Cécilia, Superblueberry blonde. Sportive, gaffeuse et pleine de myrtilles.

Posted on

Cecilia pour moi restera toujours Cheecky blueberry. C’est comme Superman, il avait beau être Clark ou Kent on s’en tape il restera toujours Super et man. Du coup ma pauvre Cécilia je ne l’aide pas à se débarrasser de son pseudo aux myrtilles et à la sortir un peu du rayon fruits et légumes. Mais je l’ai connu comme ça en même temps. Car oui qui aurait cru que je ferais un jour l’interview de la nana que je suivais discrètement sur insta à l’époque où je faisais simplement quelques petites interventions voyeuristes pour mater la vie des sportives VIP sur la toile.

Pour rester dans le registre des célébrités j’aurais aussi pu te présenter Cécilia comme la blonde. Mais oui la blonde, tu dois connaître. C’est plus qu’une couleur de cheveux, c’est un concept. Ok je copyright totalement Gad sur ce coup-là. Sauf que lui n’avais pas rencontré notre myrtille nationale. Qui fait mieux que manger un sandwich mayo proprement elle. Non non non. La blonde, elle te sort un petit selfie à la salle le lundi matin à 7h30. Alors que tu décolles à peine tes yeux et que tu essaies de te motiver à traîner ta carcasse. Et là tu te rappelles que la blonde à en plus dépoter sur sa course, comme tous les dimanches, la veille quoi. Et participé à whatmilles events de yoga running healthy hipster lov organic. Pendant que toi tu arrivais à peine à torcher un squat. Du coup ton Monday mood se prend une petite myrtille dans la face en se demandant comment elle fait pour garder le smile et le peps en étant sur tous les fronts.

Bref la blonde myrtille moi je l’adore. Parce qu’elle me fait rire, qu’elle est cash, qu’elle est sportive et gourmande. Elle fait partie de mes premiers instacoupdecoeur et tu vas vitre comprendre pourquoi.

Mais si je ne la kiffais pas je la détesterais sûrement, parce qu’une Superblueberryblonde c’est quand même énervant parfois ^^.

C’est partie, prends une myrtille et viens par là !

Prénom : Cécilia

Age : 31 (mais chuuuut, pour vous j’aurais toujours 25 ans !)

Particularité : Une tâche de naissance rouge sur la moitié gauche du visage (ou peut-être une tâche de myrtille ??), c’est un peu mon tatouage home-made, mais vous ne la verrez pas en me rencontrant, avec l’âge je suis devenue experte en maquillage.

Présente-toi en quelques mots:

Hello toi !
Parisienne pure souche de génération en génération, j’ai toujours eu la chance de vivre entourée de béton et de pollution, d’où peut-être le besoin de m’évader mentalement par le sport et physiquement par les voyages. Depuis 8 ans, j’exerce le doux métier de kiné, mais ne rêvez pas, je n’irai pas vous masser après votre séance de sport.

Avant tout. Pourquoi Cheeky_bluebbery ? Tu as trop mangé de myrtilles dans ton enfance ?

23h30, un vendredi soir il y a 2ans, je décide d’ouvrir un compte instagram, je cherche un pseudo, je cherche… Qu’est-ce que j’aime ? Les myrtilles, ok ! (le fruit que j’ai toujours au congélo ou en confiture). Qu’est ce qui rime bien avec ? Cheeky. Vendu ! Je me dis que je changerai dès que j’aurais une meilleure idée, 2 ans plus tard c’est le pseudo qui me colle à la peau !

Cheeky…effrontée donc ! Dis-moi en plus.

Effrontée…je ne sais pas… Mais très très spontanée, le genre de fille qui dit ce qu’elle pense sans filtre. Ca m’aura valu quelques gaffes au travail et dans ma vie de tous les jours. Le genre de personne a qui on dit de tourner sa langue 7 fois dans sa bouche avant de l’ouvrir.

Je te suis depuis très longtemps. Ça fait psychopathe je sais dis comme ça. Tu es partout. A tous les évènements. Tu es la nana qui poste un selfie à la salle à 7h30 du mat quand je mange mon muesli sans sucres ajoutés. Dis-nous tout, tu as une jumelle en vrai ?

Haha, je sais que tu fonctionnes pareil en fait ! Les séances de sport à 7h du mat, c’est sûrement mon côté agoraphobe ! A la salle de sport le soir il y a du monde, tu attends pour les machines, les douches… Et en fait, il y a quelques années, une coach que j’appréciais beaucoup à commencer à donner des cours à 7h30, elle m’a forcé à me lever, et depuis j’ai pris le rythme.

Et les événements, c’est surtout un prétexte pour voir les copines et discuter, car oui je cause pas mal en vrai (peut-être une déformation professionnelle ?).

Parle-nous un peu de sport. Tu pratiques quels sports ? Et quel sport de prédilection ?

Petite, j’ai fait 10 ans de danse classique, tutu rose, pointes etc… et un peu de basket. Puis grosse pause sportive, et nouvelle passion, la couture et la broderie (oui, je vous entends rigoler !) que je continue à apprécier même si j’ai beaucoup moins de temps à y consacrer maintenant.


Et j’ai repris pendant mes études de kiné avec le fitness et le running. J’ai une pratique assez large dans le fitness, j’adore les cours collectifs comme les Mills, mais aussi le Rpm, la muscu, le yoga. Et j’apprécie également beaucoup le running pour le côté dépassement de soi et l’ambiance particulière lors des courses.

Pourquoi tu t’y es mis ?

Après le bac, pendant les études et à force de rester sur une chaise, j’ai de nouveau eu le besoin de me défouler, de me vider la tête. Et c’est aussi à ce moment là qu’on commence les excès en tout genre, le sport me permettait de presque garder une bonne hygiène de vie.

Ton plus beau souvenir sportif ?

Difficile à dire. Entre mon premier marathon en 2016 qui sera un moment magique dans une année 2016 de la loose… et ma toute première course…


En 2013, je bossais dans un hôpital pédiatrique, avec tout les collègues nous nous inscrivons à la course du souffle, une course pour lutter contre la mucoviscidose, 2 distances 5 et 10km. Petite joueuse, je tente le 5km, peu de participants, j’y vais très tranquillou. Mais je me souviens comme si c’était hier du moment où j’ai entendu mon nom au micro, j’étais 3e féminine !! La blague, pour ma première course, un podium, un moment indescriptible. Un souvenir magique…

Je me souviens très bien de ton état d’esprit pendant ton accident, tu as réussi à tenir bon et j’étais vraiment admirative de ta force et de ton envie de t’y remettre au plus vite. Comment as-tu réussi à garder la motivation ?

En fait, je suis réputée pour être une véritable poisseuse, il m’arrive sans arrêt des tuiles dans la vie, si bien que j’ai appris à relativiser et à voir le côté positif de la vie. Comme on dit, carpe diem !

Dans la liste de mes mésaventures ? Me faire larguer le jour de mon anniversaire des 30 ans, me luxer la rotule en dansant la salsa ou me casser le coude en vtt à cause d’un chien suicidaire, dormir dans un aéroport à cause d’un vol retardé, partir en Australie 6 mois mais vivre 2 mois de terribles inondations… La liste est longue, mes amis pensent que je vis dans une série, ils attendent le prochain épisode à chaque fois.

Tu passes ta vie à la salle de sport. Quels sont tes indispensables que tu trimballes partout ?
A la salle, je trimballe toujours ma petite gourde avec les bracelets en plastique collectors autour… et j’ai toujours 2 paires de chaussettes, car oui pendant le sport on transpire des petons !

Et d’ailleurs on te voit à la salle mais aussi beaucoup avec des groupes de course, que préfères tu ? T’entraîner seule ou à plusieurs ?

Ce n’est pas faux, en fait, j’adore les deux !! J’aime bien m’entrainer en solo (ou en cours co avec un coach) car je connais mes limites et je sais comment me mettre dans le rouge et me dépasser. Ou inversement, quand je suis fatiguée, je sais très bien m’accorder des sessions pépères à la salle. Toujours faire ce qui nous fait plaisir !
Et les événements, c’est vraiment du bonus, le ptit plus de voir les copines, bien que j’essaie de ne pas trop m’éparpiller car c’est rapidement chronophage de filer à droite à gauche…

C’est comme ça que je t’ai connu, la myrtille effrontée, pourquoi ressens tu le besoin de partager ton quotidien sportif sur instagram ?
Instagram ? C’est un peu je t’aime moi non plus.
Pendant les périodes de loose, ce réseau peut vite te faire sentir encore plus nulle, il faut pouvoir en prendre du recul. Mais instagram, ça a surtout été l’occasion de faire de magnifiques rencontres de personnes passionnées et qui ont la même vision du sport que toi ! Et puis ca te donne des idées de challenges sportifs, de bonnes adresses, de voyages…

Ton slogan, ton leitmotiv, celui qui te fait avancer lorsque tu n’as plus de jambes ?

Hey, meuf ? Tu l’as voulu non ? Assume et arrête de chouiner !! Et tu seras tellement fière après !! C’est bête, mais un challenge réussi, c’est un booster d’égo !

C’est quoi ton doudou nutrition qui te fait carburer comme Speedy? Les Myrtilles ?

Si je te dis que je pourrais me nourrir exclusivement de chocolats, mueslis et de glaces, tu le crois ca ? Oui, j’ai un sérieux problème avec le sucre… et je n’arrive pas à me soigner

Tes plus grands challenges, qu’ils soient sportifs ou non en 2017?

Manger mieux ? Non ça, ça peut attendre ! Trouver mon prince charmant ? Bon, ça, ça peut rester entre nous. On va dire mon prochain marathon, ça c’est un objectif avouable ! Mi-octobre 2017, 3e marathon, Budapest, j’espère qu’il se passera aussi bien que les 2 autres.

Un objectif ? Des objectifs ?

Je rêve intérieurement qu’un jour je me débarrasserai définitivement de ma poisse légendaire. D’ailleurs si vous connaissez un vaudou, rebouteux exorciste…
Non, sinon, le vrai objectif serait d’avoir un peu plus confiance en moi, quand on me prend à défaut, je peux littéralement me décomposer.
Et sportivement parlant, continuer à faire du sport par plaisir et passion, pas de pression chrono ou autre , c’est pas mon truc.

Ton mentor:

J’ai beaucoup d’admiration pour un illustre inconnu que je vois passer très régulièrement bd du port royal et au jardin du Luxembourg le midi lors de ma pause dej. Signes particuliers ? Une très très longue barbe blanche, octogénaire, un jogging bleu roi des années 80, mais surtout une allure de fou et une régularité à toute épreuve quelque soit la météo!!
Moi quand je serais grande, je veux être pareil !!
Et sinon, j’admire énormément Katherine Switzer, la première femme à avoir couru le marathon, pour tout ce qu’elle a défendu pour ouvrir ce sport aux femmes.

Ton meilleur supporter :

Papa, Maman, ça compte ? Toujours partants pour mes défis, même si un peu à l’ouest dans les notions de temps-distance. Papa : « Bravo pour ton marathon !! Tas fait quel score ? 2h ?2h30 ? c’est quelle distance ? 54km ? » Merci papa…

Ta tenue préférée, de serial fashion sportif ?

J’adore les brassières aux cents millions de bretelles dans le dos que tu mets une demi-heure à enfiler et retirer, tout comme les leggings longs à empiècements semi-transparents. Qui a dit que transpirer n’était pas sexy ?

Ton année 2016 en un mot : Yo-yo
Beaucoup de loose : mononucléose, luxation de rotule, fracture d’épaule, séparation amoureuse.
Et beaucoup de top : premier marathon, nouveau travail, déménagement.
Et ton année 2017 en plusieurs
Carpe diem, accepte ce que la vie te donne et laisse toi guider…

Ton plus gros dossier sportif, une anecdote bien croustillante :

Semi-marathon de Paris 2016, on attend dans le sas avec les copines, il fait froid, besoin urgent de vider la vessie avec une copine avant le départ (qui se reconnaitra si elle lit l’article). Tant pis on décide de se coller aux barrières, plan vigipirate oblige, là un gentil bénévole nous dit de passer derrière les barrières pour nous cacher un peu. Ok, on se faufile derrière , on se déculotte, et on s’allège à ses pieds ! Et lui, « mais, non, mais allez dans le bois !!! » On lève la tête, et oui, on voit plusieurs filles disséminés dans le bois. Tant pis, on lui aura montré nos fesses et presque arrosé les chaussures !!

Un petit mot à rajouter avant de se quitter ?
Kiss kiss Love love ??
Euh non… En fait, juste « dont’ worry, be happy ! » 

 

Retrouve encore plus de Superblueberry blonde sur son compte insta

A propos de l'auteur :

Chaudière sportive, à l’ascenseur émotionnel qui plafonne à chaque nouveau challenge ! J’espère te donner la patate si tu n’as pas envie de bouger, ou te faire au moins rire dans ton canapé !

a écrit 111 articles sur le Blog.

5 Comments

  1. ohmybidou says:

    Cecilia…. Non mais ahahahaah J’ai même appris des trucs que je ne savais pas ! aha

    1. Cam dewoods says:

      Mouahaha moi aussi !! Elle ne nous dit pas tout la coquine !

  2. Soya Cantine Bio, brunch végan et sans gluten à Paris says:

    […] cette team ? Parlons en …une team à la hauteur de ce brunch de compétition. Cécilia, notre superblueberry blonde de service. Séverine, la triathlète badass, qui avait finit la […]

  3. Morgane, Ohmybidou, une nana d’enfer dans un petit pioupiou says:

    […] sportif… C’est bête mais mes copines sont mes plus belles inspirations. Cécilia, Amandine, toi (même si je t’engueule souvent mwahah), vous me donnez des ailes à croire en moi […]

  4. Hey Marcelle. Fais gaffe à toi le gang des #Instaventres débarque – Cam Dewoods says:

    […] un cookie plus vite que tu ne le gobes. Maman en devenir, le smile et la bonne humeur pour deux. Cécilia. Autre instragrammeuse autre ambiance puisque pendant que tu gobes ton cookie mademoiselle te […]

Leave a comment

Your email address will not be published.