Thomas, le triathlète rappeur US

Posted on

Tu te réveilles. Il est déjà parti rouler. Tu croques dans ta gentille petite tartine, il a déjà enchaîné sur un petit footing. Tu rentres de ta journée pour constater qu’il saute à pied joint dans sa ligne d’eau. Moule bite flashy et bonnet plastoque. Ce mec change plus vite de tenue qu’à la fashion week et t’épuise par procuration par ses bornes boulotées. Et le pire ? C’est qu’il a toujours de l’énergie à revendre pour te faire un show US. Car oui Thomas n’est pas seulement un triathlète en herbe c’est aussi un rappeur US à ses heures perdues. Oui. Il arrive à trouver des heures perdues. C’est ça le pire.

Prénom : Thomas

Age : 29

Particularité : bon à tout! et modeste

Présente-toi en quelques mots: joker!

Comment t’es-tu mis au sport ? tout petit, j’ai fait parti des bébés nageurs.

Quels sports? Et quel sport de prédilection?

Natation puis judo et basket. La natation restant mon favori. J’ai commencé la course en 2011, et vraiment, je n’aimais pas ça. Et le vélo, pareil…là je me suis dit, quelle idée à la con que de s’inscrire sur un triathlon. Et puis, le virus m’a piqué. je suis devenu addict!

Le triathlon, c’est une pratique très exigeante. 3 sports complémentaires mais chronophages. Comment t’organises-tu pour tout gérer ?

L’avantage c’est que tu n’as pas trop le sentiment de répétition – en fait si, mais uniquement à haute dose – du coup tu ne t’ennuies jamais. Et si tu n’es pas trop au taquet, tu peux te permettre de choisir entre les 3 sports selon l’humeur du jour! plutôt cool non?
L’organisation, c’est mon fort, alors pas de souci pour moi. Tout est question de priorité ensuite. Et de motivation. Avec le temps, j’ai trouvé un équilibre, mon équilibre – qui ne plaît pas forcément à tout le monde d’ailleurs – et je fonctionne très bien comme ça.

Tu n’as jamais été blessé ?

Si!! jamais rien de trop sérieux (jinx). L’année dernière début Juin, en début de saison et préparation IM 70.3. Les boules!!!

Comment l’as-tu gérer?

Je n’ai pas pu courir pendant presque 10 semaines. Donc le vélo a pris cher, très cher! Je me suis concentré sur la natation également. Et quand j’ai pu reprendre la course, j’avais des jambes de feu. et toc! L’avantage du triathlon.

Quels sont tes secrets pour une bonne préparation ?

Le plaisir avant tout. Je ne suis pas pro, loin de là. Alors même si j’ai l’esprit de compétition, je fais ça pour me faire plaisir. De façon générale, j’ai un plan d’entraînement, que je suis plutôt bien. Mais sans pression. Je précise, je ne suis pas licencié d’un club actuellement. Plus libre, et peut-être moins performant.

Comment arrives-tu à préserver ta vie personnelle avec tout ce sport ? Et comment arrives tu aussi à financer tout ça ?

Dans le sport et dans la vie, tout est une question de choix. Il y a 24h dans une journée et 7 jours dans la semaine. Tu bosses du lundi au vendredi de 8h à 19h (pour la majorité d’entre nous). Alors tu t’entraines le matin tôt et le weekend. Rarement le soir. Ce qui implique de se coucher tôt.
Alors oui, je suis le mec relou qui rentre à 22:30 le vendredi soir parce qu’il se lève à 6h le samedi pour aller rouler. Finalement, les potes s’habituent et savent que je ne changerai pas.

Ton plus beau souvenir sportif?

Mon premier triathlon M, un jour très particulier pour moi. J’étais sur un nuage avant même de commencer la course.

Le triathlon que tu rêverais de faire, ou une autre épreuve?

IM Kona, Boston Maraton, LeadmanTri, IM St George, …

As-tu d’autres sports de prédilection? le basket. le trail.

L’année 2016, en un mot? dure…blessure en début de saison. une bonne perf à la baule et sur des courses / trail régionales.

C’est quoi ton doudou nutrition qui te fait carburer comme Speedy? Des bananes ? Oui! comment tu sais! bananes, amandes, dates c’est mon trio gagnant je crois.

Ton slogan, ton leitmotiv, celui qui te fait avancer lorsque tu n’as plus de jambes ?

If it were easy, everyone would do it. En fait, je me parle souvent en course pour me motiver. Le reste est trop agressif pour être partagé ahahah.

Tes plus grands challenges, qu’ils soient sportifs ou non en 2017?

Mon premier 70.3 déjà. Je n’ai pas trop planifié le reste de la saison. Probablement un autre 70.3 et puis des courses cyclistes, nage, à pied. Et de façon générale, conserver un équilibre dans ma vie – oh l’autre avec ces grands mots.

Ta musique pour mettre le feu au cardio?

Ma playlist 93.5 KDAY que tu connais si bien! Pour les autres, je vous laisse découvrir du bon vieux hiphop US (si tu peux mettre un lien? 🙂 )

Un objectif? Des objectifs? Un 140.6. En moins de 11:00:00. Enfin pas pour tout de suite. Et d’ici là, taquiner les 38’ au 10K. Passer sous les 1:25 au semi. Pour le reste ce sera au feeling même si j’ai la tête remplie d’objectifs!

Ton mentor: Darren, mais personne ne le connait, ça compte quand même?

Ton meilleur supporter : mon père

Ta tenue préférée ? Oh, une photo serait sûrement plus parlante. Même si je dois avouer que je me fais souvent rattraper par la brigade du style – la faute aux ricains ça! Sinon, je suis assez fan des shorts exo s-lab de Salomon. Et les s-lab Speedcross ont ma préférence.

Et pour finir. Un conseil, des conseils, pour tous les triathlètes , novices ou non, qui te lisent?

Il faut savoir écouter son corps. et c’est un long apprentissage. sinon, je reste sur la notion de plaisir. ça peut – et ça doit – faire mal, mais dans son ensemble, le triathlon et l’activité physique en général est un plaisir.

Merci à Thomas, qui avant d’être un athlète hors pair est et restera un ami complètement timbré de s’être livré à ce petit exercice  !

Envie de faire partie de mes prochains portraits? N’hésite pas à me contacter

Et pour suivre toutes mes aventures sweet & sweat, retrouve moi sur :

Instagram cam dewoods

facebook

strava

A très vite !

A propos de l'auteur :

Chaudière sportive, à l’ascenseur émotionnel qui plafonne à chaque nouveau challenge ! J’espère te donner la patate si tu n’as pas envie de bouger, ou te faire au moins rire dans ton canapé !

a écrit 97 articles sur le Blog.

0 Comments

Leave a comment

Your email address will not be published.