Aller au contenu

Quelques jours après notre retour de notre road trip en Normandie, je suis ravie de te faire découvrir notre trajet, nos coups de coeur et nos conseils. Nous sommes partie de Paris la première semaine d’août (un pari risqué, surtout que nous ne partons presque jamais sur la période des grandes vacances). La destination s’est décidée à vrai dire à la dernière minute (traduction = 3 jours avant) et le plan de route était assez light : longer la côte Normande pour atteindre si possible le Mont-Saint-Michel. Ma tante revenait du Cotentin et avait adoré, je connaissais bien Rouen pour y avoir fait mes études et surtout après un été caliente à Annecy nous voulions surtout fuir un peu la chaleur. Bref notre road trip en Normandie s’est organisé à la va vite, mais on ne s’en est pas mal sortie quand même !

Je te laisse découvrir nos différents coups de coeur et notre parcours, jour après jour.

A noter si tu fais ce road trip Normandie en mode vanlife : pour aller jusqu’au bout de l’expérience je livre certains de nos spots dodo lorsque ceux-ci sont “officiels”, c’est-à-dire publié sur des apps et site comme Park4night. J’ai malheureusement constaté sur nombre d’entre eux les dégâts causés par l’irrespect de certain(e)s et je te remercierais de laisser le lieu comme il est : sans papier toilettes et sans déchets. 

A noter concernant notre organisation : nous avons une chienne, ce qui explique que nous évitons les endroits où les chiens ne sont pas acceptés. Dans tous les cas nous préférons faire une belle balade dans la nature que visiter un musée, mais cela explique le fait que je mets peu en avant les visites culturelles et le patrimoine qu’il peut y avoir sur la route. 

Nos coups de cœur de ce road trip en Normandie

Il est difficile de résumer en quelques lignes ces 12 jours de road trip en Normandie. Coucher de soleil spectaculaire, petits villages normands, spots de van les pieds dans l’eau… l’expérience en elle-même aura été magnifique et chaque jour nous a offert de belles découvertes. A part Rouen, nous avons évité les grandes villes comme le Havre ou Caen. Ce n’est pas “notre tasse de thé” et encore une fois nous préférons une belle balade au bord de la côte qu’une visite historique, mais cela ne veut pas dire que ces villes ne méritent pas le détour.

Road trip Normandie – Le top 5 à ne pas louper : 

Sans grande originalité, ce sont bien entendu les lieux à ne pas manquer si tu viens en Normandie. 

  • Etretat
  • Mont-Saint-Michel
  • Omaha Beach, les plages du débarquement
  • Rouen
  • La Côte fleurie (Honfleur, Deauville, Cabourg…)

Ce sont les spots à noter dès maintenant sur ton road trip Normandie, même si certains sont parfois un peu trop touristiques certes … il serait dommage de passer à côté.

Road trip Normandie – Nos coups de coeur :  

Le Mont-Saint-Michel, Etretat et Rouen font bien entendu partie de nos coups de coeur. Même si en plein mois d’août il faut parfois se lever tôt pour en profiter véritablement. 

Omaha Beach nous a fait vivre un coucher de soleil fantastique et apparaît donc dans nos coups de coeur.

Au niveau de la Côte fleurie, nous avons adoré flâner dans Honfleur, très joli port que je ne connaissais pas et retrouver Cabourg.

Les petits villages comme Veules les roses, Saint-Valery-en-Caux et Barfleur sont si jolis qu’ils méritent de s’y attarder pour découvrir chaque petite ruelle et maison d’histoire.

Road trip Normandie – Nos déceptions 

Chaque voyage a son lot de beaux souvenirs et aussi de moments un peu moins agréables. Nous avons eu peu de déceptions au cours de ce road trip mais quelques points de chute n’ont pas été aussi agréables que les autres. 

Giverny : j’avais en tête les descriptions dithyrambiques que l’on peut entendre sur Giverny, village touché par la grâce de Monet. Et c’était notre premier stop sur la route pour Rouen. Les chiens n’étant pas acceptés (soupir), Cyril m’a attendu pour que je puisse tout de même en profiter. Nous aurions mieux fait de passer notre tour.

Deauville : je connaissais bien Deauville pour y avoir passé quelques journées lorsque j’étudiais à Rouen. J’avais en tête l’architecture impressionnante des villages, les célèbres planches longeant la plage et l’étendue de sable fin. Nous nous sommes retrouvés dans des bouchons sans fins, à squatter un petit bout de plage interdite aux chiens mais pas aux bidochons. Bref je ne connaissais pas Deauville au mois d’août, et après quelques heures je ne pense pas y retourner. 

Nos spots de van préférés pour dormir

La Normandie est un petit paradis pour la vanlife ! Nous qui avions passé le mois de septembre dernier lors de notre roadtrip sur la côte est à dormir sur des spots ghetto car tout était interdit… quel bonheur de se retrouver sur des spots 5 étoiles au bord des plages, avec vue coucher de soleil et la plupart du temps légalement (ou en tout cas sans panneau d’interdiction). Même la veille du Mont-Saint-Michel nous avons trouvé un spot immense où les vans et campings cars étaient autorisés. 

Jusqu’à quand…bonne question ! A voir le comportement de certain(e)s j’imagine que les riverains demanderont petit à petit l’interdiction de certains spots. Pour que tous puissent en profiter et surtout par respect pour ceux qui nous offrent un petit coin de paradis chez eux pensez à ne rien laisser derrière vous.

Nos spots de dodo pref : 

  • Omaha Beach, juste incroyable et sur la plage
  • Le cap Lévi, une vue wahou 
  • La plage de Denneville, encore un spot magnifique à deux pas de l’eau.

Road trip en Normandie – jours après jours 

Comme je le disais en introduction, nous n’avions absolument pas planifié notre road trip en Normandie (ça commence mal). Les seules envies que nous avions étaient de pouvoir aller jusqu’à Etretat, de visiter le Cotentin et si possible d’aller jusqu’au Mont-Saint-Michel. Nous ne pensions pas avoir le temps d’aller jusqu’en Bretagne. Bref nous avons vu un peu au jour le jour, ce qui n’est pas plus mal. Néanmoins, sur place nous faisions un gros travail de recherche la veille (ou parfois le matin même) pour être sûrs de ne pas louper des immanquables de la région. A près de 9h de route d’Annecy, on aurait été bien dégoûtés qu’on nous dise aussitôt revenus “Oh mais vous avez loupé cette plage incroyable, c’était LE truc à voir”. Bref c’était un doux mélange d’improvisation organisée, le bonheur du road trip !

Nous sommes monté initialement à Paris pour l’anniversaire de ma maman (coucou!) et c’est une des raisons pour laquelle nous avons décidé en last minute de bifurquer sur les côtes normandes (ça et pour échapper à la canicule de chez nous). Le premier jour nous avons donc quitté le 91 en direction de Giverny.

Jour 1 – De Paris à Rouen, en passant par Giverny

Giverny, ras-de-marée touristique 

Si tu ne connais pas Giverny, c’est certainement le village le plus connu de Normandie. Rendu célèbre par le peintre Claude Monet, il est pris d’assaut par des touristes venant du monde entier pour visiter le jardin et la maison de l’artiste. Une bien belle carte postale qui s’est révélée être un enfer sur place. Nous avons fait la queue pendant de nombreuses longues minutes pour que je puisse entrer (les chiens étaient bien entendu interdits) et moi qui voulait simplement visiter le jardin j’ai du prendre le billet jardin+maison. Bon, jusque là on est au mois d’août, j’ai pris mon mal en patience. Mais arrivée à l’intérieur, une horreur. Des centaines de touristes agglutinés partout, nous étions obligés de nous mouvoir l’un derrière l’autre. J’ai pris sur moi pour tout de même “profiter” du jardin, bien qu’il soit difficile de profiter de quoi que ce soit quand on est serré comme des sardines et ai même eu le courage de rentrer dans la maison histoire…où j’ai failli faire un malaise. J’ai donc un très mauvais souvenir de Giverny, qui est certes un lieu très beau mais s’avère bien loin du havre de paix représenté par son peintre fétiche lorsqu’il est pris d’assaut par les touristes (et que l’organisation ne semble pas s’inquiéter de gérer les flux). Bref, cela reste certainement un immanquable mais attention à bien choisir la saison pour s’y rendre au risque de vivre un moment très désagréable.

Château Gaillard, petit halte sympathique

De Giverny, direction Rouen ! Nous avons choisit de passer par les petites routes et de longer la Seine et de nous arrêter pour admirer les points d’intérêt au passage ! Le Château Gaillard est l’un d’eux et offre une très belle vue sur la Seine. 

Rouen, ma ville de coeur 

Je n’ai aucune objectivité sur Rouen, qui a été ma ville d’étudiante pendant près de 4 ans. J’en connais les moindres petites ruelles mansardées et habitations brinquebalantes. Rouen je l’aime, je l’adore et c’est pour moi une halte à faire lorsqu’on souhaite faire un road trip en Normandie. Rouen c’est la ville au cent clochers, xxx. C’est aussi le théâtre de Jeanne d’Arc. Le centre-ville historique est piéton et permet de flâner et de profiter de toutes les jolies habitations. On y retrouve aussi de nombreuses petites adresses agréables, pour faire du shopping et grignoter.

Je vous conseille de ne pas louper : 

la rue du Gros Horloge, ou rue du Gros pour les intimes

la rue Damiette,

la place

les quais

Le spot dodo

L’inconvénient des grandes villes, c’est qu’il est parfois difficile de trouver un spot. On ne va pas faire les difficiles, nous avons pris le spot le plus proche pas trop compliqué qui se trouvait à 15mn dans la Forêt domaniale de Roumare. A noter,nous avons mis pas mal de temps à trouver un point d’eau dans Rouen alors qu’il y avait un point d’eau juste au niveau de notre spot.

Jour 2. De Rouen à la Manche 

Après une matinée à flâner dans Rouen, direction : la côte ! En temps qu’Annéciens nous avions hâte de voir la mer (oui oui je sais c’est la manche) et de découvrir les côtes normandes ! Notre road trip en Normandie nous amène donc pendant ce 2ème jour au fil de la Seine, avec une petite halte à Jumières pour finir à Veules-les-Roses.

Abbaye Jumières

Veules les Roses

Quel joli village ! Nous avons eu un véritable coup de cœur pour Veules les Roses et ses jolies petites ruelles. Après avoir dégusté une très bonne glace artisanale, nous avons bifurqué vers la plage pour nous y balader. Les chiens y sont interdits mais en s’éloignant un peu, nous n’avons pas été embêtés.

Le spot dodo

Notre premier coucher de soleil de ce road trip en Normandie ! On le voulait mémorable. Nous avons trouvé un spot sur les hauteurs de Veules les Roses qui se trouvait à quelques mètres du parking officiel. Coucher de soleil sur les falaises à tomber.

Jour 3. De Saint-Valery-en-Caux à Etretat

Une journée bien remplie avec de très belles découvertes. Nous avons quitté Veules-les-Roses de bon matin pour aller jusqu’à Saint-Valery-en-Caux. Après une petite balade dans les ruelles historiques et le long du port, direction la très jolie plage et le phare ! Au pied des falaises, on se sent tout petit. Puis passage sur le marché de Saint-Valery-en-Caux.

Valleuse Senneville sur Fécamp

Pour profiter au calme de notre pause-déjeuner, rien de mieux qu’une petite plage méconnue ! C’est ce que nous avons trouvé à Valleuse Senneville sur Fécamp. Un très joli petit havre de paix. 

Yport

Pour continuer sur notre lancée, direction Yport ! Après avoir relevé le challenge quasi impossible de trouver une place de parking, il était temps de savourer une glace en admirant les petites barques échouées sur la plage.

Coucher de soleil à Etretat

Après une journée bien chargée (c’était le début on était au taquet) nous avons décidé de prolonger jusqu’à Etretat pour y passer la nuit et en profiter de bonne heure le lendemain matin. On savait que ce serait un gros défi…on a été servi ! Après avoir tourné plus d’une heure autour d’Etretat, en passant de spots surchargés à des spots vraiment glauques nous avons décidé de lâcher-prise et d’aller profiter du coucher de soleil. Nous avons réussi à trouver une place sur l’un des grands parkings situés à l’entrée d’Etretat et nous avons posé avec soulagement le van pour aller profiter d’Etretat. Il était 19h, on réfléchirait plus tard au dodo (on a même envisagé de dormir sur la plage vu que c’était la nuit des étoiles filantes)! Nous avons bien fait, le coucher de soleil était superbe, et au final en revenant sur le grand parking (interdit de nuit) nous avons constaté qu’il était plein de camping car et van donc nous y sommes restés.  

Le spot dodo

Moyennement confortable, pas très légal… Etretat n’est pas le paradis des vanlifers.

Jour 4. Des falaises d’Etretat  aux plages de Deauville

Etretat, au petit matin

Une chose est sûre, je te conseille de mettre le réveil de bonne heure pour pouvoir profiter d’Etretat à sa juste valeur (et avec une belle luminosité). Nous nous sommes régalés en faisant le tour qui permettait d’observer les falaises de xxxx puis en prenant un petit-déjeuner tranquillement assis sur la plage pendant que la horde de touristes débarquait. Les falaises d’Etretat sont magnifiques, si nous avions eu plus de temps et surtout s’il y avait eu moins de monde et des spots plus sympas nous serions sûrement restés un peu plus longtemps pour les admirer plus longtemps.

Honfleur

D’Etretat à Honfleur, nous sommes passés par la périphérie du Havre. Pour la petite anecdote, nous sommes même restés un petit moment coincés dans le port du Havre en attendant qu’un paquebot mette les voiles (au sens figuré). Honfleur fut une très belle surprise ! Nous avons suivi le parcours historique permettant de découvrir tous les points d’intérêts de la ville puis nous sommes montés jusqu’à la petite chapelle xxx. 

Deauville

J’avais de très bons souvenirs de Deauville, remontant à mes années étudiantes à Rouen. Et je vais tenter de les garder et d’oublier notre passage éclair dans la ville. Deauville un samedi 14 au mois d’août n’était certainement pas une très bonne idée, on est d’accord. Mais j’ai été plus que déçue par le monde et la saleté des lieux et de la plage.

Le spot dodo

Nous nous sommes éloignés de Deauville pour revenir un peu sur nos pas et trouver un spot très chouette qui nous a réconcilié avec cette fin de journée. Nous avions un accès à la plage, plage beaucoup plus propre et déserte que celle de Deauville. Le bonheur !

Jour 5.  De Deauville à Omaha Beach 

Histoire de ne pas rester sur une mauvaise impression nous avons décidé de nous arrêter à  Deauville, de bon matin. Un petit footing sur les belles planches, et un petit-déjeuner au cœur de la ville et nous voilà (presque) rabibochés. Le balet des voitures et des glacières arrivant tôt, nous voilà vite repartis dans notre road trip en Normandie pour la prochaine destination : Cabourg ! Sur le chemin nous avons pu admirer quelques belles plages, maisons et visiter Houlgate.

Cabourg

Je gardais de très bons souvenirs de Cabourg, et malgré une météo un peu capricieuse j’étais très contente d’y revenir ! Et je ne dis pas ça seulement parce que Cabourg autorise les chiens sur une partie de la plage (merci !).

Omaha Beach

Très beau coucher de soleil sur la plage d’Omaha Beach.

Le spot dodo

Certainement un de mes spots dodo préférés, situé les pieds dans le sable à Omaha Beach, au pied du cimetière américain. C’est un endroit très agréable, sur le parking qui mène à la plage, qui nous a permis de profiter d’un coucher de soleil incroyable sur cette immense plage de sable qu’est Omaha Beach.

Jour 6.  Nous voilà dans le Cotentin ! 

Grandcamp maisy

Après une matinée studieuse (je bossais pendant certaines demi-journées) nous avons pu profiter de la fête du village de Grandcamp maisy. Le temps était assez maussade, l’occasion de découvrir les différents sites historiques alentours (à compléter). 

Cimetière américain

Nous avons ensuite longé la plage d’Omaha Beach en partant de (à compléter) pour retrouver le cimetière américain et y faire un rapide tour. A noter, les chiens ne sont pas autorisés.

En route vers : Le Cotentin et la Plage des Gougins

Le spot dodo : 

Bye bye le Calvados, bonjour le Cotentin ! Difficile de quitter Omaha Beach et le sublime spot que nous avions, mais le temps restant maussade nous avons préféré avancer. Une bonne heure de trajet nous a donc mené à la plage des Gougins et nous entrons ainsi dans le Cotentin. Quelques spots étaient indiqués, au bord de la plage. D’autres vans étaient installés, nous avons facilement trouvé un endroit un peu plus en recul.

Le point d’eau :

A la sortie de la plage d’Omaha Beach nous avons trouvé une petite fontaine, un endroit assez agréable où certains s’arrêtaient picniquer.

Jour 7. Utaha beach au Cap Lévi 

Après une matinée bien productive…derrière mon ordi direction Saint vaast la hougue ! Nous avons peu profité de la plage d’Utaha beach bien qu’elle vaille le détour mais là encore la météo faisait des siennes.

Saint vaast la hougue

Un déjeuner rapide entre deux averses et une jolie promenade dans le village et jusqu’au port.

Barfleur

Barfleur! La météo s’est enfin dégagée pour de bon et nous a permis de profiter de ce superbe village. Une belle balade s’impose au coeur de ses ruelles si typiques et pour les plus motivés on peut rejoindre le phare du centre en faisant un petite randonnée qui permet de découvrir les plages environnantes. Sinon il est possible de se garer directement là-bas.

Le spot dodo : 

L’un de nos spots préférés ! Au niveau du cap Lévi, c’était un très joli spot avec une vue incroyable et une jolie balade pour se rendre au phare. Sans aucun doute dans le top 5 de nos spots de dodo.Il y a de la place pour environ 3 véhicules et un accès à une petite plage très agréable.

Jour 8.   Chill pluvieux

Encore une matinée boulot, bercée par les gouttes normandes ! Décidément la météo joue avec nos nerfs depuis quelques jours, mais ne gâche pas la beauté de notre point de chute au Cap Lévi.

Un moment de répit et nous voilà sur le sentier menant au phare pour profiter d’une ambiance normande-écossaise. La balade vaut le coup.

Nous prenons le départ jusqu’à Cherbourg en Cotentin, où nous serons hébergés.

Jour 9.  Cherbourg-en-Cotentin à Siouville 

Mais il est là le soleil ! Et il semble bien accroché…enfin ! Plus une minute à perdre, après s’être ressourcés avec une douche (chaude) un lavage de cheveux (plus que nécessaire) et une lessive (vitale) nous voilà de nouveau frais et prêt à repartir à fond ! 

Premier arrêt : le Cap de la Hague, à ne pas confondre avec le Cap d’Agde (humour humour).

Cap de la hague

Une jolie balade permet de rejoindre le phare puis de se promener en longeant la plage. C’est un très joli endroit, un peu pris d’assaut par les touristes il faut le dire (en même temps, nous en faisons bien partie) mais très agréable.

Dunes de Biville

En continuant à longer la côte, direction les dunes de Biville. Un paysage lunaire et très agréable pour se balader. Il existe d’ailleurs quelques spots pour dormir. Nous avons continué un peu plus loin direction la Plage de Siouville.

Plage Siouville 

Le spot dodo : 

Un parking un peu en hauteur qui permet de descendre directement sur la plage de (à compléter) et de continuer un peu plus loin sur la plage de Siouville.

Jour 10.  Siouville à Deneville

De nouveau une météo maussage et une balade écossaise sur la plage de Sciotot. De quoi admirer quelques courageux-ses en char à voile et surf qui brave la brume et la pluie. On ne s’éternise et redescendons en direction de Barneville-Carteret pour retrouver à nouveau le beau temps et un superbe itinéraire de randonnée.

Randonnée carteret côté des isles

Itinéraire de rando sur outtrip.

Port-Bail-sur-Mer

Plage de Denneville

A quelques minutes de voiture, nous voilà à la Plage de Denneville. Une magnifique étendue de sable, peu fréquentée et dans tous les cas immenses.

Le spot dodo : 

Sur la Plage de Denneville

Jour 11. Deneville à Granville

Pointe d’Agon

Une jolie balade mène jusqu’au phare d’Agon et permet de profiter des dunes et de la plage

Fruits de mer à Gouville

Gouville est célèbre pour ses petites cabanes et ses moules ! Le petit village parfait pour s’arrêter prendre un petit plateau de fruit de mer.

Regneville

Non loin de la point d’Agon se trouve le petit village de Regneville et ses jolies ruines. Un stop à ne pas louper pour admirer ses jolies batisses et profiter de la quiétude et du charme désuet.

Granville

Jour 12. Le Mont-Saint-Michel

Le Mont-Saint-Michel était à la base notre point de chute et celui que nous ne voulions pas manqué. Nous pensions finir notre road trip Normandie au Mont-Saint-Michel mais nous avons finalement longé la côte normande plus rapidement que prévu et nous avons donc continué notre périple en Bretagne. Bref le Mont-Saint-Michel restait un moment important de notre road trip et surtout un lieu que je rêvais de voir. 

Je dois avouer que j’ai toujours un peu peur de découvrir ces lieux emblématiques, qui sont non seulement souvent pris d’assaut par des hords de touristes et des échoppes à biblots, mais sont surtout parfois si connus et ancré dans notre mémoire que lorsqu’on se retrouve devant on se dit parfois “ah, mais c’est ça en fait”. Pourtant le Mont-Saint-Michel a été un véritable coup de coeur, malgré un temps un peu gris.

Il faut dire que nous avons fait le choix de réserver une traversée de la baie du Mont-Saint-Michel pour nous y rendre et quelle bonne idée ! Je vous conseille vivement de vous y rendre par ce biais…cela permet d’apréhender la spendeur Mont-Saint-Michel petit à petit, de le voir s’ouvrir à vous pas à pas et surtout de s’en approcher avec un petit gorupe et non une marée humaine. L’histoire de la baie et son écosystème méritent amplement de se salir un peu les pattes, et j’ai personnellement découvert avec un bonheur enfantin le fonctionnement des sables mouvants. 

Il existe de nombreux guides qui proposent la traversée de la baie du Mont-Saint-Michel et plusieurs parcours, plus ou moins longs. Il n’est pas recommandé de s’y rendre par ses propres moyens, et à vrai dire je n’en vois pas l’intérêt puisque la compagnie d’un guide et son savoir sur les lieux est tout aussi important en termes de sécurité que d’apprentissage.

Cette excursion menant au Mont-Saint-Michel aura été presque plus magique que la visite du lieu en lui même. L’extérieur est époustouflant, la visite de l’intérieur est elle aussi unique mais on est la plupart du temps en file indienne a arpenter les échoppes de babioles et de restauration. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

S'inscrire à ma newsletter

Toute l’actualité par ici