Aller au contenu

Pourquoi se mettre au trail ?! Sujet parfait au lendemain de mon week-end « Never Stop Paris » made in North Face. Week-end sportif, gourmand ( les deux allant souvent de pair) et surtout trail! Un sujet spécialement pensé pour les confirmés mais aussi ceux qui souhaitent se mettre au trail ! Que je me ferai un plaisir de raconter une fois que j’aurai digéré le dernier kg de tartiflette et que l’odeur d’Arnica se sera dissipée de mon appart.

Le Trail… La Grosse Tendance Actuelle.

La tendance hipster, vegan du running qui nous ferait oublier que le trail avant d’être une mode est avant tout un retour aux origines. Back to basics.
Avant d’être un équipement ultra-technique, un hashtag #trailrunning surpuissant.
Avant d’être le moyen de se différencier de ses petits copains « Ah ouais t’as couru un Marathon ce week ? So 2015…moi j’ai fait un trail à Tataouine-les-Bains. On était 150, je suis monté sur le podium. Ravito tartiflette. C’est tellement mieux. Moi les courses mainstream c’est vraiment plus mon délire, tu sais, en ce moment il faut se mettre au trail ».

Toutes les raisons de se mettre au trail !

Le trail, bien plus que la nouvelle discipline qui va crever ton portefeuille et faire de toi la coqueluche des pauses café c’est le moyen de :

Te Ressourcer Chez Dame Nature, Le Premier Bénéfice Du Trail

Le trail, par définition, se pratique dans la nature. La nature avec un grand N, pas ton square de banlieue où tu fais 10 tours de fontaine. La nature avec des arbres, des oiseaux qui chantent, des petits papillons…
À moins d’être un pur produit de l’asphalte, qui se shoote aux pots d’échappement normalement ça devrait faire battre ton petit cœur, comme sur mon Trail des Passerelles du Monteynard où j’en ai pris plein les yeux.

pourquoi se mettre au trail Annecy
pourquoi se mettre au trail Annecy

Aller T’entraîner Dans La Pampa

Logiquement si tu veux bien faire les choses, un entraînement trail nécessite de …s’entraîner sur des terrains typés trail. Pour les néophytes aller dans la nature quoi. Notamment pour retrouver la technicité des descentes, apprendre à gérer les différentes difficultés de changement de terrains et de dénivelés. Je te rassure tu n’es pas obligé de te taper une expédition tous les week-ends pour te farcir le Mont Ventoux. Mais c’est quand même mieux avant d’accrocher ton premier dossard d’avoir un peu tâter de la bête !

Faire la fiesta, la fiesta

Un 10 km à deux stations de métro ce n’est pas non plus l’événement de l’année. Ok tu fais ton brunch avec tes potes si il te reste encore quelques sous, tu prends ton petit selfie transpi à l’arrivée et on n’en parle plus. Un trail c’est pour moi une course de fête ! L’occasion de partir avec ses potes, ou tes Curly si t’as pas d’amis, et de vivre un bon moment. Et si le trail a lieu le samedi c’est le JACKPOT ! Grosse soirée !

Te péter le bide avant ton trail

Parlons peu parlons bien. Le trail est synonyme de nourriture locale. Loin des gels aseptisés aux saveurs chimiques le trail c’est plutôt sauciflard et tranche de comté. Un peu plus excitant soyons honnêtes. Alors en plus quand c’est Janine qui te sert ta tranche de pâté avec un accent à couper au laguiole laisse tomber…dépaysement assuré !

Lâcher ton chrono. mot d’ordre : moins de perf plus de kiffe

Il faut le vivre pour le comprendre ! Du premier bénévole, aux supporters en passant par les coureurs, surtout les coureurs, il y a un monde. Même s’il restera toujours quelques afficionados du chrono, l’esprit trail c’est avant tout le partage, la « cohésion » avec la nature. Ces derniers mots me donnant l’impression fugace d’être Nicolas Hulot sous champignons je vais vite passer à la raison suivante.

Courir plus longtemps en t’amusant plus

Courir plus mais s’emmerder moins. Ça sent la douille politique tout ça. Et pourtant…Les heures passent parfois plus vite que certaines minutes sur un 10km. Parce que Dame Nature, mais aussi parce qu’on change très souvent de vitesse, de dénivelés, de terrains. Cela oblige à adapter sa course et à ne pas s’endormir sur ses baskets.

pourquoi se mettre au trail - verbier
pourquoi se mettre au trail – verbier

Redécouvrir certaines parties de ton corps. Inexploitées

Episode 15 « Il était une fois la vie », à la découverte des cellules dont tu ne connaissais pas l’existence mais qui se réveillent à la première descente. Terrains variables, dénivelés positifs et négatifs, technicité, gainage pour garder l’équilibre… Mieux qu’un cours de cross fit. Et moins traumatisant que du 100% bitume qui, personnellement, m’explose les genoux. Une des raisons pour lesquels j’ai voulu me mettre au trail !

Refaire ta garde-robe

T-shirt vintage (trop grands), casquette difforme (trop petite), sac à patate. Tous ces souvenirs pyjamas qui trôneront fièrement au fin fond de ta garde-robe. Le meilleur moyen pour perdre de la place ou offrir des cadeaux pas cher pas cher à tonton Jacques.

 Et toi? pourquoi tu kiffes le trail? Qu’est-ce qui t’as poussé à te mettre au trail ?

14 commentaires sur “Pourquoi se mettre au trail?”

  1. excellent!
    encore un point commun. je te rejoins dans l’idée que je préfère de loin faire un trail que de courir des 10 km sur route.
    l’univers du trail est vraiment différents d’une course sur route ou tout le monde est présent pour faire péter son chrono.
    l’aventure trail commence tout juste pour moi avec 4 trail à mon actif et bientôt un 5 ème le plus grand un 27 km qui me met un peu les pétoches.
    je débute mon entrainement demain avec une sortie de 24 km en forêt aie aie ca va piquer.
    le trail c’est tout un ensemble juste merveilleux, un esprit d’équipe une convivialité sur les courses juste au top, des paysages de fou, pas de chrono que la nature et nous =) un kiff total
    je te rejoins complètement dans ta description.
    a l’heure actuelle je préféré de loin courir un trail de 27 km ou plus que de faire un marathon sur route =)
    je te fais pleins de gros bisous et à bientôt ma belle

  2. Super ton message ! Perso depuis 1 an je me suis qu’aux Trails et que du bonheur ! L’ambiance et complètement différente et franchement même sur des longues distances ça passe cent fois mieux qu’un marathon ( perso vient de finir les Templiers et 3 jours après je pouvais recourir ) pas le cas lors d’un marathon ! Trop traumatisant!! Merci pour ton com.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

S'inscrire à ma newsletter

Toute l’actualité par ici