Mon ÉQUIPEMENT pour LA SAINTEXPRESS | SaintéLyon

Posted on

Bon. Voilà. On y est. Il ne sert plus à rien de vivre dans le déni. La Saintélyon c’est samedi. Va falloir préparer ses petites affaires, il manquerait plus que je me retrouve à poil dans le froid à force de remettre à plus tard la préparation du Racepack. Dernière ligne droite et la météo risque d’être assez…hivernale dirons nous. Pour rester poli !

 

Raison de plus pour ne pas déconner et préparer sérieusement mon Racepack final pour la SaintéLyon

Grosso modo, comme je te le disais précédemment j’ai regardé rapidement le matériel conseillé par Extra Sports pour les épreuves de la Saintélyon et ça donne ça :

– Une frontale avec piles de rechange,
– Une couverture de survie,
– Un système d’hydratation de 1L minimum,
– Un vêtement de pluie,
– Une réserve alimentaire,
– Un sifflet,
– Un coupe-vent,
– Un gobelet personnel

Facultatif :
– Un téléphone portable avec une batterie chargée, le road-book remis à chaque concurrent dans l’enveloppe dossard.
– Des chaussures mixtes (éviter les chaussures trop typées trail ou course sur route),
– Une pochette à déchets et quelques produits énergétiques, mais ne vous surchargez pas. Vous trouverez des ravitaillements copieux.

Les bâtons ne sont pas autorisés sur les différentes épreuves

Partant de là, je vais aller me faire un petit tour au Franprix acheter des piles, parce que bizarrement je le sens moyen moyen cette histoire. A par ça et l’achat en catastrophe d’une paire de gants au Gosport du coin je suis plutôt ready.

Je n’ai pas encore de photo mon racepack, qui sera fait à la dernière minute mais grosso merdo je l’ai déjà en tête :

Les indispensables pour la Saintélyon:

– Les chaussures : je partirais avec mes Hoka Challenger ATR3 . Elles en ont vécu des courses et de la boue et commencent un peu à fatiguer mais seront parfaites pour le profil de la Saintélyon mi chemin mi route.

– La frontale : ou plutôt la frontale et la dorsale. Je pars avec ma Black Diamond en frontale et avec ma petite Kalenji Run Light afin d’être un phare dans la nuit. La visibilité est vraiment un problème de nuit pour moi, j’ai tendance à vite fatiguer et ne plus faire attention aux obstacles alors autant être full équipé !

trail saintelyon extreme
Et les piles de rechange bien entendu !

Mon camelback Oxisitis qui en a vu pas mal ces derniers temps et doit encore avoir un peu de boue du trail des châtaignes incrusté un peu partout. Et bien entendu une poche à eau.

– Ma veste Gore-Tex Shakedry Running sur laquelle je compte comme la prunelle de mes yeux pour me maintenir au sec !

Mes gants achetés à l’arrache lundi, panique totale !

Ma garmin forerunner 735xt, qui risque d’apprécier le froid tout autant que moi

L’équipement dans son ensemble :

2 paires de chaussettes Bvsport , sur les conseils de Mike roudoudou je garderais une paire sèche dans mon sac qui me permettra de switcher en cours de route pour éviter que mes pieds d’hobbit moisissent

Mon legging Mizuno qui en a pas mal bavé lui aussi sur mes précédents trails et est donc prêt à en découdre. Et le petit short Odlo bien chauffant histoire de garder mes petites fesses au chaud

Ma brassière Kalenji jealousboobs hyper confortable et mon boxer Kalenji afin d’être bien confort jusque dans les sous-vêtements

Mon manche longue Mizuno qui a bien fait ses preuves sur la nocturne du lièvre et de la tortue ou mon Odlo thermo, j’hésite encore

Mon deuxième manche longue, veste Mizuno parce que je vais vraiment me les peler

2 buff pour protéger le cou et switcher si besoin en cours de route

– Mon bandeau Salomon qui ressemble à peu près à ça…et qui me fait une bonne grosse tête de bîte mais bon au point où j’en suis franchement…

Et la bouffe ?

Même si les ravitaillements sont plutôt bien fournis et que j’ai beaucoup de mal à me nourrir en course je prévois quand même…du chocolat ! Et oui rien de tel pour me remonter le moral !

Les dernières minutes…

J’hésite à prendre un manche longue supplémentaire pour switcher en cours de route si j’ai trop froid.

J’hésite aussi à prendre une doudoune et un thermos de chocolat chaud ^^

Et toujours sur les conseils de mon consultant Sainté Mike roudoudou des protections néoprènes pour éviter que l’eau gèle. Comment ça moi je ressemblerais à un Mr Freeze mais mon eau sera toujours potable. Youhou !

Et bien entendu le matos à mettre dans le sac, obligatoire pour la Saintélyon:

– Une couverture de survie,

–  Un gobelet personnel

Et toi? Ready?!!

A propos de l'auteur :

Chaudière sportive, à l’ascenseur émotionnel qui plafonne à chaque nouveau challenge ! J’espère te donner la patate si tu n’as pas envie de bouger, ou te faire au moins rire dans ton canapé !

a écrit 143 articles sur le Blog.

6 Comments

  1. Louise says:

    Bon ok, j’atteris mais tu me mets grave la pression, je vais faire mon sac dès ce soir pour vérifier que j’oublis rien dans mon sac en partant vendredi !!

    1. Cam Dewoods says:

      Ahah no pression on est mercredi tu as encore le temps! et au pire il y aura encore pleins de gentils vendeurs samedi pour que tu fasses ton shopping de dernière minute !

  2. monika says:

    mais euh… pourquoi un « gobelet personnel » ?

  3. Benjamin says:

    C’est quel modèle de lampe frontale ? Elle éclaire bien ?

    1. Cam Dewoods says:

      Ma frontale ? C’est une black diamonds ! oui vraiment bien 😀

  4. Compte rendu de la SaintExpress : les 44 nuances de la Sainté – Cam Dewoods says:

    […] quelques kilomètres de rab ça c’est sûr ! La Sainté, je t’en parle depuis un petit moment, là, là ou encore ici. C’était l’objectif de cet hiver, le dernier Graal avant l’orgie de […]

Leave a comment

Your email address will not be published.