Pourquoi se mettre sur instagram?

Posted on

Tu as déjà facebook. Tu as galéré à comprendre Linkedin. Il y a à peine encore assez de place pour télécharger Tinder. Et avec tout ça il te faut encore un peu de place pour ton application de running. Alors pourquoi dois tu te mettre sur instagram?

Instagram. Insta pour les intimes…ce n’est pas la vraie vie. C’est un fait. Ce n’est pas la vraie vie lorsque tu fais une photo “prise sur le fait” en 36 essais. Que tu mets ton brunch post course, en ayant replacé 10 fois ta médaille pour que l’ombre du pancake se profile merveilleusement avec la lumière ambiante. Et définitivement pas la vraie vie quand tu te prends pour le Karl Lagerfeld du petit déjeuner et que tu nous fais un smoothie bowl digne de Top Chef. Alors qu’on sait tous qu’hier tu as mangé ton muesli ramolli sans en parler à personne et que tu t’es bien gardé de mettre une photo!

Mais Insta…c’est aussi toi, moi, nous. Qui derrière une application dévoilons une partie de nos hobbies. Une partie de nos passions, de nos peurs, de nos histoires, de nos tristesses. De nos échecs, de nos réussites. Qui dévoilons aussi une plus ou moins grande partie de notre anatomie. Qui échangeons, découvrons, apprenons les uns des autres. Bavons devant nos Top Chef photos, nous motivons les uns les autres, complimentons. Tissons des liens, des #instamitié.

Insta c’était encore un monde obscur, fait de codes et de photos il y a encore si peu de temps. Monde que je ne comprenais pas tout à fait “ils mettent vraiment leur photo de petit déjeuner là?”, “ attends mais elle est sérieuse la nana. Elle étale parfaitement ses fringues et en fait une photo la veille de sa course? Elle a pas des pâtes à préparer plutôt que de faire un Tetris?”. Quelques mois plus tard…c’est qui qui fait ses petites photos Tetris, c’est bibiche !
Et auquel je participais peu, pas, pas du tout en fait. C’était juste l’application pour retoucher mes photos moches avant de les mettre sur facebook à destination de mes amis…mes #reallifefriends.

Alors pourquoi. Pourquoi avoir été prise moi aussi par la fièvre d’instagram. Si je devais expliquer l’engouement pour instagram à un simple moldu, un être non doté d’instagram, qui ne mange pas hashtag et ne filtre pas running je dirais qu’instagram c’est :

• mieux que les Curly. Et oui si tu n’as pas d’amis, post un hashtag.
Personnellement, si tu n’as pas de pote ne te ramène pas la bouche en coeur avec un Curly. Oui ce n’est pas mauvais mais déjà je préfère le chocolat. Et puis franchement le Curly ça colle aux doigts, c’est relou et tu pues de la gueule après.
Pendant que toi tu t’emmerdes gentiment à la caisse de ton Franprix avec ton sachet de Curly, le #instacurly new generation il a déjà posté son petit #jaiunepassiontropcoolàpartager. Parce quelque soit ta passion il y a un hashtag pour ça. Si si je t’assure.
Je viens de taper tricot, curling et bowling. Il existe même un #curedent alors pour te dire…même avec une passion à la François Pignon tu devrais t’en sortir. Et si tu n’as vraiment, vraiment pas de potes…et bien c’est génial !!! il existe aussi un #nofriends et #pasdamis. Ce n’est pas génial tout ça. Bon par contre faut voir les têtes de dépressifs qui ressortent, garde tes Curly sous le coude on sait jamais.

CURLY 0 – INSTAGRAM 1

 

 

 

• mieux qu’un épisode de Top Chef, même mieux qu’un résumé d’un épisode de Top Chef.
C’est simple dans Top Chef générique. Blabla … Présentation. Petite pause publicitaire. Générique… Gros plan sur tomate. Gros plan sur chef Etchebest. Blague pas drôle du chef Etchebest. Transpiration du candidat qui n’a pas d’inspiration. Drame à la casserole. Ingrédient au nom chelou que tu as déjà oublié. Coup de pression. TOP. Pub. Présentation des plats. Et voilà. 45 minutes plus tard, 5 pubs Auchan, 8 rebondissements culinaires et on te présente enfin 6 plats. Aux noms imprononçables. Irréalisables. Ça te fait baver. Moi aussi. Mais franchement, In real life, le truc tu ne le refais pas.

VEGAN WAFFLES, fruits rouges & Purée de noix de cajou @nu3_fr ! 😍 . . Bon dimanche à tous !

Une publication partagée par Mélissa – Foodblogger (@bymelissa_b) le

 

vs Insta : ouverture Insta 1 seconde, choix entre les 150 000 hashtagues (….) de food #pornfood, #beautifulfood #breakfast 2 secondes, scroll. Photo simple, canon, recette vulgarisée pour que le plus débile des instagrammeurs puisse la faire. Moi par exemple. Le générique n’a même pas commencé que tu es déjà à tes fourneaux

TOP CHEF 0 – INSTAGRAM 1

• Mieux qu’un bol de céréales Lion.

Je dis ça mais je n’ai absolument jamais goûté une miette de céréale Lion. Je suis plutôt une pacifiste du petit déjeuner moi. Avec mes mueslis sans sucre ajouté je ne rugis pas beaucoup. Et je n’en ai pas besoin puisqu’il me suffit d’aller me balader sur ma page insta pour me prendre une petite piqûre de motivation. Un exemple. Des milliers. Pleine prépa marathon, pas envie il fait froid. Il fait moche. Tu t’auto démotives en te disant que ton petit corps n’est clairement pas fait pour subir ce genre d’épreuve. Ce n’est pas humain, il fait trop froid, il fait trop moche… trop de trop tue ton cardio.

Et au final. Tu checkes un peu ce que font tes copains. Pierre est parti courir ce matin, il s’est pris une saucée mais il a l’air heureux. Paul a fait son fractio ce midi, il en a bavé mais au moins il est satisfait. Jack a tout donné, il est au bout de sa vie, pense que le curling ce n’est pas si mal finalement. Bon Jack je vais peut être arrêter de le suivre celui là.

Instagram ça permet aussi de sortir de ta propre zone de confort en allant voir ce que font les petits copains. Ils te motivent. Tu les motive (motives). C’est un cercle vertueux de la motivation.

 

 

LION 0 – INSTAGRAM 1

• Mieux qu’une troupe de bisounours
Moi à mon Bisounours
Je lui fais des bisous
Des gentils, des tout doux
Des géants, des tout fous
Un bisou sur la joue
Un bisou dans le cou
Car mon p’tit Bisounours
Il adore les bisous

Je te rassure on ne passe pas notre temps à se faire des bisous sur insta. Quoique cela reste une composante assez importante de notre quotidien de ravie de la crèche. Et il n’y a pas QUE des Bisounours non plus. Il y a aussi des gros relous. Des bisounours lourdeaux, des bisounours haters, des bisounours “ tu devrais pas manger de chocolat ce n’est pas bien pour toi”….” je t’emmerde !

Mais grosso modo quand tu prônes des valeurs assez positives et des activités sympa. La plupart te le rendent bien. Je préfère préciser parce que oui si tu te mets à # sur ta passion pour les le cannibalisme et le tricot humain il y a de fortes probabilités pour que le retour soit un peu moins bisounours.

Insta c’est donc avoir ton petit groupe de bisounours qui te motivent au quotidien. Tu as tout dégommé et tu es fière de toi après une belle session sportive. Tonnerre d’applaudissements des #instabisounours. Tu es fatiguée et poussée par un syndrome prémenstruel de remise en question général. Tonnerre de soutien des #instabisounours.

BISOUNOURS 0 – INSTAGRAM 1

• Mieux en vrai que derrière un hashtag

Au final. Même si ton bol de céréales est magnifique. Même si ta sortie de 50kms à travers les tréfonds du Mordor me passionne. Il n’en reste pas moins que ce qui compte c’est l’humain qui est derrière. A ne pas oublier, surtout pour les haters qui se donnent parfois beaucoup de mal pour détruire…d’autres êtres humains. Derrière chaque photo, chaque phrase et chaque hashtag se cache avant tout un être humain. Avec ses défauts et ses qualités. Un être humain qu’il est très sympa d’apprendre à connaître derrière un #insta mais encore plus beau de rencontrer en vrai. Instagram c’est donc avant tout un moyen.
De partager, de se motiver mais surtout de se rencontrer

IN REAL LIFE 1 – INSTAGRAM 0

Comment s’arrêter là sans te parler des belles personnes que j’ai rencontrées via instagram?

Ma team de #bisounours  Nina,  Rim et Popo
Ma team de #instaventres MathildeCécilia.  Nina ( oui elle est partout)
Ma belle Sev !!! Mon gros coup de coeur <3
Mon petit bidou, la seule et l’unique Morgane
Mes Instabellies
Ma belle Amira, mon coup de coeur du Salon du Running
Ma folle Marion et ses poses de yoga
Ma toute jolie et douce Claire

Mais aussi Anaïs et sa douceur, Nao et son rire communicatif,   Camille la fofolle, Laureline mon petit rayon de soleil, Mathilde la battante, Val la warrior, Myriam et Mat the Kooples, Mathou ma première rencontre insta, Daniel mon soutien infaillible, Foufou encore plus disjonctée que moi, Amandine la nana 100% good mood, Vong le mec qui craque sur une paire de shoes par semaine, Thomas le seul mec à me reconnaître en plein Fontainebleau, Sylvie et ses supers conseils, Jeremy et son caractère de merde, Cedric et sa bonne humeur…

…et toi que j’ai certainement oublié, mais là tu vois il est temps d’aller dormir !

A propos de l'auteur :

Chaudière sportive, à l’ascenseur émotionnel qui plafonne à chaque nouveau challenge ! J’espère te donner la patate si tu n’as pas envie de bouger, ou te faire au moins rire dans ton canapé !

a écrit 97 articles sur le Blog.

11 Comments

  1. Lilise.run says:

    Définition parfaite d’instagram! Rien a rajouter! De merveilleuse rencontres et découvertes toutes aussi belles! Rockies un réel de rencontrer des personnes entières comme toi 😊 #instantbisounours Je te fais pleins de gros bisous ma nenette 😘

    1. Cam Dewoods says:

      Merci bichette !!! c’est clair de belles rencontres et encore de belles aventures à venir ! Très bonne journée 😀

  2. Aude (ode.comnal) says:

    Ton article est tout simplement parfait ! 🙂
    un vrai plaisir de te lire !

    1. Cam Dewoods says:

      Merci beaucoup ma bichette ! ça me fait toujours énormément plaisir d’avoir des retours positifs !

  3. Sev, coach sportif sur Paris, triathlète badass…et véritable amie ! says:

    […] que j’aime sur insta se sont les messages de ces gens que j’ai pu motiver ou aider simplement en publiant un de mes […]

  4. Aline says:

    Mais tout est dit! C’est parfait!

  5. Footing box, une box dédiée aux sportives ! – Cam Dewoods says:

    […] trop gros donc c’est opération Docteur House à chaque fois que je le sors et le remets pour une photo parcours. Bref. Ça tombe à pic. Typiquement le truc que j’ai la flemme d’acheter en plus par […]

  6. Le Mondial, un brunch gourmand parfait pour te rassasier ! – Cam Dewoods says:

    […] trouver un endroit qui satisferait l’estomac et les attentes de 6 bruncheuses. Bruncheuses et instagrammeuses puisque nous avions décidé d’organiser des rencontres entre peuple du hashtag. Tout ça un […]

  7. Cantine Primeur. Un brunch sain, végétarien, bio et funky – Cam Dewoods says:

    […] qui te parlent en mandarin cuisinier, au point que tu te sens projeter dans un épisode de Top Chef. Celles qui te donnent envie de prendre des cours de rattrapage pour faire un peu mieux comme […]

  8. Léa, douce cavalière et dévoreuse de kms – Cam Dewoods says:

    […] magie d’Instagram. Je t’en avais parlé il y a peu ! Magie magie et vos portraits ont du génie…et quel génie aujourd’hui puisque j’ai le […]

  9. Comment énerver un sportif en 15 tirades – Cam Dewoods says:

    […] le pot d’échappement et la météo parisienne pour aller trotter. Ils ont peut-être même Instagram pour se repaître de clichés totalement utopiques. Mais là, c’est différent. Ils en ont enfin […]

Leave a comment

Your email address will not be published.