Compostelle avec Gore-Tex | L’aventure imperméable part1

Posted on

Si un jour on m’avait dit…que je serais contactée pour participer à un voyage de presse sur Compostelle. Je ne l’aurais pas cru. Vraiment. À un voyage de presse tout court tu me diras. Alors imagine le looping de mon ascenseur émotionnel lorsque Gore-Tex m’a invitée à cette semaine de “long-distance trail hiking to Santiago de Compostela”.


Récapitulons. J’aime la randonnée. J’ai une passion toute particulière pour les chemins de Compostelle, qui m’ont permis de vivre de belles aventures années après années. Je ne quitte plus ma veste Gore-Tex qui me suit de trail boueux en semi pluvieux.
C’était le parfait match. Limite trop beau pour être vrai. Et pourtant ça l’était. Passé le stade de surexcitation. Passé le quadruple check pour bien vérifier que je n’avais pas mal interprété le concept du séjour. Que l’on parlait bien de Compostelle en Espagne. Que c’était bien moi qui était invitée. Pas une autre Dewoods adepte de la rando. Je n’avais qu’une hâte…sauter dans l’avion et partir à l’aventure !

L’aventure étant dorénavant derrière moi, je vais faire de mon mieux pour te la partager. Même si retranscrire avec des mots ce qui se vit sur des kilomètres n’est pas chose facile, crois moi ! Mais avant tout, laisse moi t’expliquer le pourquoi du comment dans cet article.

Le constat : un besoin de se ressourcer, et de prendre des bains de nature

Pourquoi ce voyage ? Me voir manger des tapas à l’œil et sillonner l’Espagne profonde n’étant pas une fin en soi…cette escapade avait avant tout pour objectif de nous faire découvrir ou redécouvrir la randonnée en itinérance. Qui devient de plus en plus populaire. Portée par l’envie d’évasion, le besoin de se reconnecter à la nature mais surtout de se reconnecter à soi. Je te parlais des bénéfices de la randonnée il y a quelques temps. Selon mon ressenti et mon prisme d’émotions…forcément c’était tout sauf objectif. Certains peuvent se shooter aux pots d’échappement et prôner les bienfaits d’un week-end enfermé dans un centre commercial, qui croire…comment savoir ce qui est le mieux pour soi?!

C’est là où la science et les chercheurs apportent un peu de réponse et d’eau à mon moulin. Pas n’importe quel chercheur, puisque Yoshifumi Miyazaki a publié plusieurs livres et articles scientifiques sur les effets et les avantages de la thérapie forestière. Dit comme ça…on renifle à mille lieues la secte chlorophylle qui te fait sniffer le sapin et câliner le bouleau…

Mais rassure-toi. On reste sérieux. On parle chiffres. Et on s’appuie sur des études sérieuses qui valident les affirmations et les ressentis de nombreux d’entre nous puisque Miyazaki a étudié plus de 600 sujets dans les bois dans les années 2000.

Il a constaté que les promenades en forêt, permettent :
une diminution de 12 % du cortisol, l’hormone du stress
– une baisse de 7% de l’activité du nerf sympathique
– une diminution de 1,4% de la pression artérielle
et une diminution de 5,8% du rythme cardiaque.

Grosso modo prendre un bain de forêt est plus efficace que regarder Bridget Jones en mangeant une tablette de chocolat. Alors oui pour certains il suffit de zapper sur les Anges de la Téléréalité pour s’évader. Ou d’aller se faire un kebab en bas de leur rue. Mais concrètement, c’est scientifiquement prouvé, aller se ressourcer dans la nature c’est bon pour le moral !

Le topo : la randonnée itinérante séduit de plus en plus…

Soit. Un bain de nature d’une vingtaine de minutes c’est déjà pas mal. Se reconnecter avec la nature en faisant un crochet par le square d’à côté plutôt sympa. Craquer son PEL au Jardiland du coin pour transformer son 20m2 en serre tropicale un petit plus. Mais pour beaucoup d’entre nous ce besoin de se ressourcer va plus loin. D’où l’engouement de plus en plus criant pour des sports outdoor, pour des séjours nature et pour des activités qui permettent de quitter un peu plus et un peu plus longtemps nos bulles urbaines. D’où l’intérêt pour la randonnée, une des pratiques sportives la plus pratiquée en France, et pour les voyages en itinérance.

Gore-Tex l’a compris, la randonnée en itinérance est de plus en plus populaire, et présente de multiples attraits qui séduisent de plus en plus de personnes. Dans un quotidien surchargé et surconnecté, s’évader, prendre le temps, observer, rencontrer, profiter, déconnecter et se retrouver deviennent des luxes à part entière.

 

Le voyage de presse Gore-Tex : 3 jours de randonnée sur les chemins de Compostelle

Pour nous immerger au cœur d’une randonnée itinérante, Gore-Tex a sélectionné l’un des pèlerinages les plus célèbres d’Europe. Celui de St Jacques de Compostelle. Qui ne t’es pas inconnu, si tu me suis depuis quelques temps puisque j’y ai passé quelques petites semaines cet été, l’été dernier et en 2015 pour ma première fois.

L’aventure a donc commencé le 20 mars à Madrid où nous avons retrouvé tous nos compagnons de rando pour partir dès le lendemain de Melide. Nous partions ainsi pour 54km sur 3 jours et une arrivée à Compostelle.

Crédit photo : Randozone

Une randonnée totalement déconnectée

« You will be asked to hand over your cell phone every morning in order to hike in peace”. Mon anglais étant parfois un peu rouillé, il m’a fallu relire plusieurs fois cette partie pour bien comprendre. Nous allions donc randonner toute la journée sans téléphone. Vraiment ? Si on m’avait dit qu’une marque me demanderait un jour de participer à un événement en me confisquant mon portable…j’aurais eu du mal à le croire. Car soyons honnêtes, un voyage de presse est aussi fait pour produire du contenu et communiquer sur son expérience. Pas juste pour nos beaux yeux.

Crédit photo : Randozone

J’ai énormément apprécié cette démarche de Gore-Tex qui a voulu nous immerger à fond dans une expérience déconnectée, au détriment d’une certaine manière d’une communication 24h/24h de leur événement. Cela montre encore une fois l’ambition de nous faire vivre à fond cette expérience.
Personnellement, je mets beaucoup mon téléphone sur avion lors de mes randonnées, histoire de prendre des photos sans être dérangé. Cela n’a donc pas été un gros manque pour moi. Mais il m’est arrivé plusieurs fois de me dire « merde , je n’ai pas mon portable, j’aurais bien fait une story de ce moment… ». Et de me rendre à quel point au final je suis parfois plus empressée de partager un moment que de le vivre pleinement.

Gore-Tex des pieds à la tête

Ou presque ! Pour nous accompagner lors de ce périple, Gore-Tex nous a gracieusement offert des produits utilisant la technologie GORE-TEX®. Grosso modo, le tissu GORE-TEX® c’est ton meilleur ami pour te garder au sec… imperméable et respirant c’est devenu la coqueluche des aventuriers qui le retrouvent dans bons nombres de leurs produits fétiches.


La particularité de la technologie étant donc qu’elle se retrouve chez de nombreux équipementiers nous avons donc reçu différents équipements techniques de plusieurs marques. En ce qui me concerne j’ai reçu l’équipement suivant :

La paire de chaussure La Sportiva « Nucleo ».

Certaines collectionnent les escarpins, moi je me passionne pour les chaussures de randonnée. J’étais donc toute ravie de recevoir ce nouveau modèle, esthétique et très quali. Le modèle La Sportiva « Nucleo » est conçu avec la membrane GORE-TEX® SURROUND™ comme tu l’auras compris. Ce qui lui permet donc d’être totalement respirante et de ne pas macérer toute la journée dans tes croquenots ! Histoire que ma voisine de chambre ne s’évanouisse pas le soir… Outre cette respirabilité 360° que ce modèle promet, le confort est au rendez-vous tout comme la stabilité ! Bref sitôt essayée sitôt adoptée.

La veste The North Face Apex Flex GTX 2.0.

Une petite merveille. Bon un peu salissante certes, je ne sais pas jusqu’à quand elle restera blanche la pauvre… mais vraiment canon ! Conçue pour les aventures pluvieuses elle possède elle aussi un laminé 3 couches GORE-TEX® tissé et extensible. Du coup tu restes au sec, tout comme tes pieds ! Incroyablement légère et confortable elle nous a accompagnée sur tout le séjour !

 

Nous étions donc parés pour l’aventure… à retrouver dans l’article suivant (avec les aventures de la French team) !

Crédit photo : Randozone

Crédit photo : Randozone

A propos de l'auteur :

Chaudière sportive, à l’ascenseur émotionnel qui plafonne à chaque nouveau challenge ! J’espère te donner la patate si tu n’as pas envie de bouger, ou te faire au moins rire dans ton canapé !

a écrit 188 articles sur le Blog.

2 Comments

  1. BILAN MOIS | Mars, de la pluie, de l'aventure et 185km au compteur – Cam Dewoods says:

    […] quelques dossards. Et par une superbe aventure sur le chemin de Compostelle, dont je te parlais par ici ! …sans oublier de nombreux challenges personnels et professionnels qui m’ont demandé beaucoup […]

  2. TRAIL SAINTE VICTOIRE | Bilan des mes 11 semaines de préparation says:

    […] aparté, je m’octroie quelques jours de kiffe en Espagne avec Gore-Tex. Cette fois-ci les kilomètres passent moins vite, nous sommes sur de la randonnée. C’était une […]

Leave a comment

Your email address will not be published.