Apostolos aka lemonkeytrail | Fashion ultra traileur à la folie contagieuse

Posted on

Le moins que l’on puisse dire…c’est qu’Apostolos ne laisse pas indifférent ! Avec un nom pareil forcément…la première impression fait son petit effet. Ou serait-ce ses tenues bigarrées qui frôlent l’apoplexie daltonienne ? Son humour à décaper le plancher ou son humilité flagrante lorsqu’il se considère comme un « coureur flagrant » ?.

Le package. Bien entendu. De haut jusqu’en bas, cet ultra traileur acidulé, aux mimiques primitives, est sans aucun doute un personnage qui vaut la peine d’être connu. Ça tombe bien, je te propose d’en savoir un peu plus sur ce traileur parisien, rencontré lors d’une sortie Lululemon!

Attention à toi. Car son grain de folie et sa joie bordélique nous donnerait presque envie de s’inscrire au prochain ultra trail…ou pas ^^

Prénom : Apostolos aka Apos aka Popos aka le grec aka le Monkey

Age : 36 ans

Particularité : apparemment d’après mes amis et proches je cours tout le temps . Je n’en ai pas l’impression moi !

Présente-toi en quelques mots:

Je suis né et j’habite à Paris. Je cours depuis une quinzaine d’année, je fais du trail depuis 5 ans. Je m’entraine essentiellement en urbain pour courir …en montagne ! et mon lieu favori pour faire du D+ c’est Montmartre. J’aime aussi associer des couleurs dans ma tenue qui ne vont pas ensemble ! Mes amis ont mal aux yeux mais moi j’aime bien , et je ne suis pas daltonien !

Apostolos, l’apôtre. D’où te viens ce nom ultra original ?

Mes origines Sud méditerranéennes, du pays de la moussaka, des olives, de la Feta ! Ce prénom un peu bizarre est pourtant répandu en Grèce, c’était le prénom de mon grand père ! mais j’avoue que ça surprend toujours quand je réponds Apostolos a la question « comment tu t’appelles ? » et on me répond « nan mais sans blague c’est quoi ton prénom »…

Ultra traileur. Des chronos impressionnants…toujours dans la modestie. Comment t’es venue cette passion pour l’ultra trail ?

Oh là les chronos impressionnants, faut pas exagérer non plus ! L’idée pour moi est de finir mes Ultras, dans les meilleures conditions possibles (avec mes deux jambes et sans bobo) et de prendre un max de plaisir durant ces dizaines d’heure de courses.
Je ne suis pas passé à l’ultra d’un coup non plus. Je suis monté progressivement (cette progressivité est essentielle) sur la distance en passant par 45km puis 80km, 119km et enfin 160/170km. Même si l’un de mes premiers trail a été la SaintéLyon (72km alors que je n’avais jamais couru plus de 30km). Comme le dit le petit adage, pour moi « l’important n’est pas la destination mais le voyage ».

l’important n’est pas la destination mais le voyage

Ton ultra préféré :

Huuuuum j’hésite beaucoup entre l’Andorra Ultra trail – Ronda dels Cims et la Diagonale des Fous…mais je crois que mon cœur préfère (peut être pas mes pieds) la Diagonale des Fous. Cette course est unique, de par sa difficulté, son cadre et panorama sublime, les conditions météos, les petites parties de toi que tu laisses en chemin. La Diag est impitoyable avec les coureurs, mais quel bonheur d’arriver à la Redoute après souvent plus de 45h/50h de course. Un moment unique, intense. Tu peux la faire 3 ..4 ou 10 fois, elle sera toujours différente. Et pleine de nouvelles hallu !

 

L’année 2017, ultra…

J’ai commencé l’année avec le Trail de la Galinette, 45km à Cadolive. Je commence toujours ma saison par des courses plus courtes. J’avais 3 ultras au programme cette année : Euforia en Andorre, course de 233km en binome et sans balisage, l ‘UTMB et la Diagonale des fous! Et j’ai fait 2 sur 3 , Andorre aura eu raison de moi , mais je reviendrai, j’aime bien finir ce que j’ai commencé !

As-tu d’autres sports de prédilection :

Dans ma prime jeunesse j’ai pratiqué le handball pendant 7 ans et le rugby pendant 7 ans aussi. J’ai gardé un amour pour le rugby, mais je n’aurai plus ma place dans un pack (ou alors ça serait du suicide).

Le monkey trail. Une pose singeant merveilleusement nos ancêtres. D’où te viens cet amour inconsidéré pour les macaques ?

L’homme descend du singe 🙂 le grec peut être plus vite que d’autres  longue histoire que le monkey trail ! Tout est parti d’un japonais qui a fait cette pose sur la Hard Rock 100 il y a quelques années ! L’image a été reprise par les Genoux dans le Gif (coucou les amis) , et une sorte de jeu, de pari s’est instauré entre nous « pas cap de faire un monkey a l’arrivée de l UTMB » ..fallait pas me chercher sur ce coup-là !

pas cap de faire un monkey a l’arrivée de l UTMB

Aujourd’hui c’est « sur vos photos de trail, faites des monkey pas la gueule » ..comme pour montrer que finalement tout n’est qu’un jeu , une belle aventure et que si on pratique la course à pied c’est pour se marrer avant tout !

Un véritable hipster de l’ultra trail avec un look à faire pâlir Lagerfeld…c’est pour briller tel un phare en haut de tes montagnes ?

Ha ha , vu que ma frontale éclaire moyen moyen , j’ai décidé de mettre toutes les chances de mon coté avec des sapes fluo qui ne vont pas ensemble ! Et oui malheureusement j’aime bien associer des couleurs improbables comme orange + vert , bleu+ rouge, ou jaune fluo des pieds à la tête ! J’ai mes casquettes vintage porte bonheur aussi, mes lunettes Fluo, et mes poum poum short (j’aime bien avoir les jambes dégagées quand je cours).
La petite barbe est très pratique : elle tient chaud en hiver et protège du soleil en été. Surtout ne pas avoir honte de courir comme ça en ville !

Ok donc récapitulons. Tu as non seulement le temps de t’enfiler des kilomètres mais aussi de soigner ta garde-robe. Tu as aussi un métier. Tu dors. Enfin j’espère. Tu fais comment pour gérer tout ça dans une semaine de 7 jours ?

Ce n’est pas évident tous les jours ! Comme je ne suis pas du matin, je file galoper après le boulot le soir à partir de 19h30 /20h, puis un peu le week end ! ou alors entre midi et deux en forêt ! Et puis choisir la bonne tenue et les bonnes couleurs avant chaque run ça prend du temps aussi  Bref quand tu es un coureur urbain , c’est pas facile facile pour caser du volume en vue des Ultras ..mais j’ai envie de dire « tout est possible » …et puis même si tu sens que tu n’es pas prêt pour la course bein vas-y fonces oublies que tu n’as aucune chance , sur un malentendu …

C’est quoi ton doudou nutrition qui te fait carburer comme Speedy? Des bananes ?

Ça serait bien si c’était des bananes (bein oui les monkey adorent les bananes non ? ) ..mais en fait j’ai un peu de mal avec ce fruit, j’ai quelques souvenirs malheureux à l’époque ou j’étais petit ! en tout cas si vous croyez que le coureur a toujours une hygiène de vie et alimentaire irréprochable et bien vous vous trompez ! Du moins le coureur lambda que je suis ! En course c’est plutôt Coca , fromage, chocolat, jambon , rougail saucisse (sur le Diagonale c’est magique) , samoussa sauvage ! on oublie les conseils nutritionnels (sauf à l’entrainement ). Mais j’essaie quand même de suivre quelques règles les jours avant la course histoire de ne pas trop me trainer non plus

Ton plus beau souvenir sportif ?

Je crois que c’est ma première arrivée de la Diag en 2015. Sur la fin de course j’étais très mal , je suis arrivé au dernier ravito avec 39 de fièvre et dans un état second , j’en suis reparti avec 39 de fièvre et un peu plus lucide ! c’était tellement dur. J’ai pleuré tout le long de la dernière descente. Puis me suis ressaisi pour passer la ligne , et j’ai à nouveau craqué et pleuré comme une madeleine. Puis je me suis jeté sur la pelouse de la Redoute et j’ai dormi comme un bébé. J’étais fatigué, épuisé mais heureux et soulagé.

Ton slogan, ton leitmotiv, celui qui te fait avancer lorsque tu n’as plus de jambes ?

J’aime bien me répéter que » tout est possible » comme faire des ultra en habitant à Paris
J’aime bien aussi me dire avant chaque course « vas-y fonce oublies que t’as aucune chance, sur un malentendu tu peux aller au bout »

Tes plus grands challenges, qu’ils soient sportifs ou non en 2018?

D’un point de vue sportif pouvoir participer au Tor des Géants, c’est ma course de rêve depuis des années maintenant ! Autre challenge pouvoir garder une carcasse en état, pour encore courir longtemps et grimper surement  A ce niveau je remercie mon ostéo et mon podo , Michael et Thomas si vous m’écoutez je vous kiff , vous avez sauvé la vie de mon dos et de mes pieds cette année !
Et enfin, faire en sorte de continuer à partager toutes mes aventures avec mes proches, amis et familles et mon partenaire Scarpa et Utlimate Direction (c’est l’instant pub  ) c’est grâce à eux que je peux faire ces courses et les finir.

Un objectif ? Des objectifs ?

J’aimerai bien être tirés enfin au sort pour le Tor des géants, ça fait 3 fois que je m’y reprends ! Et un jour ou l’autre faire la HardRock100 aux US. J’aimerai bien aussi finir un trail sans perdre d’ongles ou d’ orteils dans la bataille ..je pense sérieusement mettre du vernis sur les ongles de pieds, à ce niveau-là c’est pire que la Stalingrad (je sais c’est complètement pas glamour).

finir un trail sans perdre d’ongles ou d’ orteils dans la bataille

Ton mentor:

Je n’ai pas vraiment de mentor en fait , je ne suis pas de plans , je nai pas de coach , je ne suis pas dans un club, je m’entraine seul et selon l’humeur l’envie de l’instant , je rallonge ou raccourci , je vais vite sur plat ou lentement en grimpette .
Mais y a des personnalités que j’aime bien : j’aime bien Kiki , on fait le même poids /même taille mais c’est tout ce qu’on a de pareil ! mais j’admire sa facilité et sa détermination raisonnée . J’adore des coureurs comme Julien Jorro ou Germain Grangier! A première vue on se dit “mais ces mecs sont des charlots a se déguiser en latex , a faire les cons tout le temps”…non seulement ils sont super forts, mais en plus ils sont super accessibles, drôles et se prennent pas le chou, ils manient très bien l’autodérision ! C’est comme ça que j’imagine ce sport: décomplexé , tu cours ce que tu veux , comme tu veux, tu te fais des kiff , tu te marres

C’est comme ça que j’imagine ce sport: décomplexé

Ton meilleur supporter :

Tous mes amis et proches qui me prennent pour un fou, un illuminé, mais qui sont derrière leur PC jour et nuit sur chaque ultra, à m’envoyer des messages et à m’encourager ! et quand vous êtes dans le mal, à 3h du matin, le 3 ème jour , bein punaise un message d’encouragement ça redonne une pèche !!

Ta tenue préférée, de hipster de l’ultra trail ?

Alors je ne cours jamais sans ma barbe de 1 à 3 semaines, sans les lunettes vertes fluo , mes manchettes, au choix vertes fluo/ orange /noires/ ma casquette Casquetteurs jaune fluo/ noir et mon poum poum short ! heureusement le gendarme du bon gout du trail n’est pas très présent durant les courses ! Au fil des courses cet accoutrement est devenu un grigri  Et j’ai de très belles Scarpa au pied Orange qui vont bien avec les manchettes et le sac Orange !

Et pour finir. Un conseil, des conseils, pour tous les traileurs, novices ou non, ultra ou baby qui te lise ?

Quelle que soit la distance, le dénivelé, chemins ou bitumes , l’idée est de passer un bon moment à courir. Ne jamais se dire qu’une course « n’est pas possible » parce que trop long, trop haut , trop casse patte ! Si on a envie d’aller sur une course il ne faut pas hésiter ( bien sûr si on court 10km tous les dimanches et qu’on veut se mettre sur l UTMB, il faudra peut-être régler deux ou trois détails ).

L’Ultra n’est pas une fin en soi, j’y suis monté progressivement, malgré la souffrance, le manque de sommeil et l’épuisement , j’y trouve mon kiff , dans les plus beaux endroits du monde. Ne pas griller les étapes en termes de km et de D+ , sinon la carcasse ne va pas aimer !

Faites-vous plaiz, prenez en plein les yeux et n’oubliez pas que tout est possible . Banzaiiiii !

Envie de suivre les aventures de ce monkey pas comme les autre? Retrouve le sur sa page instagram !

A propos de l'auteur :

Chaudière sportive, à l’ascenseur émotionnel qui plafonne à chaque nouveau challenge ! J’espère te donner la patate si tu n’as pas envie de bouger, ou te faire au moins rire dans ton canapé !

a écrit 203 articles sur le Blog.

1 Comments

  1. monika says:

    Du coup je suis partie regarder les documentaires sur la Diagonale du Fou et le Trail des Géants. Wouah….

Leave a comment

Your email address will not be published.