Courir c’est bien, à plusieurs c’est mieux !

Posted on

Courir en groupe. Véritable phénomène dans le petit monde merveilleux du running, les courses en communauté rythment nos villes depuis quelques années!

Il suffit de trottiner un mercredi soir et de croiser trois groupes différents aux t-shirts survoltés pour s’en convaincre. Alors pourquoi courir en groupe ?

Pourquoi donc courir à plusieurs et se farcir la foulée de l’autre?

Pourquoi transformer un run de 1h en “un run de 1h + 3 pauses photos + 6 arrêts feu rouge + 30mn à tenir le bar pour avoir de l’eau”?

Que l’on court vaillamment au rythme des beats de Nike, qu’on se Boost par quartiers, que l’on fractionne le samedi matin avec Garmin… Tout le monde y trouve finalement son compte. Et toi, tu ne comprends toujours pas pourquoi?.

Cet article s’adresse donc à toi :
– Si tu as déjà failli te faire écraser par une marée humaine transpirante sans comprendre ce qu’il t’arrivait.
– Si tu as des potes qui font partie de certains groupes obscurs et que tu ne comprends absolument pas pourquoi ils se retrouvent à Pétaouchnok pour se changer en catastrophe et faire péter les #werunpétaouchnok #nrcrunner #tropdamispourcourir.
– Si tu hésites, tiraillé par la peur du conformisme social profond à suivre ce mouvement
– Si tu n’as pas d’amis et que courir en groupe peut être la solution à tous tes soucis.

Rejoins toi aussi une team pour :

1.Rencontrer des gens qui se motivent pour absolument tout

Que ce soit par la menace ou par les sentiments, il était parfois très difficile de convaincre mes quelques amis runners de me suivre dans des courses débiles à l’autre bout de la France. Mais ça c’était avant. Quel bonheur d’être confronté à la problématique inverse, lorsqu’un week-end ne suffit plus pour caler toutes les propositions sportives de tes compatriotes.

giphy-8

2. Te motiver à te sortir les doigts du cul, ou à te sortir tout court

Quand tu es tout seul, face à toi même, la tentation est parfois très forte de louper ton entraînement ni vu ni connu. Au pire tu inventeras un bug étrange de Strava et personne n’y verra que du feu.

Cam Dewoods bilan marathon de Paris 2017 20

Quand tu sais que tu vas avoir le droit à 10 notifications quelques heures plus tard “ Ba alors grosse vache t’es encore restée sous la couette”, là tout de suite tu prends ta fierté à deux mains et tu enfiles tes runnings. C’est prouvé.

 

courir en groupe garmin team running

3. Prendre 10kilos

giphy (3)
Courir pour manger, le gras c’est la vie, courir plus pour manger plus, no pain no tartines ( oui l’humour de coureur est assez limité ).
Est-ce l’effet de groupe qui nous transforme tous en boulimiques compulsifs?

Bonne question! Dans tous les cas tu comprendras vite que tu n’auras jamais autant brunché de ta vie. Jamais. Après une course, après un entraînement, après rien du tout. Ni parlé autant bouffe, surtout en courant.

4.Tout savoir sur tout, et surtout sur n’importe quoi
“Tu connais pas 10km de Pinpinland ? C’est juste LE truc à faire”
“Tiens c’est le dernier gel de gelpateux, saveur potimarron végan c’est trop bon”
“La nouvelle paire de chaussettes chlorophylles c’est une tuerie. Mes pieds restent frais j’ai presque envie de les mâcher”

run my city course paris dossart
Les runners sont sur-consommateurs d’informations et de produits c’est bien connu. Alors avoir à ta portée ton propre panel de testeurs émérites c’est le meilleur moyen de te faire une idée sur tout. Et surtout sur n’importe quoi.

5. Avoir une team de Docteur House au quotidien

Sous prétexte qu’on a tous regardé un épisode de Grey’s et qu’on a tous eu un bobo quelque part, la plupart d’entre nous sommes désormais dotés d’un BAC+12 Mercurochrome.

Cam dewoods
“Ah non mais si t’as une douleur là, au plexus fémoral, et qu’en plus tu as un pied plus grand que l’autre c’est sûr t’es foutu. C’est la même chose que moi l’année dernière, mon ostéo m’a arrêté 6 mois. Prends un Ricolas, serre les fesses et prie la vierge Marie.

courir en groupe adidas runners

6. Trouver ton keum, ta gonz

Quoi de mieux que de croiser l’élue ou l’élu de ton cœur IN REAL LIFE. IRL version augmentée en plus puisqu’il/elle n’est pas au meilleur de sa forme, en legging moulax – moins sexy tu meurs – transpirant, écume aux lèvres. Avec un peu de chance et un déjeuner mal digéré tu vas même pouvoir tester dès le début le charme non discret de son intestin grêle. 

Cam Dewoods - RunMyCity Paris 2017 heureuse

SUBLIME! Si après ces premiers échanges sportifs, à l’état préhistorique, tu es toujours conquis : épouse le/la.

7. Être acclamé par la foule en délire

Ok quand tu fais ton petit footing au bois de boubou ou aux Tuileries il y a toujours un Jackie prêt à dégainer un commentaire bien gras. Mais à part ça, les projecteurs sont bien loin.
Déboule dans une allée surpeuplée, bouscule à tout va, fais des squats sautés sur le champs de mars…entouré(e) de 150 pinpins et LA tu comprendras l’effet kisscool.

giphy (26)

8. N’avoir plus honte de …rien

« Squats sautés triple hula hoop fentes burpees ». Au beau milieu de nul part. Un nul part situé devant : 1.une terrasse blindée 2. la pelouse des Invalides blindée 3.le sosie de Jason Stattam / Megan Fox.

Non tu n’as pas envie de te trémousser comme une/une épileptique sous Guronzan. Et puis merde…finalement tu te prends au jeu, le ridicule ne tue pas, les squats non plus!giphy-16

9. Et enfin, et surtout. Vivre des moments top moumoute et te faire des amis qui déchirent !

Courir en groupe - Never Stop Paris

Et …. tout nouveau tout beau j’ai le plaisir de rejoindre la team ASICS FRONTRUNNER! Youhouhou courir en groupe, avec Asics, mon rêve !!

Cam Dewoods asics front runner

 

A propos de l'auteur :

Chaudière sportive, à l’ascenseur émotionnel qui plafonne à chaque nouveau challenge ! J’espère te donner la patate si tu n’as pas envie de bouger, ou te faire au moins rire dans ton canapé !

a écrit 117 articles sur le Blog.

11 Comments

  1. Fitnesslilise says:

    J’ai l’impression que tu lis dans mes pensées ! 😆
    Courir en groupe c’est vraiment top tu fais des multiples connaissances tu parles bouffe boisson tout le temps🍾😂 Blessures également on a tous je crois les mêmes sujets de conversations dans nos club apparement que ce soit dans mon petit club dans le trou du cul du monde ou dans ton club a Paris j’adore ! 😂 c’est juste excellent tu partages la même passion qui te permet aussi de faire de merveilleuses rencontre virtuelle comme Avec toi ma nenette☺️ On se croiseras peut-être un jour sur une course quelques part dans la France ☺️ Je te souhaite pleins de bonnes choses pour ton blog 😘😘

    1. Cam Dewoods says:

      Merciiii pour tes commentaires toujours aussi boostant ! Ils me mettent une pêche d’enfer <3 Un plaisir de partager ma passion avec toi. Bisous à très vite!

  2. Monika says:

    On s’y croirait, à courir et gesticuler devant les cohues parisiennes, en meute bariolée. L’instinct grégaire, tous groupiert, façon colonie de vacances mais cette fois « c’est nous qu’on l’a choisi ». Bon d’accord, maintenant faut littéralement prendre rendez-vous pour se voir ou alors je me mets à courir ??? 🙂

  3. Le gang des payeurs de dossards – Cam dewoods says:

    […] running, sport individuel par excellence, se veut de plus en plus social. Que ce soit à travers de nombreuses communautés, applications voir même sites de rencontre, on court de moins en moins seul. On partage nos […]

  4. Stéphan, sportif next door et papa dynamite ! – Cam Dewoods says:

    […] Rencontré il y a maintenant 3 ans via ma team de cœur Adidas Runners Birhakeim […]

  5. Ophelie V says:

    Extra! Cest vrai que je reverais d etre acclame et de pouvoir faire mille et une courses pas seule.. mais bon je n ai tjs pas franchi le pas d un club et les horraires du mercredi soir pr beaucoup ne facilite pas..
    bientot jespere trouver 🙂

    1. cam_dewoods says:

      Ooooh oui je te le conseille !!! J’ai fait une petite pause en pleine prépa marathon mais j’essaie d’y aller le plus souvent possible… ça fait du bien aussi de partager sa passion ! Merci pour ta visite 😀 bonne journée !

  6. Le gang des payeurs de dossards, courir une course officielle ! says:

    […] running, sport individuel par excellence, se veut de plus en plus social. Que ce soit à travers de nombreuses communautés, applications voir même sites de rencontre, on court de moins en moins seul. On partage nos […]

  7. Comment énerver un sportif en 15 tirades – Cam Dewoods says:

    […] Mais tu cours avec des groupes de course parce que tu n’as pas d’amis ? Tout à fait. Prend un […]

  8. Une rentrée sportive pas comme les autres – Cam Dewoods says:

    […] tout seul c’est assez chiant, même pour les plus motivés ! L’avantage de faire partie d’un club ou d’un groupe, c’est de pouvoir retrouver les copains et se motiver tous […]

  9. Le week-end trail Never Stop Paris aux Bouillouses – Cam Dewoods says:

    […] collégial lorsque j’annonce mon week-end North Face Never Stop Paris dans les […]

Leave a comment

Your email address will not be published.