BILAN MOIS | Mars, de la pluie, de l’aventure et 185km au compteur

Posted on

Le mois de mars s’achève et comme d’habitude…je ne l’ai pas vu passer ! Il faut dire qu’il a été assez sportif. Rythmé par la dernière ligne droite de ma prépa pour le trail de la Sainte Victoire. Mais aussi par quelques dossards. Et par une superbe aventure sur le chemin de Compostelle, dont je te parlais par ici !
…sans oublier de nombreux challenges personnels et professionnels qui m’ont demandé beaucoup d’énergie.

N’oublions pas que les réseaux sociaux c’est bien gentil, mais ils ne montrent que 5% du temps, de sa vie et que les autres facettes peuvent être souvent plus chronophages et énergivores. Malgré tout le mois de mars se finit avec 185km de course à pied au compteur ! Et 412km crapahuté en tout !

UN MOIS DE MARS…HUMIDE ET SPORTIF

Ces dernières semaines fleuraient bon le chien mouillé et la chasse aux anticorps, moi je te le dis ! Bien que la météo soit la même pour tous…déprimante…et que mon corps soit fait de 65% d’eau et non de sucre… il faut bien avouer que cette lutte météorologique perpétuelle n’a pas facilité la fin de ma préparation. Qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il caille il est parfois difficile de se motiver à mettre le nez dehors, surtout lorsque ledit nez risque d’y passer quelques heures.


Mais l’appel de la couette n’aura pas eu gain de cause et j’ai tenu ma prépa de bout en bout.

Le semi de Paris, entre fractio escaliers et reportage sud américain.

Le semi de Paris aura lancé les hostilités puisqu’il aura été à la hauteur de sa réputation, diluvien ! Les précipitations promises n’auront pas dilué ma motivation puisque j’ai couru ce semi pour mon amie Alice… Nous avons d’ailleurs passé quelques heures (interminables) dans le froid de « Paris Moscou » pour participer à un reportage sur le semi de Paris à retrouver sur la chaîne ESPN.

A la fatigue du tournage, dans un froid glacial, s’ajoutaient des entraînements sympathiques…un trail de 12km en pleine tempête de neige le mardi suivi d’une bonne séance escaliers le mercredi et une sortie trail de 15km le vendredi. Tout ça dans un froid moscovite. Mais bon. Le déluge du semi n’aura pas gâché ce joli moment à pacer mon Alice et la semaine se finit donc sur une note positive (mais trempée).

La reconnaissance du trail de la Sainte Victoire, la panique !

Malgré cette belle expérience pleine d’émotions, je commençais à en avoir ras la Gore-Tex de me noyer à chaque course. Pas de panique, un Ouigo plus tard je décide d’aller me dorer la pilule à Aix en Provence pour un week-end de reconnaissance sur la Sainte Victoire. Ma pilule étant revenue plus flippée que dorée, je découvre que la Sainte Victoire est en fait un pic, un roc que dis-je … un mur d’escalade qui m’aura laissé un goût d’inquiétude salée et quelques courbatures.

| WEEK 7▪ 60KM TRAIL ▪ TRAIL 950 D+ | 🇦🇺 Reconnaissance of the course, of the toughest part today. It was quiet hard for me and my self-confidence. And…for my vertigo as you sometimes have to climb 😥 🇫🇷 Reconnaissance de la partie la plus hard du trail de la Ste Victoire 🗻 J’avais anticipé la difficulté…et l’aspect technique. Mais je les avais clairement sous-estimés 😱 Etant encore très novice sur la pratique du trail je n’ai pas eu l’occasion de flirter avec des terrains comme ceux de la Ste Victoire. Un flirt…de type liaisons dangereuses. Les 50 nuances de la balade ont été plutôt assez sombres puisque mon moral en a pris un gros coup… début du trail la montée se complique rapidement et je switch vite sur une allure rando-trail. Qui s’arrête rapidement lorsque l’on se retrouve nez à nez avec… des parois. A escalader. Sans blague. Ce n’est pas comme si j’avais fait une crise de panique lors de l’épreuve d’escalade au bac… à environ 1mètre du sol. Je serre les fesses, je ne regarde pas en bas. Je répète 10 fois « t’es sûr @mike_the_roudoudou que c’est le chemin ? on dirait plus de l’escalade que du trail là. ».Ah O.K. Arrivée au niveau des crêtes je pense pouvoir gambader un peu. Enfin…Ou pas. La suite reste technique et je me prends facilement mes pieds de hobbit dans des cailloux bien affutés. Je m’en veux de ne pas avoir du tout de technique. De galérer…et de ne pas pouvoir m’entraîner comme il se doit à Paris. Le bip retentit.10km en 3h ! NON MAIS S.E.R.I.E.U.X… C’est le coup de bambou. Je ne suis pas à la hauteur du challenge que je me suis fixé, cette fois si c’est sûr ! Je rumine dans ma tête et coach @mike_the_roudoudou finit par déceler le grognon qui sommeille en moi. Et la chute ascensionnelle de ma confiance. J’implose quoi… Une sortie pas très facile 😉 BREF C’ÉTAIT UNE PETITE CRISE DE PANIQUE DES FAMILLES 😂 ▪ ▪ #mountaingirl #trailrunning #montagne #outdoor #instarunfrance

Une publication partagée par Cam_dewoods (@cam_dewoods) le

Ce week-end de reco s’avère solide, une sortie de 9km dans les calanques, la reconnaissance de 11km sur 3heures des réjouissances de la Sainte Victoire, suivi le lendemain d’un trail de 20km et d’un décrassage le dimanche de 7km avant d’aller faire ma cryothérapie. Une semaine à 55km et surtout à 2500 D+ !

La boue, la neige, non mais allô quoi !

La reconnaissance de la Sainte Victoire m’a donc un peu paniqué. Qu’à cela ne tienne, la préparation se poursuit et je continue sur ma lancée… le week-end suivant sera météorologique-ment dantesque. Un samedi glissant sur les 18km de l’Ecotrail, contre vents et marées. Suivi d’un dimanche « il faut sauver le soldat Dewoods » où je me retrouve en pleine tempête de neige à sillonner la banquise de St Cloud pendant 3heures. Et 27km. Bref… ma Gore Tex et moi sommes dorénavant inséparables.
Plus grosse semaine, avec un bilan de 62km, une séance explosive de myocross le mercredi, un trail de 11km le mardi, et le week-end assez costaud.

4 jours sur le voyage de Presse Gore-Tex

J’espérais néanmoins quitter mes habits de pluie et oublier quelques couches au bercail en m’envolant la semaine suivante pour l’aventure Gore-Tex, en Espagne. Que nenni… le froid me poursuit jusqu’en Galice, les flocons aussi. De mémoire d’espagnol c’est un phénomène assez rare. Super !


J’oublie donc mes chaussures de trail pendant quelques jours pour enfiler ma paire de rando Sportiva et rejoindre Saint Jacques de Compostelle.

Une superbe expérience, de belles rencontres, un voyage que je garderais dans mon petit cœur, qui se sera soldé par 54km de randonnée tout de même ! Et un décrassage de 10km.

La dernière semaine

Ce mois aussi intense que frigorifique aura donc été plein de surprises…et m’aura laissé sur les rotules ! Rotules enrhumées, c’est de bonne guerre ! Après avoir pris le métro en hypothermie post course, après avoir passé plus de temps à courir sous des températures agressives il fallait bien que ça me tombe dessus !


La dernière semaine aura été parsemée de kleenex et laissera un doux parfum d’eucalyptus dans mon appartement… les anticorps raccrochant petit à petit les wagons, j’en profite pour rechausser mes Saucony et me dégourdir un peu les cuissots. La fatigue et la coupure de la semaine ne m’épargnent malheureusement pas et je trottine tant bien que mal un petit 10km parisien mardi, un trail jeudi et pour finir une sortie de 15 bornes plutôt agréables pour rattraper le coup hier.

Place dorénavant à une semaine de récupération et de jus pour être en pleine forme la semaine prochaine !

Un coaching nutrition pas du tout respecté

Fatigue, manque de temps, déplacements, émotions … tous les éléments ont été réunis ce mois-ci pour me faire joliment passer à côté de mes objectifs suite à mon coaching nutrition de Feelactiv. Difficile de prendre de bonnes habitudes lorsque l’on rentre tard et que le frigo ne se remplit pas de lui-même. Le mois de mars aura donc été très lucratif pour mon petit chinois de quartier, fournisseur officiel de rouleau de printemps, et peu élogieux pour ma gouverne alimentaire.

 

Et le blog dans tout ça ?

Entre courir et écrire il m’a fallu choisir … ce mois-ci aura été donc un chouilla moins fructueux en verbiages et proses sportives ! Et pourtant vous avez été nombreux à venir me rendre visite, pour découvrir des articles devenus dorénavant « cultes » sur le blog :

TOP1.Randonnée, trekking, marche nordique, trail… c’est quoi la différence?

Un article phare qui s’attaque à quelques définitions. Si tu as décidé de faire fonctionner un peu tes jambes. De te mettre à la marche. De faire de la randonnée par exemple. Tu vas vite être largué. Pourquoi ? Parce que ce n’est pas si simple. Entre rando, trekking, marche nordique tu finis par ne plus comprendre quoi que ce soit. Et apparemment tu cherches de plus en plus à comprendre la différence puisque cet article se hisse en top 1 !

TOP2. Comment nettoyer ses chaussures de randonnée et de trail

La boue, la boue, la boue… on a tous traversé un mois de mars sous le signe de la gadoue et apparemment tu avais bien besoin de conseils pour apprendre à nettoyer tes chaussures…

TOP 3. Recettes de petit déjeuner salé et bien gras avec la chrononutrition

L’été sera bientôt là…et la vague de régime de la dernière heure aussi ! Je ne te propose pas un régime mais des exemples de petits-déjeuners adaptés au rééquilibrage chrononutrition.

 

Le mois t’a aussi permis de découvrir de nouvelles aventures, toutes fraîches et boueuses avec mes deux Compte Rendu de course :

Semi de Paris 2018 | Un semi -marathon plein d’émotions…

Semi de Paris
Semi de Paris

Ecotrail de Paris 2018 | un bon gros shoot de boue, pour changer !

Et toi, ce mois de mars? 

A propos de l'auteur :

Chaudière sportive, à l’ascenseur émotionnel qui plafonne à chaque nouveau challenge ! J’espère te donner la patate si tu n’as pas envie de bouger, ou te faire au moins rire dans ton canapé !

a écrit 208 articles sur le Blog.

  • Share

3 Comments

  1. ALice says:

    Et ton mois de mai va commencer sur les chapeaux de roues le we prochain! Je suis sûre que tu ne feras qu’une bouchée de cette petite Sainte Victoire, qui sera engloutie plus vite qu’un rouleau de printemps! 😉

    Je penserai fort à toi (quand je serai au bout de ma vie et vivrai la même torture psychologique que toi l’an passé).

    Des bisous.

  2. Alinette says:

    OMG j’avais loupé ton week-end reconnaissance de la Sainte Victoire et autant te dire que rien que ta photo me file le vertige!! Mais comment ça va être kiffant ce week-end 🙂 Hâte d’avoir ton retour, bourré d’endorphie (et je l’espère de soleil)
    Je penserai à toi depuis le bitume parisien (et je me dis que j’aurai pu investir dans une gore tex pour ma prépa, ma veste de pluie ayant été sans aucune doute possible l’accessoire le plus usité!)

  3. TRAIL | Bilan des 11 semaines de préparation au trail de la Sainte Victoire says:

    […] Sud, je me retrouve dans le froid de Paris- Moscou à courir courir courir… pour un reportage que tu retrouveras par ici. La suite tu la connais. Le semi sous la pluie, et une semaine très très crevante où je mixe ma […]

Leave a comment

Your email address will not be published.