé par une profonde introspection (ce que j’aime, quels sont mes rêves, etc…). La prépa marathon et le marathon en lui-même m’ont aussi appris à mieux me connaître, à mieux connaître et comprendre mon corps, ses limites et ses besoins. La reconversion m’a demandé d’être à l’écoute de mon intuition et le marathon à l’écoute de mon corps.

Ensuite, je dirai qu’il y a les ravitaillements. Comme lors d’une course durant laquelle tu te ravitailles, le marathon de ma reconversion m’a demandé de me ravitailler. J’entends par là, faire des expériences et des rencontres. J’en avais besoin pour tester, savoir ce qui me correspondait, faire des apprentissages pour pouvoir évoluer.

Enfin, je dirai qu’il y a l’entourage. Choisir de s’entourer de personnes qui vont nous tirer vers le haut, nous encourager et être là dans les moments difficiles me semble primordial. J’ai créé un entourage pour mes deux marathons qui m’a été d’une grande aide pour avancer !

reconversion professionnelle_Dites non à une voie toute tracée le marathon de la reconversion

6.Conseillerais-tu à ceux qui se lancent dans une reconversion professionnelle de se lancer eux aussi dans un défi, qu’il soit sportif ou non, pour ne pas être “obnubilés”.

Totalement ! Avoir une activité, un exutoire en parallèle de sa reconversion me semble indispensable. Si l’on se fixe un défi, ça motive encore ! La reconversion se passe uniquement dans le mental et elle est parfois difficile (j’ai connu de nombreuses crises de larmes et d’angoisses aussi !). S’accorder des moments pour déconnecter, pour prendre soin de son corps, évacuer son stress et ses toxines est vital. D’ailleurs, lorsque j’étais dans le flou, rien de mieux qu’un petit run ou même une marche pour prendre du recul et laisser les choses décanter. Souvent, quand on s’y remet, on y voit beaucoup plus clair ! J’avais bloqué des créneaux dans mon agenda (4 entraînements par semaine) auxquels je ne dérogeais pas et que, la plupart du temps, j’attendais avec impatience !

reconversion professionnelle_Dites non à une voie toute tracée le marathon de la reconversion

7.Et ce mur du marathon, le mur de la reconversion…as-tu des conseils pour réussir à le passer ?

Je pense déjà qu’il est nécessaire de savoir pourquoi on entreprend les choses. De là vient notre détermination. Lorsqu’on se retrouve face au mur, on découvre que l’on possède des ressources insoupçonnées ! C’est ce qui m’est arrivé lorsque je me suis retrouvée face au mur du marathon. Une force, en réalité déjà présente en moi, m’a envahie. J’ai découvert un mental aussi solide que l’acier qui m’a permis de continuer. Même si c’est difficile, même si c’est douloureux (sur le plan physique et mental), nous pouvons le transcender. Alors, je pense qu’il est nécessaire de croire en sa force et en ses capacités et de leur faire confiance. On est capable de bien plus que ce que l’on pense ! Et puis aussi, j’aime bien me rappeler que si d’autres avant moi l’ont fait, je le peux aussi le faire !

8.Quels sont tes conseils pour celles et ceux qui souhaiteraient tout quitter et se lancer eux aussi dans un marathon de la reconversion ?

Je tiens à préciser que je ne conseille pas de tout quitter. Il n’y a pas une seule façon de se reconvertir. Moi j’ai décidé de tout quitter mais je comprends que ce ne soit pas sécurisant pour certains voire impossible pour d’autres. On peut se lancer dans une reconversion tout en travaillant, je connais de nombreuses personnes qui l’ont fait !

J’ai des tas de conseils à donner ! J’ai déjà abordé l’importance de l’entourage et d’un exutoire qui me semblent clés. Je vais vous en donner quelques-uns.

Mise à part si on sait déjà exactement ce que l’on veut faire, je conseille de commencer par une période d’introspection pour apprendre à se connaître. C’est un temps pendant lequel vous vous demanderez ce que vous voulez vraiment faire de votre vie, laissez parler votre cœur, écoutez vos rêves. Prenez le temps, vraiment, autorisez-vous à prendre du temps et accordez-vous-en. Pour moi, il n’y a pas de durée minimale ou maximale, d’ailleurs une fois que l’on a commencé ce travail d’introspection, il se poursuit tout au long de notre vie car il est une nouvelle façon de penser et de vivre.

Ensuite, une fois que vous avez réussi à dégager quelques pistes, passez à l’action. Si quelque chose vous fait vibrer, renseignez-vous, formez-vous, faites des rencontres, testez vos idées. C’est en faisant que l’on apprend et que l’on sait ce qui nous convient. C’est en testant des ateliers d’écriture que j’ai pu libérer ma plume et écrire mon livre !

Enfin, je vous conseille de vous inspirer. J’ai créé un climat de reconversion via les podcasts, vidéos, newsletters, lectures, échanges pour baigner dans un nouvel environnement et habituer mon cerveau à ce que ce soit ma nouvelle réalité. En sont ressorties de nombreuses opportunités et rencontres !

9. Et du coup, cette reconversion t’a amené vers…quoi ?

Eh bien je suis auteure, j’ai réalisé l’un de mes rêves, écrire un livre et … je préfère laisser un peu de suspense et je vous invite à lire mon livre ! Je continue à explorer la vie et j’ai de nombreux projets en tête.

reconversion professionnelle_Dites non à une voie toute tracée le marathon de la reconversion

10.A l’issue de ce marathon, tu décides d’écrire un livre, pourquoi ? A qui cet ouvrage est-il destiné ?

Un an après le début de ma reconversion, lors de ma dernière séance de coaching (car j’avais décidé de me faire accompagner), j’ai dit à ma coach en plaisantant que je pourrais écrire un livre de mon année tellement j’avais fait de choses. Ce à quoi elle m’a répondu « Et pourquoi pas ? ». Et là, ça a fait tilt, c’était évident que la seule chose que je pouvais faire à ce moment-là, c’était de partager mon témoignage. L’idée du parallèle entre le marathon et la reconversion m’est venue très rapidement. Je m’étais rendue compte à quel point l’écriture me nourrissait. Et je ne me suis pas trompée, j’ai écrit le livre avec fluidité en me sentant pour la première fois de ma vie à ma place. Ce sont des témoignages de personnes qui avaient osé changer de vie qui m’ont aidée à aller de l’avant, alors avec ce livre j’ai pour objectif d’aider ceux qui sont dans la même situation que celle dans laquelle j’étais en 2018.

Ce livre est destiné aux personnes qui cherchent à donner du sens à leur vie, qui ne se sentent pas très heureuses dans leur vie professionnelle et même personnelle ou qui veulent se reconvertir et n’osent pas à passer à l’action.

11. Quels sont les grands messages que tu souhaites faire passer à ceux qui lisent ton livre ?

Je voudrais vous dire d’oser, d’oser vous écouter, écouter cette petite voix qui vous dit que vous n’êtes pas à votre place et d’écouter vos rêves. Si vous n’essayez pas, vous ne saurez pas. Quoi que vous entrepreniez, vous apprendrez, il n’y a pas d’échec ! Certaines des choses que j’ai testées ne m’ont pas satisfaite, ce n’est pas grave, au moins j’ai appris, il fallait que je teste pour savoir si ça me correspondait !

Je crois que nous ne sommes pas venus sur Terre pour nous ennuyer et souffrir ! Je crois que nous sommes ici pour croquer la vie à pleines dents ! Offrez-vous cette chance !

Chaussures

As-tu des livres, des podcasts, des personnes à nous conseiller pour se “ravitailler” comme tu le dis si bien ?

Oui, un tas !

Côté livres, je vais me cantonner à 3. Je conseille : Miracle Morning, Hal Elrod ; Tu vas tout déchirer, Jen Sincero et L’alchimiste, Paolo Coelho.

Côté podcasts, je vais faire de même : Métamorphose ; Nouvel Œil ; Le Manal show

Il y a de nombreux articles très intéressants sur la plateforme Medium sur tout un tas de sujets dont ceux d’Onur Karapinar. Je vous invite aussi à rejoindre les groupes privés Pose ta Dem’ de Charlotte Appietto et celle des Paumé.e.s de Makesens.

Comment as-tu vécu l’année 2020 ?

L’année 2020 a suscité de nombreux débats ! Je ne suis pas d’accord pour la voir comme une « mauvaise » année. Il y a des apprentissages et du positif à retirer de tout ce que nous vivons. Pour moi, l’année 2020 a été marquée par la publication de mon livre, un rêve qui se concrétise, alors ce n’est pas rien ! Effectivement, l’année n’a pas toujours été simple, un peu comme des montagnes russes émotionnelles. Je crois qu’elle m’a permis de reprendre aussi du temps pour moi, pour prendre soin de moi, continuer mon introspection (parce que je crois que c’est un travail permanent) et revenir à l’essentiel.

et comment anticipes tu l’année 2021 qui commence…fort peu sympathiquement !

Elle nous challenge encore et n’est pas ce que nous souhaiterions vivre. C’est vrai que la lassitude nous envahit, et on souhaiterait en voir le bout. Je pense qu’il faut continuer à vivre car notre vie ne s’arrête pas et tirer les enseignements de ce que nous vivons. Je quitte bientôt Paris pour un road trip de quelques mois en France (qui s’adaptera aux conditions sanitaires). J’ai d’autres projets d’écriture. J’ai décidé de poursuivre mes projets, de me concentrer sur ce sur quoi j’avais du pouvoir et je m’adapterai à la situation !

Merci à toi !

Avec plaisir 😊 Merci à toi surtout !

Vous pouvez retrouver Anna sur :

Instagram 

Facebook 

Linkedin

Et sur son site Web 

Trouver son livre : Dites non à une voie toute tracée: le marathon de la reconversion

– Fnac : https://livre.fnac.com/a14752445/Anna-Coutton-Dites-non-a-une-voie-toute-tracee

Amazon 

 -Place des libraires : https://www.placedeslibraires.fr/livre/9782378831042-dites-non-a-une-voie-toute-tracee-le-marathon-de-la-reconversion-coutton-anna/

– Cultura : https://www.cultura.com/dites-non-a-une-voie-toute-tracee-le-marathon-de-la-reconversion-9782378831042.html

Et n’hésitez pas à me faire un retour sur votre propre expérience de reconversion en commentaire !





1 Comments

  1. Dario says:

    Bonjour,
    Etant donné que votre site https://camdewoods.com/ ne dispose pas de page dédiée au formulaire de contact, j’ai donc décidé de vous écrire à travers cet espace commentaire pour vous proposer une collaboration éditoriale.
    Je dispose plusieurs sites de bonne qualité à vous proposer qui pourront améliorer le classement de vos sites sur Google si vous êtes intéressé par un échange d’article.
    Merci de me faire un retour.
    Cordialement,
    Dario

Leave a comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

S'inscrire à ma newsletter

Toute l’actualité par ici