Spartiate! Mange tes pâtes avec appétit… et vérifie ton race pack

Posted on

Dernière ligne droite. Derniers préparatifs de veille. Aujourd’hui c’est le rituel des 24h qui précèdent notre fameux Marathon. Avec quelques règles à suivre, simples, à savoir. Que tu as sûrement déjà lu et entendu. Mais une petite piqûre de rappel ne fait pas de mal :

– Allez chercher ton dossard
Le plus vite possible ! Gogogogo !!
Si tu ne l’as pas encore, essaie de ne pas trop traîner au Salon du Running. Je sais. C’est Disney pour moi aussi. J’y ai passé 5heures hier…autant te dire que je ne prétends pas être un modèle de rapidité ! Traînasser sur chaque stand, tout tester… la tentation est partout ! Mais là, ce n’est pas trop le moment de jouer les reines du shopping et de piétiner ! Donc prends ton dossard, fais un petit tour rapido pour faire chauffer la CB et vas vite te reposer. C’est un ordre !
Cam Dewoods dernière ligne droite marathon

– Checker le race pack. Le mien est prêt 
Encore une fois, rien de très surprenant mais n’oublie pas de faire un petit tour de ton attirail. Un peu con et déstabilisant de chercher partout à 6h30 le DDay tes chaussettes fétiches.
Dans le mien il y a, pêlemêle :

En accessoires : 
Le moins sexy : mon petit immodium préventif. Glam glam glam je sais
La petite astuce : La crème Nok Akileine. Pour éviter les frottements. Surtout avec nos pieds qui risquent de suer avec la chaleur.
La survie : les gels et la poche d’eau dans le camel. Je serais globalement en autosuffisance car je bois beaucoup beaucoup en temps normal et ai tendance à souffrir assez rapidement de la soif. Ce qui, surtout avec notre météo de dimanche, peu rapidement être difficile à tenir !
Le sac : mon fidèle camel Oxsitis
Le petit truc à la con : tes épingles à nourrice
L’indispensable : le dossard. Ne ris pas j’ai déjà failli partir comme une fleur…SANS dossard ! A 6h on est pas toujours très frais et pleinement conscient !

En équipement :
Les lunettes de soleil : pour courir incognito
Les chaussures et les chaussettes : ça peut servir. Même si j’ai dû sortir mes Nimbus du placard, dans un état approximatif ( et je ne parle pas de l’odeur) mais bon…c’est la seule paire qui me convient à peu près.
Le poom poomp short. Parce que moins j’en aurais sur les fesses moins je crèverais de chaud
La brassière et le t-shirt ! Of course !

Et le bon réflexe :
Un petit haut, pull ou sac poubelle pour attendre dans le SAS. Courtement vêtu tu risques sinon de te peler les miches !

Processed with VSCO

– Les dernières vérifications qui peuvent te sauver la mise 
Quelques petits trucs bien cons mais qui peuvent être fortement préjudiciables :
– Vérifier que ta montre, ton cardio et toute la compagnie créole sont bien chargés
– Et ton téléphone si tu le prends
– Ça fait quelques temps que tu n’as pas trop couru : tes ongles de pieds ils font quelle tête ?
– Si tu viens en transport. Penses à ta navigo, ton ticket de métro…

On le répète encore et encore mais ne surtout pas …tenter de nouvelles folies le Jour du Marathon. Nouvelle brassière toute neuve. Nouvelles chaussures. Le Gel de ton pote qui est génial et va te faire courir 10 fois plus vite ( aux toilettes) on oublie tout ça !

Cam Dewoods dernière ligne droite marathon 3

– Penser à l’organisation le Jour J.

Ce n’est pas à 7h du mat qu’il faudra prévoir le point de rdv avec tes 3 potes. Pas dans le SAS que tu vas dire à ton lièvre « rejoins moi au 30ème à droite. Tout ça anticipe le. Toute source de stress ou de petite angoisse de dernière minute essaie de l’éviter afin d’être au mieux.

– T’entourer d’ondes positives.

On a tous des petits grigris. Matériels, humains. Qui vont te permettre de te sentir bien et te changer les idées. Moi par exemple…c’est retrouver ma team d’Instabisounours qui me feront bien rigolé à quelques heures du départ fatidique ! Et ma petite maman, le meilleur remède anti stress !

– La Veille c’est glandouille

Tu ne viens pas souvent sur Paris. C’est con. Tu visiteras plus tard. Le Samedi c’est pas le moment d’aller te faire une balade touristique. De piétiner 10 plombes au Salon du Running. De faire tes courses du mois.

– Se détendre. Take it easssssy.

Cam Dewoods dernière ligne droite marathon 5

Je suis mal placé. Très très mal placé. Pour faire des leçons de yogi. Et pourtant. J’y travaille. Parce que je sais que psychologiquement et physiquement cela ne sert absolument à rien de se mettre la rate au court-bouillon. Ni quoi que ce soit d’autre. Laisse ta rate et ton ulcère tranquille et détends-toi. Il n’y plus rien à faire. Autre que bouffer tes glucides et te tenir prêt. Alors Keep cool et trouve une activité pour te changer les idées. Une activité détente bien entendu !

– Relativiser

Cam Dewoods dernière ligne droite marathon 4

Ça va avec le fait de déstresser. Ce marathon tu l’as voulu. Tu l’as choisi. Tu l’as préparé.
Oui ça fait des semaines et des mois que tu te concentres sur la ligne de départ. Oui 42kms ça fait peur. 42,125 oui je sais merci. Je suis au courant. Certes mais ce n’est pas ton Bac. Ce n’est pas le permis (loupé 2 fois pour moi… pour la petite anecdote…). Aucune vie n’est en jeu. Enfin la tienne un peu si. C’est un challenge loisir que tu t’es donné pour te dépasser. Que tu fasses 10 ou 20mn de plus à ton chrono tout le monde s’en tape. Ta famille te prendra toujours pour une taré, ou un grand malade. Tes collègues aussi. Si tu abandonnes et bien. C’est ballot. Ça fait chiez. C’est vraiment relou…So what. Une déception et un petit ego à panser, un échec à digérer et dans quelques temps ça sera reparti. Ce que je dis là est valable pour moi bien entendu. Qui stress à tout va

Cam Dewoods dernière ligne droite marathon 2

– Préparer son petit dej en amont.

Si tu te réveilles la tête dans les vaps à 6h30 pour t’apercevoir qu’il ne reste plus que des pruneaux dans le frigo le départ va se faire sous de mauvaises hospices. Là encore vérifie bien que tout ton petit dej de champion est bien là et prépare tout en avance. Tu pourras tranquillement finir ta nuit en machouillant.

Bon courage à tous !!!!!!!! Rendez-vous demain sur la ligne d’arrivée, suants et finishers 😀

Et pour suivre toutes mes aventures sweet & sweat, retrouve moi sur :

Instagram cam dewoods

facebook

strava

A très vite !

A propos de l'auteur :

Chaudière sportive, à l’ascenseur émotionnel qui plafonne à chaque nouveau challenge ! J’espère te donner la patate si tu n’as pas envie de bouger, ou te faire au moins rire dans ton canapé !

a écrit 111 articles sur le Blog.

  • Share

0 Comments

  1. cebab02 says:

    C’est dingue cette émotion que tu transmets à travers tes écrits 😍 Bonne course championne 💪🏾

    1. cam_dewoods says:

      Oooh merci beaucoup !! C’est très gentil !

  2. ansotop says:

    Je ne prends jamais de sac. J’ai peur que ça me gène et que ce soit lourd. C’était vraiment indispensable dimanche ?

    1. cam_dewoods says:

      Indispensable…oui et non ! Disons qu’avec cette chaleur c’est un peu long d’attendre les ravitos pour s’hydrater ! Donc je conseillerais d’avoir quand même quelque chose pour boire. sac ou non !

      1. ansotop says:

        C’est pas faux. Je vais le garder en tête 😉

Leave a comment

Your email address will not be published.