Run my City, laisse ton chrono à la maison

Posted on

Run my City, ce fut une véritable bouffée de running frais !

Globalement qui dit course dit chrono. Chrono, ligne d’arrivée. Objectif personnel. Envie de se dépasser. Ou accompagnement d’un ami lambda dans son chrono et dans son objectif personnel. Bref qui dit course dit aller vers un point P, et faire tant de kilomètres. N’essaie pas de trouver un contre-exemple juste pour me contredire, j’ai dit « globalement ».

Et moi là le chrono je commence à en avoir ras le bol de muesli. Ras la casquette de courir. Une prépa marathon, ça use ça use, et pour le coup celle-ci a été particulièrement difficile.
Pas que le running et moi comptions faire une Brangelina en annonçant un divorce fracassant mais notre duo traverse une mauvaise passe ! Il avait bien besoin de retrouvailles fracassantes afin de se rappeler le plaisir originel de trottiner.

Cam Dewoods - RunMyCity Paris 2017 plaisir de courir

Le hasard du calendrier aura bien fait les choses ! En m’offrant grâce à Run My City l’occasion de renouer les liens sacrés du bitume à travers 9km de lune de miel. Je ne suis pas partie sur l’option 15km tu remarqueras. La flemme. Et les marches de Montmartre très peu pour moi, déjà vu, vécu, couru et vaincu. Il faut savoir s’avouer battu quand l’ennemi est plus fort et plus dénivelé.

Une lune de miel ponctuée de nombreux stops tous aussi dépaysants les uns que les autres. Mention spéciale à l’Opera Garnier of course. D’animations dansantes et de ravitaillements gourmands. De selfies ravie de la crèche et de vidéos souvenirs !

Processed with VSCO with hb1 preset
Et un selfie ravie de la crèche, un !

Run My City si tu ne l’as pas faite c’était la course à ne pas rater pour toutes ces raisons :

C’est la course où tu oublies ton chrono. Mais vraiment. Passée l’arche d’arrivée : « oh tiens le ravito, super des cookies…, sympa le T-shirt ». Ah merdeeeee je n’ai pas arrêté le chrono ! En vrai il aurait dû rester à la maison ce vilain, pour une fois on n’a vraiment pas besoin de lui !

Mais où tu oublies aussi les kilomètres, et l’arrivée. Grosso modo, quel que soit le coureur ou la distance, le topo est le même. « Bon j’ai fait 2 kilomètres. Plus que 8 ». « Reste 15 kilomètres, j’ai fait les 2/3 allez on tient le coup ». Là rien à foutre ! On fait péter les kilomètres et on s’éclate.

Cam Dewoods - RunMyCity Paris 2017 heureuse

Où tu découvres des lieux totalement inédits. Personnellement je ne me balade pas prêt des lycées. Encore moins des collèges. Au risque de me faire arrêter pour footing interdit sur la voie public de une . Et de me rappeler les pires années de ma vie entourée de la plèbe pré pubère. Là, traverser ces lieux vidés de leur fange adolescente et à l’historique fort …un pur plaisir.

Et où tu trottines dans des lieux magnifiques et impressionnants ! Concrètement l’Opéra Garnier ou les Feux de la Rampe tu y vas plutôt un pied devant l’autre, calmement, en chuchotant. Tu n’arrives pas avec tes grosses baskets, la transpi de sortie en beuglant « on fait un selfie ». Plaisir simple et transgressif de se dire « moi je l’ai fait moi je l’ai fait ». Parce que courir au bois de boubou ça on aime bien et tout le monde peu. Mais courir dans l’Opéra là tout de suite on impose le respect !

Processed with VSCO with hb1 preset

Avec en plus pour une fois des photos potables de ta trombine en train de courir ! Même combat après chaque course. Tu peux soit craquer ton PEL pour acheter une photo douteuse, visible en miniature et qui t’assure une déception grandeur nature. Soit compter sur un admirateur lambda pour avoir pris LA photo de toi en action, qui ne sera ni celluliteuse, ni baveuse, ni face de pet, ni bave aux lèvres. Ou tu t’en tiens à la fameuse photo médaille, tu vas jusqu’à la croquer pour faire plus cliché et on en parle plus. Alors que là…. SAFARI photo ! Dégaine ton téléphone, prends toi sous tous les angles.

Processed with VSCO with hb1 preset
Photographe professionnelle … ça se voit !

Tout ça sans pression. Le mec devant toi ralentit. No stress on s’en fout. Pierre Paul Jacques te double. Vas-y mec. Janine a décidé de te couper la route parce qu’elle ne maîtrise définitivement pas les codes de circulation du runner. Vas-y Janine ralentis-moi. Fais-toi plaisir. On peut même papoter tiens, comment va la famille, les enfants ? Ah ma Janine je t’aurais fait bouffer ton dossard en temps normal pour avoir tenté une diagonale de fou devant moi. Mais là je te laisse faire de la merde avec plaisir, slalom autant que tu veux j’aime les gens et j’aime perdre des secondes.

Cam Dewoods - RunMyCity Paris 2017 patiente

Mais surtout, surtout…c’est la course où tu…kiffes ton ravito !!!

Personnellement plus je cours longtemps plus je ne rêve que d’une chose à l’arrivée : me doucher. Pas me péter le bide loin de là, juste faire péter le shampooing. Les ravitos tradis, parsemés de la transpiration scintillante de mes co-runners ne m’ouvrant pas plus l’appétit j’ai donc tendance à fortement bouder cette étape. Moi qui boude de la nourriture, gratuite. On aura tout vu. Alors que là, fraîche et perlante comme la rosée du matin c’était bar-mitsvah . Des cookies, du pain, mais du vrai pain avec des trucs dedans pas ton pain ton pourri. Et du fromage !!!! De la bière aussi mais comme je n’aime pas ça …

Run My City tu l’auras compris c’était une jolie piqure de rappel sur le plaisir simple de courir et le bonheur de partager ce plaisir dans la bonne humeur !

Et c’était forcément la seule course…où le pipi psychologique avant/pendant ne s’est absolument pas manifesté ! Ah ba oui…forcément ! quand il y a des toilettes et du temps à perdre là on fait moins le malin !Cam Dewoods - RunMyCity Paris 2017 grrr

Minute superstar …vous avez été nombreux à m’informer que j’avais officiellement eu ma minute de gloire sur M6. Je ne pensais pas passer un jour à la télé c’est chose faite, consécration ultime je vais enfin avoir un truc à raconter aux dîners de famille plus excitant que « alors j’ai couru 21kms hier et après j’ai mangé un brunch et après je me suis massée ». Je me suis donc endormie dimanche soir avec le bonheur de savoir que ma trombine est passée juste après le scandale qui défraie la chronique…la prison de St Bonnet les Oules.

Processed with VSCO with hb1 preset

Hâte de courir la prochaine Run My City !

A propos de l'auteur :

Chaudière sportive, à l’ascenseur émotionnel qui plafonne à chaque nouveau challenge ! J’espère te donner la patate si tu n’as pas envie de bouger, ou te faire au moins rire dans ton canapé !

a écrit 158 articles sur le Blog.

0 Comments

  1. RabbitRunneuse says:

    Le genre de course à laquelle j’aurais adoré participé ! Entre l’état d’esprit et le Paris mythique…
    En gros c’est the place to be for a run, meet up and enjoy 🙂

    1. cam_dewoods says:

      Tu aurais adoré !!! la prochaine tu as intérêt à prendre tes billes et venir la courir avec nous !!! des bisous ma lapine !!

      1. RabbitRunneuse says:

        Mais oui ma chérie ! Il va juste falloir qu’on se fasse une longue liste avec les priorités haha 😉

  2. lilise.run says:

    j’aurais adorer participer à cette course franchement tu donnes trop envie de la faire.
    Tu peux être fière de toi attend tu es passée sur M6 si ça c’est pas la classe franchement, tu peux te la péter =).
    gros bisou ma nenette un jour je viendrais peut être ramener mon cul de Bretonne a Paris pour partager une de ces course avec toi =) <3

    1. cam_dewoods says:

      Tu as intérêt à le ramener ton petit cul de Bretonne !!!! Dis donc !! Sinon c’est moi qui vais venir te chercher ! Gros bisous ma belle encore un grand merci pour ton soutien !!

Leave a comment

Your email address will not be published.