Ho ho ho un petit trail de nuit sur la piste du père Noël !

Posted on

C’est parti pour le Trail de nuit à Bures sur Yvette 

Rendez-vous en terre inconnue

C’est reparti. Deux semaines jour pour jour après mon expédition polaire lyonnaise me revoilà frontale vissée « à la poursuite du Père Noël ».

Pour ta gouverne, avant de cavaler après papi, je m’étais déjà bien échauffée le matin même. Parce que dans mon monde de bisounours sportive j’aime bien participer à…tout. Tout le temps. Si possible plusieurs fois par jour, c’est plus marrant.
Le matin même, j’avais donc un peu transpiré lors des Olympiades organisées par la Garmin Team Running. Et gagné le challenge chaise qui plus est, histoire de fracasser pour de bon mes cuissots. Pour une fois que je gagne quelque chose libre à toi de m’acclamer, crier mon nom, et savourer cette victoire qui restera gravée dans la légende.

C’est donc avec des guiboles de seconde main, un mental guimauve et Eyes of the Tiger dans l’oreillette que je débarquais à Bures-sur-Yvette. Je te l’avais bien dit, le trail ça fait visiter ! La gare de Bures n’étant pas le pilier de notre architecture ferroviaire, j’aurais au moins le mérite d’avoir traversé quelques zones, de rentabiliser à fond mon petit Navigo et de me familiariser avec des noms de bourgs sympatoches.

Un gymnase aux accents créoles

De notre attente – qui resta somme toute correcte- je retiendrais deux éléments fondamentaux :
– Ma découverte des chants de Noël créoles, passés en boucle. Merci DJ Noël ça réchauffe plus qu’un massacre à la Guetta.
– Les toilettes à la turque. Moi qui les pensais purement et définitivement bannies de notre civilisation. Et bien non. Les amoureux du trou et les nostalgiques de la chaise-pipiroom pourront donc se recueillir à Bures et y prendre des selfie chiottes.

Quant à moi, ma vessie s’embourgeoisant de plus en plus dans son Paris intra-muros, cela a tout de suite calmé ses ardeurs et elle s’est tue à jamais. Les toilettes à la turque seraient donc le remède miracle au pipi psychologique, c’est un bon point.

C’est pas tout, mais va falloir courir

Nous étions donc officiellement « 400 petits lutins » à prendre le départ de ce trail bien caché. Pas de pression, tout en détente nous voilà partis sur 12km. Tellement détente que peu importe le quintal de cookies que Papi Noël s’est enfilé, nous ne l’avons jamais rattrapé.

Le bilan. Très positif. Quoi, sérieux, elle ne râle pas ? Et oui le Christmas mood et les odeurs de vin chaud ont eu raison de mon exigence geignarde. Après avoir expérimenté les quelques bouchons de la Sainte Sprint et le parcours plutôt bitumé j’ai été plutôt très agréablement surprise par ce trail qui ne paie pas de mine au premier abord mais qui a beaucoup de potentiel.

trail de nuit à bures sur yvette

Pour résumer ce sympathique trail de nuit à Bures sur Yvette :

– Un départ avec 15 petites minutes de retard, soit 19h15. Parfait ! Même en étant à pétouchnok timing idéal pour pouvoir rentrer à une heure décente et … mater la fin de Miss France après une bonne douche (oui j’ai des priorités dans la vie).

Très peu d’encombrements, de bouchons. Un parcours hyper fluide.

Un bon balisage, même dans le fin fond du trou du cul des bois. La plupart des points kilométriques étant de plus bien indiqués j’ai pu me rendre compte avec bonheur que ma montre n’appréciait vraiment pas le trail. Ou somnolait encore un peu elle aussi.

– Un ravito très correct au 6ème km puis à la fin.

– Et surtout, un parcours très nature. Encore mieux que la Sainté qui m’avait un peu frustrée par ces passages très fréquents et longs dans les zones urbaines. Ici beaucoup de bois, de terrain nature et le plaisir de se retrouver réellement à la frontale à perpète avec peu de monde aux alentours.

A cela on peut rajouter un prix tout aussi correct. Au point que je ne me souviens plus exactement du tarif, 12 dans ces centimes là… pas de quoi casser 2 pattes à un traileur.

Pour en savoir plus sur ce trail de nuit à bures sur yvette , c’est par ici ou par là.

Et pour finir, petite dédicace et grand bravo à Lady Di et son Juju pour leur premier trail…de nuit, dans le froid et avec le sourire ! 

Convaincu? Rejoins moi pour de nouvelles aventures sur mon insta et allons trailer ensemble !

A propos de l'auteur :

Chaudière sportive, à l’ascenseur émotionnel qui plafonne à chaque nouveau challenge ! J’espère te donner la patate si tu n’as pas envie de bouger, ou te faire au moins rire dans ton canapé !

a écrit 117 articles sur le Blog.

3 Comments

  1. Laurent says:

    Sympa, je ne le connaissais pas. Tres joli la vallée de Chevreuse. Je le note sur mes tablettes.

    1. Cam Dewoods says:

      Super ! Rdv l’année prochaine Laurent !
      Bonnes fêtes !

  2. 2016, année du trail et des gamelles – Cam Dewoods says:

    […] le week end North Face Never Stop Paris, la Sainté Sprint ( 22km), la sortie Town to Trail et le Trail des Pères Noël (12km). Il va néanmoins falloir encore quelques kilomètres pour perdre le goût de plastoc […]

Leave a comment

Your email address will not be published.