La reine des pédales automatiques

Posted on

La reine des pédales, mais qu’est-ce donc ? Le dernier bar gay mondain? Un film cycleporn?
Non je n’ai pas été tester le dernier brunch caché dans un magasin de vélo qui fait aussi laverie et gaufre vegan. J’ai fait bien pire…

JE SUIS PASSÉ AUX PÉDALES AUTOMATIQUES

Si – comme moi, il y a approximativement 2 mois – l’association “pédales » et « automatiques” résonne creux dans ta tête ne t’inquiètes pas on va en parler. Si – comme toute personne pour qui le vélo était plus qu’un velib il y a 2 mois -, les pédales auto tu gères… Tu peux rire dès maintenant.

Pour te résumer les prochaines lignes. La reine des pédales c’est l’article qui commence bien et qui finit mal, un Spielberg sportif. Avec des cascades plus vraies que nature. Un titre désespérément accrocheur pour une fin désespérément douloureuse.

POURQUOI PASSER AUX PÉDALES AUTOMATIQUES?

Parce que maintenant que mon casque, mon cuissard, mon porte gourde, ma pompe à main, ma pompe à pieds, mes lunettes, ma sacoche, mes chambres à air ont bien été débité il me restait un peu d’agios. Du coup pourquoi manger à ma faim ce mois-ci et ne pas plutôt me lancer dans une aventure périlleuse au péril de mon amour propre?

Les pédales automatiques c’est en quelque sorte le passage obligé pour pouvoir réellement progresser. Ça me rappelle les débuts de sorties running, quand tu vas  courir avec ton jogging trop large et ton sweat de promo, parce que tu viens déjà de casser un billet dans de magnifiques chaussures multicolores alors faut pas pousser !

Là, même topo, après quelques sorties avec tes fameuses baskets multicolores tu comprends vite que tu vas louper le Tour de France. Et qu’en plus on te repère à 10 mètres avec ta dégaine de merde. Tu cèdes donc aux sirènes de la mode, par pression sociale, pour enfin avoir le total look Longchamps, à la Froomie refoulé, et mettre un #pédalesauto.

Plus sérieusement, les pédales auto c’est avant tout :

un gain en terme de rendement de pédalage. Kesako. Si x est le pied numéro 1 et y le pied numéro 2 on multiplie par l’hypoténuse de pi le gain de puissance ce qui nous fait un diamètre de pédalage de la hauteur du carré de son hexagone.
Si t’as pas tout compris, pauvre de toi, retiens juste qu’en temps normal avec tes chaussures pourries ton pied 1 descend en appuyant sur la pédale tandis que l’autre remonte sans entraîner à lui la pédale du coup il ne sert pas à grand-chose le petit. On l’appellera le pied Kim Kardashian. Les pédales automatiques vont permettre de rentabiliser tout ça et de le transformer en Kanye West : en liant l’action du pied à la pédale sans perte d’énergie, puisque le pied anciennement Kim sera aussi utile à la remontée de la pédale.  Si tout ça te dépasse et que tu t’en fous royalement retiens juste que la valeur ajoutée numéro 1 c’est : moins de perte d’énergie donc gain de puissance. Grâce aux pédales tu vas devenir un vrai badass du bike.

–  une meilleure attitude, un placement plus simple et plus adapté des pieds qui ne bougent pas et sont donc parfaitement adapté. On fait totalement corps avec son vélo, FUSION !!

LES FREINS POUR PASSER AUX PEDALES AUTOMATIQUES

Une minute de silence pour le jeu de mot. Freins, vélo, pédales… merci!

Ayant succombé à cette douce folie, je suis mal placée pour en parler. Mais soyons honnêtes :

– Tu tiens à ta vie, ou à ton amour propre. Réfléchis y bien. Je te passe le selfie body illustrant la collection de bleus que m’a valu cette brillante initiative #cyclistebattue.

–  Tu arrives déjà péniblement à caser les multiples pairs de pompes qui trônent dans ton mini studio parisien. Je précise parisien car chacun sait que partout ailleurs vivre dans un clapier est un crime contre l’humanité.

– C’est tout de même un investissement. Au bas mot disons 100/150e ( au pifomètre je n’ai pas fait un benchmark non plus). Sachant que tu viens d’acheter ton vélo, et les whatmille trucs qui vont avec, tu aimerais bien nourrir ton chat ce mois-ci.

COMMENT CHOISIR SES PÉDALES AUTOMATIQUES?

Comme pour le vélo, il y a deux types de pédales auto :

– pour vélo de route
– et pour VTT

Etant particulièrement auto-centrée sur mes problématiques personnelles je me concentrerais sur la première sorte. Bien entendu, si j’ai bien tout compris les pédales pour VTT sont plus faciles à déchausser, compte tenu du besoin de poser le pied plus souvent etc. ça aurait été tellement moins marrant si le modèle de pédales auto fait pour mon vélo avait été le modèle gentil, celui qui ne m’occasionnait pas quelques sueurs froides.

Le système des pédales automatique est assez simple et permet d’accrocher le pied à la pédale. Grâce à une chaussure sur laquelle est fixée une cale spécifique. Cale qui viendra se loger dans la surface prévue à cet effet sur la pédale.
Si on m’avait dit un jour que je parlerais dissection de pédales auto… La vie apporte beaucoup de surprises !

Bref il y a de nombreux systèmes propres aux marques : Look, Shimano etc . Le vendeur du magasin l’expliquera 100 fois mieux que moi. Pour ma part la discussion a été très simple «  je voudrais les pédales les plus simples pour moi, ce qu’il y a de mieux, je le sens vraiment pas ». Un bel épisode de Martine se met aux pédales et flippe sa race.

Le choix des chaussures a été assez simple, un des premiers prix Liv – la marque femme de Giant, oui je suis un être faible, victime du marketing dopé au girl power. Les Regalo Noir pour route donc pour être précise.

liv-regalo-noir-route
Mieux que des Louboutin!

Et pour les pédales, je suis partie sur le modèle Look Keo 2 max.

pedales-look-keo-2-max

COMMENT FONCTIONNENT LES PÉDALES AUTOMATIQUES?

Même concept que les systèmes «  d’ouverture facile ». Sur le principe un jeu d’enfant. Quand ça fait 10 mn que tes pâtes refroidissent parce que ton emmental à ouverture facile refuse toute coopération, tu te demandes quel abruti a encore eu une idée de génie.

Le mouvement est donc assez simpliste. Il faut chausser en enclenchant la cale dans la pédale, en appuyant donc au niveau de la pointe/ du milieu du pied. Sauf que dans les faits ce n’est pas si facile, c’est un vrai coup à prendre moi je vous l’dis !

Pour déchausser, let’s twist again ! Petit pivot du talon de l’intérieur vers l’extérieur. Simple comme bonjour, au point que je me prépare psychologiquement 500 mètres avant chaque obstacle pour déchausser. Ça a le mérite d’obliger à être encore 10 fois plus prévenant que d’habitude.

Il est  cependant possible de régler le ressort de la fixation afin que l’enclenchement et le déclenchement soient facilités.

QUELQUES CONSEILS, GRATOS

– Ne pas hésiter à emmerder le vendeur pendant quelques minutes, dizaines de minutes que dis-je. Pour bien comprendre le mécanisme et s’assurer que le ressort n’est pas trop serré pour une première utilisation notamment.

– L’anticipation ! c’était déjà le maître mot mais là encore plus. Encore moins le droit à l’erreur il faut donc être au taquet pour pouvoir prévoir le moindre cas de freinage.

–  Acheter de l’arnica. Je sais je sais, encore un investissement mais crois moi ça va te servir.

L’INSTANT CONFESSION

Je suis donc passé aux pédales il y a 72 heures maintenant. Tu l’auras compris, ce choix s’avéra douloureux et je risque d’être amputé à vie d’un bout de fesse.

Ma première gamelle fut monumentale. Au sens propre comme au figuré. Une mauvaise anticipation, un freinage rapide, devant … l’Opéra. Un samedi, 13h, jour de beau temps. Bref il y a des moments mémorables comme ça dans la vie. A choisir si tu veux te gameler fais le bien et avec classe. C’est trop mainstream de se rétamer dans une ruelle sombre, là au moins tu marques les annales. Et tu te retrouves sur toutes les photos touristiques du jour.

A très vite pour découvrir avec moi les joies du vélo…et te ruiner un peu plus!

A propos de l'auteur :

Chaudière sportive, à l’ascenseur émotionnel qui plafonne à chaque nouveau challenge ! J’espère te donner la patate si tu n’as pas envie de bouger, ou te faire au moins rire dans ton canapé !

a écrit 143 articles sur le Blog.

6 Comments

  1. Fintesslilise says:

    je me reconnais encore une fois de plus dans ton article, surtout dans le passage ou tu expliques qu’il faut anticiper =D dur dur au début de se mettre ça dans la tête mais une fois que tu tombe dû a ce manque d’anticipation c’est clair que tu fais super attention par la suite.
    Pour ma part, j’ ai l’impression de me le dire en permanence quand je roule fais gaffe on arrive bientôt a un STOP.
    enfin en vrai ce stop se trouve a plus de 500 m mais tellement la peur de chûter est la que tu t’y prend vachement à l’avance :).
    Les pédales automatiques sont comme même vachement mieux que les pédales ordinaires j’ai réussi à semer monsieur sur plus d’un km (trop fiers 😀 mais bon après il tirait la tronche ahhah) tellement j’avais plus de force que lui.

    L’arnica super utile je le confirme, il faut investir la dedans.

    On est solidaire dans notre première chute qui a eu lieux le même jour pas exactement à la même heures et surtout solidaire de blessure de guerre nos amis les bleus =).

    merci pour ce bel article ma belle. pleins de gros bisous et continue comme ça, c’est vraiment un plaisir de te lire à chaque fois :*

  2. LAurent says:

    Oui, dur dur au début les pédales auto .. Et dans les ALpes, ça fout encore plus les jetons lol bravo pour l’humour !

  3. mortebus says:

    Salut.

    Franchement l’article est hilarant. T’es styley meuf! Un conseil tout même pour les homo sapiens de la pédale auto (comprendre les premiers Zhommes) il faut s’entraîner au préalable sur un parking, un dimanche OKLM à enclencher/déclencher les dites pédales. Ça permet de s’habituer au mouvement, d’éviter de trop paniquer.

    Nastillac

  4. 2016, année du trail et des gamelles – Cam dewoods says:

    […] ma carrière de cascadeuse cycliste j’avais déjà un lourd passif. Autant te dire que les pédales automatiques n’ont pas amélioré mon espérance de vie. 2 chutes mémorables de trail qui dit mieux ? 5…je […]

  5. Pédale ou Crève sur le Roc D'Azur – Cam Dewoods says:

    […] fruit d’une équation naïve : «  moi pouvoir courir + de 30 bornes  + moi savoir pédaler » qui nous amène donc à un résultat logique «  tiens pourquoi pas tester le Roc Odyssey sur […]

  6. 2016, année du trail et des gamelles – Cam Dewoods says:

    […] ma carrière de cascadeuse cycliste j’avais déjà un lourd passif. Autant te dire que les pédales automatiques n’ont pas amélioré mon espérance de vie. 2 chutes mémorables de trail qui dit mieux ? 5…je […]

Leave a comment

Your email address will not be published.