ECOLO | Pollution digitale part 1 : S’attaquer aux mails !

Posted on

Jour numéro 458 de confinement. Tout aussi négative que cette période puisse être, nombreux sont ceux qui ont décidé d’en tirer le plus de positif. Nouvelles habitudes, activités jusqu’ici délaissées, et grand ménage de printemps… chacun se recréer son quotidien.

En parlant de ménage, il se peut que tu aies commencé à faire le tri dans tes placards, ta cuisine, ta salle-de-bain… bref le grand tri mais que aies oublié une partie qui est pourtant souvent TRÈS bordélique : ton placard numérique.

Tu sais …ton placard digital. Là où tu refourgues : tes mails, applications, tes dossiers partagés… toutes ces choses qui ne t’encombrent pas physiquement mais qui existent pourtant dans ton monde virtuel. Et qui en plus… polluent ! 

Pour m’attaquer à cette dépollution numérique j’ai donc décidé de traiter un sujet assez colossal, même s’il semble pourtant simple au premier abord : les mails !

J’aime les chiffres, ils te parleront certainement mieux que moi :

🌎 Un mail stocké génère environ 10g de CO₂ par an. C’est autant que l’émission de CO2 d’un sac plastique. Pense à tous les sacs plastique qui dorment dans ta boîte mails depuis parfois quelques années ! 

📨 60% des mails ne sont jamais ouverts. En moyenne 240 millions d’emails sont envoyés par minute dans le monde. Une boîte mail peut bien sur varier entre chaque personne, mais en général sans faire de tri, un internaute n’ouvre que 10% de ses mails.

Si Internet était un pays, il serait le 3ème plus grand consommateur d’électricité, derrière la Chine et les Etats-Unis.

C’est bon ? J’ai toute ton attention ? Si tu as à minima un semblant de fibre écolo tu noteras que c’est bien d’aller au boulot en vélo et de consommer locale, mais si ta boite mails explose en silence… voilà quoi !

La période est sommes toute « idéale » pour faire le tri et adopter de bons réflexes non ? L’excuse “ je n’ai pas le temps” étant pour la plupart d’entre nous non recevable ( mea culpa à tous ceux qui sont sur le front et qui liront donc ces lignes en se disant “ euh non moi je bosse 10 fois plus).

Pollution numérique : je vide ma boîte mails !

Personnellement, je dois avouer qu’avec le temps mes boîtes mails ont finit par m’angoisser. Je dis bien MES. Il y a bien entendu celle du boulot, celle du blog, ma boîte mail personnelle / professionnelle et celle pour outtrip. J’ai beau réduire au maximum mes inscriptions aux newsletters, et éviter de trop archiver mes mails…j’ai souvent cette angoisse d’être sans cesse encombrée. Je range régulièrement, mais pas à fond. Simplement la partie émergée et visible de l’iceberg digital, pas mes 36 archives et dossiers qui trainouillent en dessous. Pourtant ils existent bien eux.

J’ai donc eu envie de profiter de cette période pour faire le tri, pour me sentir un peu moins encombrée et saturée. Mais aussi parce que écologiquement c’était juste scandaleux d’avoir des archives avec des mails que j’avais refourgué “ au cas où” depuis 2010 et des poussières sans les avoir relu depuis bien entendu ( tu sais, la fameuse photo de chatons que ta mère t’a envoyé en 2016, « trop mimi » et que tu as donc mécaniquement refourgué dans le dossier « perso » sans y repenser depuis. Je me suis donc attelé à la tâche, tâche ardue…vraiment pas passionnante mais qui a le mérite d’être vraiment utile sur tous les plans !

Commencer par supprimer mes vieux mails, penser à se désabonner de newsletter intrusives, se sont des petits choix qui prennent un peu de temps mais se dire que cela à un réel impact sur l’environnement si nous le faisons TOUS, c’est aussi jubilatoire !

Les sites pour nettoyer ta boîte mails !

Prépare toi… à y passer pas mal de temps ! Tu pensais que ranger tes placards étaient difficile et te séparer de ton vernis écaillé préféré t’as pris plus de temps que prévu ?  Attends toi à découvrir que ton grenier virtuel est vraiment en bordel ! 

Il existe cependant des sites, souvent gratuits, pour t’aider à faire le tri dans ta boite mails . Oui…c’est tellement chiant qu’il existe même des sites pour ça, tu réalises! C’est le monde merveilleux du digital… d’un côté cela pollue, de l’autre pour t’aider à dépolluer cela te donne pleins d’outils. La boucle est bouclée !

Tu peux t’aider de site comme cleanfox, un site très bien fait et facile à prendre en main rapidement pour faire un tri express dans ta boîte mails et tes newsletters !

“Triez vos newsletters facilement en choisissant celles à garder ou à supprimer. Débarrassez-vous de vos spams, newsletters et mails publicitaires qui encombrent votre boîte mail. En quelques clics vous allégez votre boîte mail !”

Cleanfox

Plus un  mail est conservé longtemps sur un serveur, plus son impact sur l’environnement est négatif….alors dépêche ^^!

Il y a d’autres méthodes, d’autres sites plus ou moins rapides pour t’accompagner. J’ai choisit Cleanfox mais il existe d’autres applications comme :  Unroll.Me, Netty ou  Unsubscriber pour se désinscrire rapidement des newsletters et offres promo. Ou encore Mailstrom et Chuck pour supprimer et archiver rapidement vos messages.

Nettoyer sa boîte mails, s’armer de patience

Si tu n’as aucune envie de laisser des robots parcourir tes newsletters abandonnées…il suffit de retrousser tes manches et de te dire que la journée va être longue ( ça tombe bien on est confiné jusqu’au 11, tu as le temps). Personnellement Cleanfox m’a aidé un peu mais j’ai tout de même passé des heures et des heures à passer en revu mes différents documents.

Les messageries ont tout de même pas mal d’outils qui te permettront de supprimer plusieurs messages du même expéditeur ( les mails de ton exs que tu as laissés dormir dans ta boîte mail depuis 2006 et qui ne te serviront pas à grand chose par exemple ).

Si on récapitule :

1.attaque toi aux newsletters que tu ne lis JAMAIS. Celle où tu te dis “ oh je vais la garder quand même, “au cas où” et finalement ce au cas où traîne lamentablement depuis des semaines sans trouver “le temps”.

2.après t’être désabonné(e) à tire la rigots, passe à ta boite mails et fais la chasse à tous ces mails qui traînent. Tu verras ça fait le plus grand bien

3.tout est clean. En apparence. En réalité tu as certainement plein de dossier d’archives un peu partout où tu gardes des mails depuis plus d’une décennie. Ces mails de commande zara, d’échanges avec papi roger, de photos de chatons etc que tu as mis dans “perso” “marrant” etc qui n’en sont jamais ressortis

4.tu es épuisé(e) mais tout semble nickel. Sauf qu’il reste encore… les mails envoyés ! Et là tu réalises que dans ta boite d’envoi t’attendent encore tous ces mails, ces pièces-jointes … un bonheur !

5.prends un remontant. fais une pause, ce n’est ni un plaisir ni très valorisant mais il faut bien le faire et ça te rendra toujours moins neuneu que de mater un épisode des Anges de la Télé-réalité. Il reste une dernière corvée. Le tour des spams, histoire de supprimer les messages du docteur Chen qui te propose contre 10 centimes de te livrer tous les secrets du bonheur et de Mme Irma qui souhaite te faire hériter de toutes ces boules de cristal.

Tout est nickel? 

Tu es fier(e) de toi ! Et bien il reste plus qu’à… tout mettre en oeuvre pour que dans quelques mois tu n’aies plus à recommencer !

Pollution numérique : je rends mes mails plus écolo !

C’est bien gentil tout ça, mais on sait pertinemment que rien ne revient plus vie… que ton bordel dans ta boite mails ( ah si, peut-être ton ex après le confinement).

Il va donc falloir prendre de bonnes habitudes pour faire en sorte que tes mails soient moins polluants, que tu en reçoives et en envoies moins ET que tu ne stockes au final que ceux qui te sont indispensables.

TOUT UN PROGRAMME !

Comment réduire l’impact écologique de l’e-mail ?

Quand on y réfléchit bien, la bonne nouvelle  c’est qu’il y a pleins de solutions pour rendre tes emails moins polluants, assez facilement et prendre de bons réflexes au quotidien: 

  1. Ne pas envoyer d’emails du tout ! Ahah tu ne t’y attendais pas à celle là, et si ! Le mail le moins polluant est celui que l’on envoie pas. Facile à dire… je sais. Mais peut-être que tu y réfléchiras à deux fois avant d’envoyer “ un café” à ton collègue ou de répondre à une boucle de mails pour dire “ok”.
  1. Limiter les pièces jointes lourdes. Cela fait non seulement consommer beaucoup d’énergie aux serveurs mais en plus les interlocuteurs auront tendance à stocker ton mail. Donc l’impact est double…voir triple, quadruple selon le nombre d’interlocuteurs que tu peux avoir ! Préfère les fichiers compressés, les PDF basse def, ou pourquoi pas les liens google drive.
  1. Ne pas multiplier les destinataires. Cette habitude remarquable en France de mettre la Terre en copie au moindre mails.Envoyer un mail à 10 destinataires multiplie par 4 l’impact sur le changement climatique ( source l’ADEME). Et chaque destinataire va en plus potentiellement le stocker…encore une fois c’est l’effet boule de neige.
  1.  Éviter les signatures de mail trop lourdes. Déjà, c’est souvent très chiant, qu’on se le dise quand la signature fait le double de la taille du e-mail, et qu’à chaque réponse elle prend un place énorme. Sache que la taille de ta signature n’a pas besoin d’être proportiennelle à celle de ton poste ( ou de ton égo), petite signature : minimaliste : aller à l’essentiel : JOIE ! Le mieux si tu souhaites tout de même utiliser une image, c’est de la prendre en BD, mais idéalement sans image c’est parfait.

A propos de l'auteur :

Chaudière sportive, à l’ascenseur émotionnel qui plafonne à chaque nouveau challenge ! J’espère te donner la patate si tu n’as pas envie de bouger, ou te faire au moins rire dans ton canapé !

a écrit 252 articles sur le Blog.

  • Share

0 Comments

Leave a comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.