Vong Ladi, collectionneur de Nike et de médailles !

Posted on

Tu pensais avoir tout vu sur instagram et là paff. Vong Ladi apparaît. L’ovni. Un instagrameur non identifié aux caractéristiques très étranges. Non seulement parce que tu mets quelques semaines à comprendre quel est son nom. Vong ? Ladi ? Amisul… merde alors tu vas éviter de l’appeler par son nom si tu le croises au détour d’un ravito. Ça sera plus simple. Car oui tu le croiseras certainement un jour ou l’autre sur une quelconque course, ne t’inquiète pas.

Mais encore plus étrange, parce qu’il adoooore courir. Big smile, dossard bien ajusté, si tu en vois un qui a l’air content d’être là alors que tu râles dans ton sas matinal c’est bien lui ! C’est non seulement une machine, mais en plus un pacer au grand cœur ! Super Ladi, porteur de gobelet de luxe, il prend autant de plaisir à faire péter ses RP qu’à amener les autres sur une ligne d’arrivée.

Du coup comme tout phénomène paranormal tu cherches à en savoir un peu plus. Tu checkes son actualité instagram. Apparemment demain il va prendre le départ d’une course. Jusque-là rien d’anormal. Mais attends… la semaine dernière il n’était pas déjà à Marseille Cassis ?

Si il me semble…

et la semaine d’avant il y avait une autre course non ? En plus tu l’as croisé sur le village du 20km. Oula oula, keep cool, il doit avoir un jumeau, tu ne vois que ça. Ou ils sont plusieurs dans sa tête…enfin dans ses jambes. Après tout maintenant que tu sais que son pseudo vient d’un traitement schizophrénique ceci expliquerait cela. Ou c’est tout simplement parce qu’avec plus de 20 pairs de Nike il est bien obligé d’aller user un peu de semelle, histoire de rentabiliser sa tour de pise. Mouais…. Tu n’es pas tout à fait sur de comprendre mais tu as bien envie d’en savoir plus. Alors allons y…

Attention, assure toi d’avoir encore un peu d’énergie au compteur, cette interview survoltée de notre Vong Ladi risque de bien te fatiguer !

Prénom : Vong Ladi ou Ladi tout simplement. Par contre par pitié avec un iiiiiiiiii !!! et non un Y !!! Je ne suis pas une Lady ni un Lady Boy…

Age : 31 ans ouais ça ne se voit pas ! Je triche grâce à mes gènes d’asiatique.

Particularité : Nike et Apple Addict.

© Yoann Rochette

Présente-toi en quelques mots:

Pharmacien de jour, runner la nuit et photographe à mes heures perdues. Gros fan des dernières technologies Hi-Tech. En gros, un pur cliché asiat quoi.

Comment t’es-tu mis au sport ?

Tout récemment en fait, en janvier 2015. C’est parti simplement des résolutions de l’année qu’on fait tous et qu’on tient généralement 2 semaines avant d’oublier. Cependant, j’avais une bonne raison de recommencer le sport, je voulais perdre un peu de poids pour être nickel pour le mariage de mon frère. En 2 mois j’ai réussi à perdre 8kg !

Quels sports ? Et quel sport de prédilection ?

Pour l’instant je ne me consacre qu’à un seul sport : la course à pied !!! J’ai encore tellement de challenge avant d’en avoir fait le tour. Puis surtout, j’adore me lancer des défis à moi même pour toujours rester motiver. Et tant que je suis motivé je ne change pas de sport.

© Yoann Rochette

Ton plus beau souvenir sportif ?

Avril 2015, le marathon de Paris, ma toute première course officielle, oui si tu calcules bien cela faisait seulement 4 mois que j’avais commencé le run ! J’ai racheté le dossard d’un runner 3 jours avant la course suite à un défi d’un ami. « Challenge accepted ». Pour bien comprendre, je n’avais rien préparé à la base, j’avais à peine 200km à mon actif et ma plus longue distance était un 30km que j’ai fait en 3h. Aucun objectif, si ce n’est de le finir mais surprise du chef je l’ai fini en 3h58, et hop un Sub4h direct.

Pourquoi c’est mon plus beau souvenir sportif ?

Une magnifique course où je suis passé par toutes les émotions.

    • Tout d’abord, l’émerveillement de voir tous ces runners au départ de la course pour partager la même passion sur 42,195km.
    • Le sourire aux lèvres pendant toute la première partie de course, tu as l’impression que tu peux courir sans fin.
    • La surprise des passages des tunnels de Paris super casse patte.
    • Le fameux mur qui arrive au 32e où ton corps te dit STOP mais le mental t’aide à continuer.
    • Les bois de Boulogne qui te semble être une éternité, j’ai regardé tellement de fois ma montre tous les 50m et me dire « ça finit quand ce calvaire? ».
    • La libération à la ligne d’arrivée avec l’acclamation des spectateurs, magnifique.
    • Pour finir, la joie quand j’ai reçu mon teeshirt du finisher et là tu réalises que tu l’as fait.
    • Mais le pire et on en oublie d’en parler c’est le lendemain quand tu marches comme un handicapé et que ton pire ennemi c’est les escaliers.

Anciennement Nike, maintenant Adidas Runners…tu t’investis beaucoup dans plusieurs teams de sportifs. Qu’est-ce qui te motive?

Ce que j’adore avant tout c’est la rencontre avec les runners ! Le running a la particularité d’être un sport individuel qui s’apprécie bien mieux quand on est plusieurs. C’est plus sympa de retrouver ces amis pour courir. Quand Nike a décidé d’arrêter leur run, j’ai donc rejoint mes amis qui étaient à AR Sentier.

Et c’est quoi Zoom volt ? moi je me perds avec tous ces groupes !!

Le Zoom Volt Runner (ou ZVR), c’est un groupe de runner reconnaissable avec le teeshirt noir signé d’un Z jaune fluo et avec au dos notre slogan : « Go Fast or Be Last ». L’idée est de faire des fractionnés sur piste entre potes par groupe de niveau afin de s’améliorer. Ca n’a rien de pro, on n’a pas de coach, on fait notre séance de fractionnés entre potes tous les mardis au stade Alain Mimoun (ex Paul Valéry) à 19h30. C’est super motivant et plus facile de faire des fractionnés comme ça. Je tiens à préciser que le groupe n’est pas affilié avec Nike, il est ouvert à tous et si tu veux souffrir avec nous tu es la bienvenue.

On va parler un peu actualité tiens ! Tu viens de finaliser un joli chelem…8 jolies médailles en 8 semaines ! Parle nous en un peu ?

Exactement, après avoir fait une escale dans le sud pour les 20km de Marseille-Cassis, j’ai fait le dernier relayeur sur l’Ekiden. Entre temps, il y a eu plusieurs semis dont un à Philadelphie, puis tout récemment mon RP sur 10km à la boucle du XVe.

J’en déduis que tu préfères te lever à une heure indécente le dimanche matin pour aller…transpirer plutôt que de profiter d’une jolie grass mat ?

Grasse mat ? C’est quoi ? Je ne connais pas cette expression.
A la base je voulais faire une pause running cet été, mais par peur de perdre en cardio et de revenir rouiller pour la 2e partie de saison, je me suis lancé un défi de faire un semi au minimum par dimanche avec la sortie longue du dimanche en mode footing. L’idée a germé peu après le 10km l’équipe en le faisant 2 fois d’affilé j’me suis rendu compte que 21km au minimum c’est pas mal pour entretenir. Histoire de varier, je ne fais jamais le même parcours et ça me permet de découvrir l’île de France avec des sorties à thèmes. Par exemple traverser un par un tous les ponts de Paris, les bords de la Marne, le canal de l’Ourcq, etc. Et quand ça tombe sur une course officielle 10km, je fais une 2e sortie pour compléter ma distance. Pour l’instant, j’en suis à 16 semaines d’affilés !

Tu ne te lèves pas toujours pour aller exploser tes chronos. Il t’arrive aussi d’être un pacer de luxe ! Pourquoi cette envie d’aider les autres alors que tu pourrais rester sous la couette ?

On a tous une crainte de rater sa course alors qu’on s’est entrainé dur pour faire un RP. C’est tellement frustrant alors que tu sais que tu avais les jambes pour le faire. Une erreur est vite arrivée : un problème de ravito, relâchement en milieu de course, le mental qui ne suit plus. Dans ce cas là, Super Ladi s’occupe de tout, je garde le rythme tel un métronome, même plus besoin de s’occuper du ravito, je file le chercher pour toi et je tiens même la bouteille ou gobelet (oui oui, je peux te garder un gobelet d’eau sur plusieurs kms sans renverser une goutte) et tu peux compter sur moi pour t’encourager pendant la course. Et si à la fin tu tapes un RP, je serai le plus heureux du monde  !
Ah oui ce service à un coût quand même, il te coûtera un brunch après la course, et pour chaque minute gagné sur le RP c’est 3 macarons Pierre Hermé, c’est raisonnable, non ? Je plaisante !

Grosso modo, que ce soit pour toi ou pour lièvrer ton voisin tu n’arrêtes pas quoi ! Comment fais-tu pour récupérer ? Tu te dopes à quoi ? !

Bah faut bien qu’on trouve un avantage avec mon métier. Des produits dopants, j’en ai foison à la pharmacie. De l’EPO ? Je m’en injecte tous les matins, c’est toujours les mêmes gestes d’abord la jambes gauche toujours puis la jambes droite. Non je déconne, pour récupérer je prends ma dose de magnésium, ça évite les crampes du lendemain et franchement c’est super efficace ! Je le conseille à tous les sportifs !

En parlant dopage, c’est quoi ton doudou nutrition qui te fait carburer comme Speedy? Des bananes ?

Les pâtes, les pâtes, les pâtes de Vong Ladi ! J’en ai tellement cuisiné à toutes les sauces pendant ma préparation marathon que j’me demande si je ne suis pas devenu finalement italien. Chez moi il y aura toujours au minimum 10kg de pâte qui trainent dans les armoires de la cuisine.

Et ton slogan, ton leitmotiv, celui qui te fait avancer lorsque tu n’as plus de jambes ?

Mon slogan serait « Quand on veut, on peut ». Ce leitmotiv est en partie lié à mon premier marathon : je n’ai pas le droit de me plaindre quand j’ai fait un marathon sans préparation et sans stopper ni marcher, je me dis que j’ai déjà vécu le pire avec cette course et c’est ce qui me fait avancer toujours et toujours.

C’est quoi ta tenue préférée. Pour les chaussures je peux déjà répondre puisque tu as une tour de Pise de Nike à la maison…

J’avoue. Actuellement j’ai 23 paires de chaussures Nike qui trainent chez moi. A chaque nouveauté chez Nike, je dégaine ma CB plus rapide qu’un Lucky Luke et son flingue. Pour ma tenue fétiche que je ressors pour chacun de mes courses, c’est le teeshirt et short du Zoom. Sinon comme l’hiver arrive, je vais ressortir mon petit coup de cœur de 2015, ma veste Aeroshield Max Flash, une veste à l’épreuve des intempéries qui en plus flashouille dès qu’on pointe une lumière dessus. Un phare ambulant !

Parlons insta un peu, ça veut dire quoi ton pseudo ? Amisulpride200 ? C’est un modèle Nike ???

Hahahah, déformation professionnelle. L’amisulpride est un neuroleptique, un antipsychotique, une molécule qu’on utilise pour traiter la schizophrénie. Pour le 200 c’est bien sur le dosage. Je tiens à préciser que je n’utilise pas le médicament hein ^^ ! C’est parti du délire de mon compte photo instagram S0lian qui est le nom du médicament alors pour retrouver un lien avec mon compte running j’ai donc utilisé le nom de molécule. Pour faire le parallèle, c’est comme si j’avais utilisé Doliprane et paracétamol.

Pourquoi ressens-tu le besoin de partager ton quotidien sportif et tes dossards sur instagram ?

C’est plutôt un post personnel avant un besoin de partager. Je n’ai pas pour habitude de faire un compte rendu de mes courses, je préfère les garder pour moi même mais pour me remémorer de mes courses, je poste mes dossards et mes médailles.

Ma ligne directrice de mes posts est très simple : un gros plan sur le dossard la veille de course puis la médaille en mode macro pour l’après course. Et pour finir, je complète mes entrainements soient d’une photo urbain soit d’une photo de groupe.

Et quels sont tes profils préférés sur instagram, tes sportifs préférés

Mes profils préférés sont surtout les photographes bénévoles pour les courses. Eux n’ont rien à y gagner, ils se lèvent un dimanche alors qu’ils pourraient très bien rester au fond de leur couette, au lieu de ça, il reste planter des heures au même endroit pour venir immortaliser ta performance. Je cite en vrac une liste non exhautive de bons photographes @eliaqueem_crossfitrun @blond_runner et bien sûr @yoannrochette.
Sinon un petit coup de cœur dédicace pour mon amie Manon @thelifeisbeauty_ que j’avais pacé au 20km de Paris, une junior de 20 ans. Une boule d’énergie qui peut faire de très bons chronos à l’avenir et que je suis très attentivement.

On finit sur quelques questions sportives…

Tes plus grands challenges, qu’ils soient sportifs ou non en 2018?

Les grandes distances me font toujours rêver, après avoir été ultra-marathonien avec la saintélyon 72km l’année dernière, j’ambitionne de faire les 24h de Brive c’est comme les 24h du Mans : courir pendant 24h sur un circuit de 1km dans le parc de Brive-La-Gaillarde. Ca envoie du rêve hein… La je saurais enfin ce que ressent un hamster dans sa roue.

Ton mentor: Je n’ai pas vraiment de mentor mais avec mon ami Adrien, on se motive ensemble pour toujours réussir chacun ses objectifs et quand je pensais le rattraper, lui en remet une couche pour toujours améliorer son chrono. On va dire que le but c’est de le rattraper !

Ton meilleur supporter : J’ai le droit à un joker ? Oui ? Donc joker sur cette question !

Ton plus gros dossier sportif, une anecdote bien croustillante :

Pour le semi de Paris de cette année, j’ai été approché par un journaliste qui m’a filmé pour un reportage sur l’EquipeTV. Il m’a suivi pendant le semi et des entrainements lors de ma préparation du marathon de Paris. Le sujet c’était le running un business en or. Et dans une des scènes, je suis passé à poil à la télé ! Quand on dit que pour réussir à la télé, il faut être à poil bah j’ai foncé droit sur le cliché !

Noël approche, des idées pour le père Noël ?
Des nouvelles chaussures Nike ?

Un petit mot à rajouter avant de se quitter ?
Bon quand est ce que je te pace sur une course Camille ?

Et voilà, le temps passe vite te l’interview de notre pacer fou est terminé… pour suivre ses aventures et savoir combien de médailles ce grand malade va encore accrocher c’est par ici :

Et si tu souhaites être mon prochain coup de coeur, n’hésite pas à me contacter !

A propos de l'auteur :

Chaudière sportive, à l’ascenseur émotionnel qui plafonne à chaque nouveau challenge ! J’espère te donner la patate si tu n’as pas envie de bouger, ou te faire au moins rire dans ton canapé !

a écrit 135 articles sur le Blog.

  • Share

1 Comments

  1. Amelie_run says:

    Excellent ce portrait d’un gars en or ! 😍

Leave a comment

Your email address will not be published.